ACQUISITION DE BATEAUX DE SURVEILLANCE

Quatre barques motorisées pour la protection des AMP

L’Agence française de développement (AFD) procède ce vendredi à la remise de quatre barques motorisées au ministère de l’Environnement et du Développement durable pour un montant de 66 millions de FCFA, a appris l’APS.
La remise de ces barques entre dans le cadre du projet d’appui à la politique d’aires marines protégées du Sénégal, indique l’AFD dans un communiqué, en soulignant que ‘’ces équipements de navigation permettront d’améliorer le dispositif de surveillance des aires marines protégées et de renforcer les activités de suivi de la biodiversité’’.
Le texte signale que la cérémonie se tiendra à la Baie de Hann, en présence d’Abdou Karim Sall, le ministre sénégalais de l’Environnement et du Développement durable, et d’Alexandre Pointier, directeur de l’AFD au Sénégal.
Le communiqué rappelle que le projet d’appui à la politique des aires marines protégées, mis en œuvre par l’Etat du Sénégal, ‘’contribue à la préservation de la biodiversité marine et du capital naturel des zones côtières du Sénégal, à travers la conservation et la mise en valeur durable des mangroves du Sine Saloum et de la Casamance’’.
Il rappelle que ‘’les écosystèmes de mangroves sont essentiels à la conservation des littoraux et de la biodiversité car ils stockent le carbone et sont un refuge pour les animaux, notamment les poissons et les oiseaux’’.
Cependant, relève la même source, ‘’les effets du changement climatique, la coupe de bois ou encore la surexploitation des espèces halieutiques menacent l’équilibre de ces milieux fragiles’’.
Elle signale qu’en Casamance, ‘’les zones de mangroves ont régressé de 30 à 45% au cours des 30 dernières années’’.
Le projet ’’contribue ainsi au renforcement de la capacité du Gouvernement à gérer des aires marines protégées en s’appuyant sur l’expérience acquise dans des aires établies en zone de mangrove qui sont gérées par les communautés locales’’.
OID/AKS/APS

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Ndiaye dit :

    Encore un don de pirogues en fibre de verre low cost???

  2. Xx dit :

    Dommage… pas un mot sur M. Haïdar El Ali, LE spécialiste des écosystèmes des mangroves… qui a tant fait, et qui continue son oeuvre magnifique pour sauvegarder la nature… Quant à « la capacité du gouvernement à gérer des aires maritimes protégées »… bon, admettons…

  3. jackletiof dit :

    disons plutot des bateaux pour protéger les trafiquants hauts placés

  4. Je partage l’avis des personnes qui parlent des AMP (Aires Maritimes Protégées), mais j’appuie également le soutien à Ali Haidar, qui est le « père spirituel » de la création de ces magnifiques institutions. Mon hôtel est situé non loin d’une des premières Amp, celle de Bamboung, qui a déjà prouvé depuis des années que ces institutions sont, non seulement utiles, mais, bien plus, indispensables à une meilleure connaissance par les hommes de science de l’évolution (et surtout la nécessité de protection) des ressources halieutiques.
    Merci dès lors, de créer les outils (en l’occurence les nouveaux bateaux ) qui permettent d’aller à l’encontre de certaines formes de pêche et de la destruction (pillage) de la mangrove, qui doit rester une grande zone de reproduction des espèces. Bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :