Journée de l’environnement à Mbour

Pour un Mbour vert
34e7e2655fc3ef6fdf582be8c6bd733d.jpg
À l’instar de la communauté internationale, Mbour a célébré hier la journée internationale de l’environnement. À cette occasion, les élèves de l’école Acapes de Mbour ont initié une série d’activités dont une marche pour dénoncer la pollution et les agressions de notre écosystème.
La capitale de la petite côte subie de plein fouet les agressions de l’environnement et les pollutions de toute sorte. Les signes les marquant de cette destruction de notre écosystème sont l’érosion côtière et la présence massive des déchets solides dans les rues et ruelles de la commune. Face à ces menaces, Mbour devrait être au premier chef pour la célébration de la journée de l’environnement. En effet, cette journée devrait être mise à profit par les acteurs et les autorités pour diagnostiquer le mal en profondeur et dégager des pistes de solution. Que nenni !
Mais fort heureusement, des élèves de l’ACAPES, encadrés par leur professeur, ont comblé ce grand vide en organisant une sérié d’activités.
« Nous pris en compte le thème de la journée qui est « Elevez votre voix, pas le niveau de la mer ». Ainsi nous avons fait une marche de sensibilisation sur le réchauffement climatique qui a été suivi par une plantation d’arbres au niveau des services publics notamment à la préfecture et à la mairie. En outre, nous avons remis des prix à nos élèves qui se sont distingués dans le programme ‘’Environnement’’ que nous avons initié depuis le début de l’année dans notre établissement », a déclaré kadeza Sabaly, présidente d’ACAPES.
Venu accueillir ces élèves qui lui ont remis symboliquement l’arbre du maire de Mbour, Ibou Théodore Ngom, conseiller municipal, s’est réjoui du geste et de la portée de l’initiative.
« Le maire nous a instruit d’accueillir son arbre et il a lui-même choisi son arbre, le flamboyant. Nous avons choisi de le mettre au cœur d l’hôtel de ville. Nous avons la joie d’accueillir ces jeunes et leur dire notre engagement d’accompagner toutes ces initiatives. Il y va de l’élévation de la citoyenneté et d’une prise de conscience. Il est important que les gens s’aperçoivent que c’est la main de l’homme qui a détérioré l’environnement et que pour le restaurer il faut nécessairement la main de l’homme. Nous devons tous se ceindre les reins pour aller en combat contre tout ce qui peut nuire à notre environnement », a plaidé Ibou Théodore Ngom, adjoint au Maire de Mbour.
Par ailleurs, la présidente de l’ACAPES a souligné que la plantation d’arbres, l’utilisation d’énergie solaire, entre autres mesures, peuvent contribuer à avoir une ville moins polluante.
mbourinfo

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. babacar dit :

    L’on veux nous faire croire quoi à travers ce commentaire !M’bour est dégelasses depuis des lustres et le maire est mis en avant ?
    De qui se fout -on ?
    M’bour reste la capitale , même avant kayar , c’est pas peu dire , la capitale du dégoût et de la crasse !
    Alors stop au bla bla et des actes svp

  2. Eva-Bettina dit :

    Donnez nous parfois de nouvelles de cet arbre,s’il grandit en bonne santé les prochaines années….! Je suis heureuse pour lui cette année ,un espoir !
    Grandi bien,petit arbre !!!

%d blogueurs aiment cette page :