Revue de presse Sénégalaise

Revue de presse Sénégalaise
grande-510476-651539

La paix en Casamance et Abdoulaye Wade à la Une.
Les journaux de ce début de semaine reviennent largement sur la visite du Président en Côte d’Ivoire, mais surtout sur les derniers rebondissements du processus de paix en Casamance.
« On veut la paix » s’époumone le numéro 2 du camp de Salif Sadio à la Une du journal Sud. Il s’agit cependant « d’un oui-mais » comme l’explique le canard en citant Ibrahima Sané qui dit : « nous, on veut la paix, mais le premier ministre n’a pas cité une seule fois notre nom dans l’appel qu’il a lancé pour les négociations. César n’est pas véridique ». Elle semble encore éloignée cette paix pour la partie sud du pays. Dans sa livraison du jour Walfadjri rapporte « qu’après une attaque rebelle qui a fait un blessé, le premier ministre a été bloqué pendant des heures à Ziguinchor ». Une incidence qui pousse le journal à s’interroger « sur les réelles motivations des rebelles ». D’autant que Thièy informe que la même attaque sur l’axe Ziguinchor/Cap Skiring a véritablement « menacé un convoi du ministre des forces armées qui en vérité, n’a évité que de justesse une embuscade ». La Voix également consacre sa manchette au conflit casamançais. Et c’est pour nous parler « d’une tentative de récupération du processus de paix ». Selon la Voix « une délégation cardinal Théodore Adrien Sarr a été éconduite par le leader d’attiqua, la branche armée du Mfdc, César Atoute Badiate ». Le journal rapporte par ailleurs que « le maquis doute de la sincérité du gouvernement ». Un autre sénégalais qui ne s’entend pas avec le régime, Youssou ndour qui à la Une du Populaire « s’en prend aux ‘’incapables’’ du pouvoir. Et c’est Walf Grand ‘Place qui reprend les propos du lead vocal du Super étoile en Ouolof « …Ku tékiwul dara di dirigé » avant de les traduire en écrivant que « Youssou Ndour sur l’attribution des postes de responsabilités au Sénégal ‘’parle’’ d’ignorants qui sont devenus rois ». Un autre chanteur dans les journaux, Alioune Mbaye Nder qui dit « craindre pour sa famille et qui va porter plainte contre x pour attaque de son véhicule ». De son côté Wade conseille aux hommes politiques « persévérance et patience ». En côte d’Ivoire où il a effectué un voyage le week-end le Président a beaucoup parler « du comportement que doit avoir un homme politique même s’il a l’opportinuté d’allier la population à sa cause ». A travers les colonnes du journal le Matin on peut même lire le Chef de l’Etat qui affirme « qu’il pouvait déstabiliser Diouf parce qu’il avait les forces populaires avec lui ». Brouille avec Obasanjo, relation avec Simon Gbagbo, Abdou Diouf, Benno… l’As trouve que Wade a soldé ses comptes » à Abidjan. Dans ses développements, le journal reprend le Président qui affirme que « des gens sont venus lui dire que Simone Gbagbo ne veut pas le voir, même en peinture ; qu’Obasanjo le connaissait mal ». Wade à l’étranger intéresse aussi l’Observateur « depuis qu’il est au pouvoir, le Président de la République n’a jamais supporté l’idée de voir ceux qu’il considère comme ses adversaires politiques briller au niveau des instances africaines et internationales ». A sa Une le journal parle de « lobbying tous azimuts contre des sénégalais à l’étranger et de comment Wade procède pour casser ses compatriotes à l’étranger ». En sport le lutteur homonyme du Président Abdoulaye Wade « a battu mitrailleuse à l’usure ». Pour dire que le combat a été pénible comme la compétition pour nos athlètes au meeting international de Dakar. Sud écrit que « c’est Ndiss Kaba Badji qui sauve l’honneur ». Heureusement qu’elle était là comme l’année dernière, le nouveau chef de fil de l’athlétisme sénégalais ». « Deux médailles pour quinze athlètes sénégalais en piste » c’est le « maigre bilan » donné par l’Observateur.

Vous aimerez aussi...