La Sapco veut décentraliser le tourisme…

Offre touristique: la SAPCO montre la voie de la diversification

tour---senegal-panorama-ex-banjul-12339.jpg

La diversification de l’offre touristique sénégalaise s’impose aux divers acteurs du secteur, selon Aliou Gningue, directeur de l’exploitation de la Société pour l’aménagement et la promotion des zones et côtes touristiques du Sénégal (SAPCO), qui souligne les possibilités d’arriver à ce résultat avec notamment l’introduction de nouveaux produits.

‘’Le seul problème qui se pose aujourd’hui c’est que, malheureusement, les produits que nous avons, nous sont imposés de l’extérieur par les Tours opérators (TO) qui, par rapport à la demande au niveau des pays émetteurs qui nous disent: +voilà ce que nous voulons+’’, a-t-il expliqué.

M. Gningue s’exprimait mardi à l’occasion de la conférence de presse animée par le comité locale d’organisation de l’édition 2013 de la journée mondiale du tourisme prévue le vendredi 27 septembre prochain dans la commune de Somone (Ouest).

‘’C’est l’occasion pour que le tourisme sénégalais soit pensé et fait par les Sénégalais eux-mêmes. C’est-à-dire de voir le potentiel que nous avons et de l’exploiter. Nous avons, au Sénégal, des produits touristiques autres que le balnéaire, mais pour pouvoir les exploiter, il faut que nous réussissions effectivement à imposer aux TO les produits que nous voulons développer au Sénégal’’, a-t-il insisté.

Cette situation imposée par les TO est à l’origine de la saisonnalité du tourisme sénégalais qui n’a pas sa raison d’être, a estimé le directeur de l’exploitation de la SAPCO.

‘’En été, les TO n’ont pas besoin d’amener leurs clients en Afrique, parce que tout simplement c’est une période où il le temps est beau chez eux. C’est en hiver, période de froid en Europe qu’ils amènent leurs touristes au Sénégal’’, a-t-il souligné.

‘’Cela veut dire que le problème de saisonnalité est un faux débat, mais il faut que les initiatives viennent des Sénégalais qui vont proposer des produits touristiques qui puissent faire en sorte qu’il y ait une diversification de l’offre et que les touristes puissent venir chez nous durant toute l’année. Et pour y arriver, il y a un travail de fond à faire par tous les acteurs du secteur’’, a-t-il préconisé.

Le Sénégal a bâti sa réputation sur le balnéaire, alors qu’il a mieux à vendre aux visiteurs, grâce au tourisme culturel. ‘’Le tourisme cherche la différence, la mer existe partout. Mais, la culture est quelque chose qui est exclusivement destinée à un seul peuple. Le tourisme culturel peut être un moyen important de diversification de nos produits touristiques’’, a signalé M. Gningue.

‘’Il y a aussi la nature qui peut nous faire valoir une satisfaction dans le développement de notre tourisme. Notre pays regorge de ressources naturelles importantes qui peuvent attirer tous les touristes du monde. Au Nord, nous avons le sable, au Sud la forêt, à l’Est, les animaux sauvages, entre autres palettes de produits à offrir pour la diversification de notre offre touristique.’’

ADE/SAB/APS

Vous aimerez aussi...