LES MILLIARDS DES CAMIONS MALIENS

Les camions maliens font rentrer 253 milliards dans l’économie sénégalaise

Les 1000 camions de transport de marchandises maliens qui viennent quotidiennement au Sénégal font rentrer 253 milliards de francs CFA par an en termes de recettes dans l’économie sénégalaise, a révélé, mercredi, le secrétaire général des acteurs portuaires du Sénégal, Mamadou Corsène Sarr.

« Aujourd’hui, nous avons une relation commerciale extrêmement importante avec le Mali. Nous avons environ 1.000 camions maliens qui viennent par jour au Sénégal. Donc, c’est 253 milliards de francs CFA qui rentrent par an dans l’économie du Sénégal », a fait savoir M. Sarr.

Il présentait les condoléances du port autonome de Dakar (PAD) aux familles des victimes de l’accident survenu dimanche dernier à Kaolack.

Quatre personnes ont été tuées dans une collision entre un taxi et un camion de transport de marchandises immatriculé au Mali, dans le centre ville de Kaolack. L’accident a également fait un blessé grave.

La délégation du port autonome de Dakar était composée, entre autres, du directeur général des entrepôts maliens au Sénégal, Fousseynou Soumano, et du représentant du PAD à travers la cellule intervalle, Abdoulaye Seck.

« Aujourd’hui, il est bien qu’on commence à réfléchir sur les voies de contournement des grandes villes comme Kaolack et Tambacounda. 1000 camions qui viennent au Sénégal, c’est un flux énorme de camions qui entrent au niveau du Sénégal. Il faut impérativement qu’on contourne les grandes villes. C’est un début de solution qu’on va mener entre nous les autorités du Sénégal et du Mali », a lancé Mamadou Corséne Sarr.

« Nous sommes à Kaolack pour partager ce douloureux événement et apporter notre soutien aux parents des défunts. Le Sénégal et le Mali, c’est un seul peuple. Nous avons de très bonnes relations avec le Mali au point de vue commercial et parenté. Donc, si un tel événement se passe ici, il est normal qu’on vienne présenter nos condoléances », a-t-il expliqué.

Mamadou Corsène Sarr a, par ailleurs, annoncé que les ministres des transports du Sénégal et du Mali viendront la semaine prochaine à Kaolack pour présenter leurs condoléances.

« Le volume du trafic aujourd’hui qui transite par le port de Dakar est de plus de 4 millions de tonnes. Donc, le port autonome de Dakar est le principal port d’approvisionnement du Mali. Et tout cela, c’est grâce à l’effort conjugué des deux autorités et la communauté des acteurs portuaires », a pour sa part souligné le directeur général des entrepôts maliens au Sénégal, Fousseynou Soumano.

« Dakar-Bamako, c’est 1350 kilomètres. Donc, aujourd’hui, il est important qu’on puisse penser aux airs de stationnement qui permettraient de réglementer la circulation sur le corridor en terme de volume horaire et de standard », a-t-il ajouté.

MNF/ASG/BK/APS

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. oyster dit :

    Bonjour ,
    Une affirmation que les 1000 camions MALIENS feraient rentrer 253 milliards dans
    l’économie SENEGALAISE !…….
    Le journaliste s’autorise à dire n’importe quoi ????

  2. Le chaman dit :

    1000 camions, toujours fâché avec les chiffres scribouillards, 10 fois moins c’est déjà beaucoup, je prends la route RN1 entre Mbour et Kaolak, route qu’emprunte tous les camions Malien, ça ne fait pas 1000 camions.
    Cela dit,c’est vrai que tout le carburant consommé au Mali vient de Dakar,la plupart des importations Malienne transite par Dakar, de ce point de vue,c’est vrai que le Mali enrichitlle Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :