1er BATEAU « GAZ »

Gaz : un premier bateau de regazéification pour le Sénégal

Deux ans après avoir passé commande, le Sénégal vient de recevoir son premier navire devant lui permettre de transformer en gaz la part de GPL qui lui sera livrée par l’exploitant British Petroleum.
Depuis que le gaz a été découvert en quantité dans l’off-shore au large de Saint-Louis et à la frontière maritime avec la Mauritanie, les équipes de la Senelec, la Société nationale de l’éléctricité du Sénégal, sont à pieds d’œuvre pour faire fonctionner des nouvelles centrales grâce à cette ressource. L’idée est d’exploiter une partie de la quote-part de Petrosen qui sera livrée en nature. Sauf que pour utiliser le gaz de pétrole liquéfié (GPL), il faut d’abord le retransformer en gaz afin de pouvoir le brûler pour faire fonctionner lesdites centrales. C’est là l’intérêt de l’arrivée de ce premier navire réceptionné fin mai, selon les autorités sénégalaises.
Cette unité flottante de stockage et de regazéification (FSRU, selon son acronyme en anglais) est désormais dans les eaux sénégalaises, après être sortie des chantiers navals de Singapour. Sa construction a été assurée par laj-venture Karmol, du turc Karpowership et du japonais Mitsui OSK Lines.
Il s’agit d’un navire de 272m de long avec une capacité de 125.000 mètres-cubes, il est directement connecté à la centrale flottante du turc Karpowership qui est au Sénégal depuis près de deux ans déjà. L’ensemble fournira jusqu’à 15% des besoins en électricité du pays.
Mohamed Diallo/afrimag.net

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *