UNE ROUTE ENTRE SENEGAL ET GUINEE BISSAU

Guinée-Bissau : la BAD annonce un appui de 14 millions $ pour construire une route de liaison avec le Sénégal

L’axe Farim-Tanaf est stratégique pour les échanges transfrontaliers entre Sénégal et la Guinée Bissau. Avec une liaison routière, la région espère améliorer l’accès des produits au marché international, via le port de Dakar.

En visite à Bissau, le président de la BAD Akinwumi A. Adesina a annoncé le dimanche 30 janvier un engagement financier de 14 millions $ en faveur de la Guinée-Bissau, pour les travaux d’un projet routier de liaison avec le Sénégal.

Cet appui fait partie d’un financement total de 30 millions $, qui soutiendra aussi la réalisation du segment Sandinièri – Tanaff sur 26,4 km côté Sénégal

Le Sénégal et la Guinée-Bissau sont des partenaires commerciaux qui entretiennent des flux importants de biens, notamment des productions agricoles et pastorales. La région de Farim, frontalière du Sénégal, est l’un des pôles de production d’anacarde, produit d’exportation de la Guinée-Bissau.

Cette interconnexion routière constituera ainsi une liaison plus directe et plus formelle entre les deux pays. Selon la BAD, elle pourrait également contribuer à développer les échanges économiques transfrontaliers.

Henoc Dossa/agenceecofin.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ivan dit :

    En espérant que cela ne participe pas au pillage du bois en Casamance vers le port de Bissau.

  2. Stephane dit :

    Lire 14 millions $ financés avec l’argent que les Francais devront rembourser sans que ne leur demande leurs avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :