ALLO Mr LE MINISTRE DU TOURISME ?

Réouverture des frontières : Les acteurs interpellent le ministère du Tourisme pour l’effectivité de la mesure

Les acteurs réclament l’effectivité des mesures …
En réponse à l’Union européenne qui avait interdit aux ressortissants de certains pays touchés par la pandémie à coronavirus de fouler son sol, les autorités sénégalaises avaient décidé d’appliquer la réciprocité de cette mesure aux citoyens européens, avec toutes les conséquences qui en ont découlé. Ce, dans un contexte où les cas de contaminations diminuent, que le pic du variant Delta semble être maitrisé et que l’activité économique commence à reprendre avec une levée progressive des restrictions sur la mobilité des gens dans plusieurs pays à travers le monde.

Le ministère du Tourisme et des transports aériens a sorti une circulaire datant du 1er septembre abrogeant la circulaire N°1215 MTTA/SG du 14 juillet 2020 annonçant l’ouverture des frontières et les conditions.

Des mesures jugées salvatrices mais qui ne sont toujours pas effectives. Ce qui plomb l’activité des acteurs et qui a fini d’installer une vive préoccupation chez les acteurs par rapport au statu quo que vit le secteur.

« Il nous a été remonté par beaucoup de responsables d’agences de voyage et de divers réceptifs hôteliers que l’Autorisation Spéciale d’Embarquer est toujours en cours et systématiquement exigée à l’embarquement. Dès lors on est en droit de poser la question à savoir est-ce qu’il y aurait réellement une stratégie de communication accompagnant cette circulaire. A l’heure du digital où plus de 70% de la préparation de voyage se passe sur internet, le premier réflexe du client par rapport à ce contexte de pandémie est d’aller chercher une information institutionnelle liée aux conditions de son voyage », a assuré Robert Ndiaye, membre et porte-parole du jour de l’Union.

Les acteurs déplorent que « sur les sites internet du ministère du Tourisme et des Transports Aériens et de l’Agence Sénégalaise de Promotion du Tourisme, aucune mention à propos de cette circulaire ni même à une quelconque levée de restriction n’ait été faite à ce jour. Nous suggérons au ministère du Tourisme et des Transports Aériens et à ses services afférents de mettre dans les plus brefs délais une communication pour une large diffusion et application immédiate via les canaux officiels de cette décision salutaire d’ouvrir les frontières ».

Khady NDOYE/seneweb.com

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. jean feixa dit :

    je dois aller au senegal du 9 nov au 19 nov jai le passeport que dois faire?

  2. Tiocan dit :

    M le ministre du tourisme n’est pas joignable, il est trop occupé à se remplir les poches.

  3. cricri dit :

    J’ai contacté l’ambassade du Sénégal à Paris qui m’a répondu par mail que L’ASE, n’était plus en vigueur et qu’il n’y en avait plus besoin pour aller au Sénégal !

    • Bernard dit :

      Bonjour Cri-cri = et bien conserve précieusement ce message et imprime le en plusieurs exemplaires à prendre pour passer les contrôles à l’AIDB. Autrement, tu passeras quand même mais en distribuant des ……

      • cricri dit :

        Bien sur que je garde précieusement ce courrier car pour venir au Sénégal depuis 12 ans je connais trop les « coutumes » des douaniers, des policiers, des gendarmes!!!!!

  4. Reginald GROUX dit :

    Le jour où le chef de l’État comprendra qu’il aurait davantage intérêt à confier ce ministère à un vrai professionnel, les choses changeront. Tant qu’on le confie à des politiques incompétents le Sénégal continuera à perdre des milliards chaque année. Entre le joueur de tamtam et celui qui oublie son passeport quand il prend le vol inaugural pour les states, on est pas gâtés, ni sortis de l’auberge !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :