CARREFOUR DES ÉCONOMIES CRIMINELLES

Le Sénégal : risques et enjeux transnationaux à l’épreuve des économies criminelles

Constance (conclusions de Institut d’Études de Géopolitique Appliquée, Paris) Pour ainsi dire, le Sénégal est aujourd’hui une cible privilégiée des économies criminelles, en particulier celles qui arrivent par l’océan transatlantique.
Situé à proximité des archipels, labyrinthes des pirates et connecté aux réseaux terrestres sahariens, le Sénégal a une géostratégie renforcée par l’histoire propice au développement des économies criminelles.
Avec l’arrivée de plus en plus conséquentes de tonnes de cocaïne dans le PAD sénégalais et la multiplication des saisies effectuées dernièrement, ces éléments témoignent d’une nécessaire prise en compte de la situation par l’État sénégalais. Néanmoins, ce n’est pas un pays condamné à une crise sécuritaire majeure. Il peut poursuivre les initiatives récentes déjà engagées dans les domaines institutionnels, juridiques et diplomatiques.
Mais il faut absolument prendre en compte le dialogue social avec l’ensemble de la population sénégalaise afin de renforcer l’identité nationale. L’État ne peut négliger son remarquable passé démocratique.
Il faut véritablement obtenir une solide adhésion de toutes les composantes de sa population aux causes nationales, ainsi que porter une attention toute particulière à sa frontière avec le Mali, à l’instar de la région de Kédougou.
Au vu de l’actualité au Sénégal, le pays est actuellement embrasé par un « ras-le-bol » du gouvernement de Macky Sall. Toutes les régions contestent actuellement la place de la démocratie dans les prises de décision du président.
Est-ce que Macky Sall a les épaules pour ramener l’ordre et la stabilité sociale au sein de son pays ?
Au regard de son silence, Macky Sall étudie toutes les possibilités, en appelant les leaders religieux et politiques à un dialogue avec les communautés sénégalaises. Mais est-ce que ce sursaut populaire ne pourrait pas entrainer un nouveau coup d’État dans la sous-région sahélienne ?

Source Institut d’Études de Géopolitique Appliquée, Paris,
Topics: à l’épreuve des économies criminelles, risques et enjeux transnationaux, Sénégal
Oumou Khaïry NDIAYE

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. issa gibb dit :

    Un coup d’état au Sénégal ??? Même, avec Sonko… çà me parait utopique ???
    Mais, l’élection d’un président Islamiste et la création d’une République Islamique du Sénégal n’est pas utopique du tout car on y va, en marche tranquille, mais complète car le Sénégal fonctionne déjà comme une RIS avec le grand khalife de Touba aux manettes… Il ne lui manque plus qu’un pdt et un gouvernement Islamistes pour s’enfoncer un peu plus dans l’obscurantisme, la perte de toutes les libertés et dans l’excellence de l’ignorance, la soumission et les bas-fonds de la connerie humaine…
    Pas sortis de l’auberge Islamiste, les pauvres Talibés !

  2. ezez dit :

    Ces soit disant experts de l’Afrique à 2 sous que du bla bla
    Geopolitique ?! mon c..l!

  3. Ndiaye dit :

    Ces soit disant experts de l’Afrique à 2 sous que du bla bla
    Geopolitique ?! mon c..l!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :