L’AFRIQUE DÉTOURNE L’AIDE AU DÉVELOPPEMENT; AHURISSANT !

Afrique: Un rapport de la Banque Mondiale dénonce les détournements de l’aide au développement

Un rapport interne de la Banque mondiale révèle qu’une bonne partie de l’aide au développement, destinée notamment au continent africain, est détournée vers des centres financiers offshores et ne participe donc pas à la réduction de la pauvreté.
Cette aide au développement s’est élevée à 163 milliards de dollars en 2017 et a augmenté de 50% en dix ans. Les détournements transférés vers des paradis fiscaux sont estimé à 7,5% des versements globaux de la Banque mondiale. Pis encore, selon le rapport, « plus la dépendance à l’aide au développement est forte, plus la part détournée est importante. Elle atteindrait ainsi 15% dans certains pays ».
Autre facteur qui pèse sur les économies des pays en développement, Le Fond Monétaire International estime à 200 milliards de dollars par an le montant de l’évasion fiscale des sociétés multinationales dans les pays en développement.
global-watch-analysis.com

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Stephane dit :

    Ils le savent et continuent de distribuer ces planqués

  2. le chaman dit :

    Ah bon? Des hommes politiques détournerais de l’argent à leurs profits? Au Sénégal par exemple, tous jure la main sur le coeur que jamais un centime disparaît à son profit ou celui d’un membre de sa famille! Et que la corruption n’y est pas plus élevé que dans un monastère.

  3. L’aide au développement : prendre l’argent des pauvres des pays riches pour le distribuer aux riches des pays pauvres. Si la banque mondiale réalise seulement aujourd’hui qu’une partie de l’argent qu’elle distribue est détourné, cela veut dire qu’elle est dirigée par des crétins incapables. Il ne faut financer des projets que si les pays font un effort dans l’éducation et non plus financer directement les états mais payer les factures après résultats ou mener des projets avec des commissions mixtes. Raisonnement simpliste, certes, mais cessons d’enrichir une classe politique qui ne cherche le pouvoir que pour s’enrichir au détriment d’une bonne gouvernance. Ce n’est pas seulement de l’argent qui disparaît, mais c’est surtout des politiques qui ne font rien pour leur pays, tout occupés qu’ils sont à magouiller sur tel ou tel contrat. Et jamais personne ne se fait pincer, bizarre, non ? Après cela, on lit sur les réseaux sociaux des pages de calomnies sur la France qui pille l’Afrique. Les détourenements ont donc un impact politique, social, économique et pèsent sur l’image de la France et de l’UE. Si nombre de responsables africains sont corrompus, nombre de responsables qui tiennent les cordons de la bourse sont incompétents, ou d’une naïveté à mourir. A moins que ce soit simplement du cynisme économique, allez donc savoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :