DÉFICIT DE LA BALANCE COMMERCIALE

Le déficit de la balance commerciale du Sénégal dévoilé par la DPEE

Le déficit de la balance commerciale s’est dégradé de 70 milliards de francs CFA au mois d’août, indique la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

’’En août 2021, le déficit de la balance commerciale, estimé à 109,8 milliards, s’est dégradé de 70 milliards par rapport au mois de juillet 2021’’, souligne la DPEE dans le Point mensuel de conjoncture d’octobre.

Selon le document consulté par l’APS, ’’cette situation s’explique par une baisse des exportations (-5,6 milliards) conjuguée à une hausse des importations de biens (+73,2 milliards), comparé au mois précédent’’.

La DPEE signale que par conséquent, ’’le taux de couverture des importations par les exportations s’est réduit de 11,1 points de pourcentage, se fixant à 46,1 % en août 2021’’.

En août toujours, les prix à la consommation ont augmenté de 1,9%, en rythme mensuel.

Cette augmentation est portée par ’’le renchérissement des +produits alimentaires et boissons non alcoolisées+ (+3,5 %), notamment les poissons frais (+9,7 %) et les légumes frais (+11,8 %)’’, explique la DPEE.

Elle signale que sur un an, le niveau général des prix à la consommation ’’s’est relevé de 2,6 %, imputable à ceux des +produits alimentaires et boissons non alcoolisées+ (+3,9 %), du +logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles+ (+1,2 %), des +meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer+ (+3,3 %), de la santé (+0,8 %), des transports (+2,0 %), de l’enseignement (+1,6 %) et des +restaurants et hôtels+ (+1,8 %)’’.

Concernant l’inflation sous-jacente (hors produits frais et énergétiques), la DPEE rapporte qu’elle ’’est ressortie en hausse de 0,6 % en rythme mensuel et de 3,0 % en glissement annuel’’.

Le Point mensuel qui parait trente jours après la période étudiée signale qu’en termes d’origine, les prix des produits locaux et importés ont augmenté respectivement (+2,5 %) et (+0,2 %) en rythme mensuel.

Sur un an, les produits locaux et ceux importés ont également accru de 2,7 % et de 0,9 % respectivement, fait encore état le document.

Modou Mamoune Tine / senenews.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *