Centrale solaire au Sahara

La Centrale solaire du Président du Sénégal
DSCI0378

Wade veut bâtir une centrale solaire au Sahara
Abdoulaye Wade, le président du Sénégal, doit proposer aujourd’hui à Copenhague la création d’une immense centrale solaire dans le Sahara. Son idée, un peu folle : «Fournir de l’énergie gratuite, indéfiniment, au continent africain.» Wade n’en a parlé à personne, en dehors de l’astronaute malien Cheikh Modibo Diarra, d’un universitaire sénégalais… et de Libé. Le financement ?«Les pays développés, qui auront construit la centrale, auront le droit de se brancher dessus, mais le courant sera pour eux payant», explique-t-il. Le président du Sénégal va aussi défendre la «grande muraille verte», un projet plus avancé qui vise à reboiser l’Afrique de Dakar à Djibouti. Un accord a été signé et une agence panafricaine va être créée, sous l’égide de l’Union africaine (UA). Au Sénégal, 520 kilomètres d’arbres ont déjà été plantés par de jeunes volontaires, avec l’aide de soldats français, affirme-t-il. A 82 ans, le président sénégalais rêve aussi d’un «mur de l’Atlantique», une structure en béton armé de 40 mètres de large. Coût estimé du projet : de 15 à 20 millions de dollars (entre 10 et 14 millions d’euros). Ce mur vise à éviter la salinisation des eaux potables et à protéger la côte ouest de l’Afrique d’éventuels tsunamis, même s’ils ne se sont jamais produits…

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Renée dit :

    Comment on appelle déjà cette maladie qui rend un peu à côté de ses pompe??
    Bises l’AMItu nous manque….

%d blogueurs aiment cette page :