TROP DE NOYÉS

Hécatombe en mer et fleuves : 5 naufrages, 10 morts et 40 disparus en 7 jours

C’est l’hécatombe. Plus de dix personnes ont péri en mer dans cinq naufrages en une semaine, selon le décompte macabre de Vox Populi.

Le 27 août dernier, une pirogue qui convoyait 58 passagers en direction de l’Espagne a chaviré au large de Saint-Louis. Seuls 17 corps sans vie ont été repêchés. 41 personnes ont été portés disparus.

À Bakel, dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 août, 4 des 5 passagers ralliant le village voisin de Diaguili, ont péri dans les eaux mauritaniennes. Seuls 3 corps sans vie ont été repêchés.

À Dagana, le lendemain 31 août, deux corps sont portés disparus, après le chavirement de leur embarcation. Ils ont été retrouvés mortes sur les rives du fleuve Sénégal.

À Fimela (Fatick),, deux pêcheurs originaires de Simal sont portés disparus après que leur pirogue s’est renversée au large du bras de mer entre Simal et Fimela.

Alertés, les sapeurs-pompiers se sont déployés sur les lieux pour rechercher d’éventuels survivants.

seneweb.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. jackletiof dit :

    impossible qu’une pirogue avec 58 personnes puissent partir sans la complicité de certaines autorités

    • Stephane dit :

      L’impossible c’est de se fier aux articles des pigistes

    • issa gibb dit :

      Bien sur que le départ d’une pirogue surchargée de 58 personnes migrantes clandestines, ne peut avoir lieu sans la complicité de certaines autorités, qui doivent recevoir une belle enveloppe des passeurs pour fermer les yeux…
      On peut aussi rappeler ici, l’histoire de cette employée-fonctionnaire du Consulat de France en Turquie qui vendait des bateaux pneumatiques à moteur aux migrants clandestins pour franchir la Méditerranée et atteindre l’€urope…
      Tout comme, toutes ces Associations pseudo-humanitaires qui font du pognon sur le dos des migrants clandestins à coups de subventions €uropéennes, trop connes à leur donner ce pognon…
      Mais le plus inhumain et infâme, c’est que les pourris de passeurs s’arrangent pour que les bateaux surchargés de migrants clandestins qui ont payé fort cher leurs passages, tombent en panne ou chavirent presque à chaque fois, faisant des morts : C’est tout bénéfice pour eux, la vie humaine ne les intéresse pas, seul le fric compte même si il y a des morts, femmes et enfants compris dans ces lots mortuaires abjects !
      A l’U.E, ils appellent çà : Des profiteurs de la misère humaine entre 2 roupillons…
      Moi, j’appelle çà : Des sales enculés de la pire espèce des pourritures humaines… In chà Allah !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :