UNE BOMBE AU PORT DE DAKAR

Alerte Danger : 3050 tonnes de nitrate d’ammonium stockées au Port de Dakar

Une double explosion, survenue le 4 août dernier à Beyrouth dans un hangar qui abritait 2750 tonnes de nitrates d’ammonium, a causé au moins 170 morts et 6 500 blessés.
Au Sénégal, le Port de Dakar est aussi sous la menace de ce produit chimique utilisé comme engrais qui entre également dans la fabrication d’explosif.
Selon L’Observateur, 3050 tonnes de nitrate d’ammonium sont arrimées au Môle 3 du Port de Dakar.
L’évacuation du produit dangereux est suspendue à un agrément du ministère de l’Environnement.
Déjà, rapporte le journal, 350 tonnes ont été évacuées, selon le Haut commandant du Port de Dakar, Ibrahima Badji.
seneweb.com

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. issa gibb dit :

    Après l’explosion de Beyrouth, quelle connerie d’écrire un tel article :
    C’est une info sécuritaire louable, mais aussi une info à attirer les terroristes ???
    Après l’explosion d’AZF à Toulouse en France, les conditions de stockages du nitrate d’ammonium ont été de ne pas stocker plus de 500 tonnes de nitrate d’ammonium par site et disséminer les sites de stockage dans les pays…
    Comme quoi, il y a encore des pays qui ne respectent pas ces conditions de stockages :
    => 2.070 tonnes de nitrate d’ammonium dans un seul entrepôt dans le Port de Beyrouth au Liban… et BOUM !
    => 3.050 – 250 = 2.800 tonnes de nitrate d’ammonium restantes dans le Hangar au Môle 3 du Port de Dakar, en donnant l’adresse exacte du stockage, en plus ???… Et BONNE CHANCE !

  2. Johnny dit :

    Il suffirait d’une étincelle….

  3. le chaman dit :

    Et Dakar parti en fumée!

  4. Ndiaye dit :

    Jamais compris comment ce genre de choses peut arriver au 21e siècle avec toutes les connaissances scientifiques qu’on a de ces produits.
    Que cela arrive au petit Liban, un pays qui n’a pratiquement jamais été stable, on pourrait encore leur trouver une excuse même si..
    Mais que cela arrive à un pays de grands scientifiques réputés, « grande puissance » bien organisé, ça c’est difficilement compréhensible autant de laxisme.
    Et qu’on ne nous parle pas d’accident, ce genre de catastrophe ne devrait arriver que dans un pays du tiers monde.

    • Modou dit :

      Euh tu penses pas ce que tu dis mdr

      • Ndiaye dit :

        si si

        • AlphaD dit :

          Tu as raison, Ndiaye. Si il y a bien 3.000 tonnes, c’est que nos grands scientifiques réputés ont bien étudié la question : ils ont probablement trouvé que si c’est vieux et mouillé, çà ne pète plus. D’autre part, comme tout le monde sait où c’est, c’est sûrement bien bien sécurisé, bien gardé par l’armée et les pompiers. Pas comme au Liban. Et puis, il y a aussi plein d’eau tout autour. Et même, si çà fini par péter, on parlera enfin dans le monde entier du Sénégal : tout bon pour le tourisme çà ! Maintenant, qui sait, c’est peut-être seulement du sel… ou du riz qui n’a pas encore été distribué…

  5. issa gibb dit :

    Le Liban était appelé la « Perle de la Méditerranée », un pays moderne, riche, prospère et démocratique avant et à son Indépendance de 1943 à 1976, avec un « Pacte National » entre les 6 pouvoirs politiques et confessionnels qui le composait… Un Fait unique dans la Constitution d’un pays !
    Avant que les réfugiés Palestiniens s’en servent de base arrière pour attaquer Israël…
    Avant qu’ Israël riposte et attaque le Liban pour se sécuriser ses frontières des attaques palestiniennes…
    Avant que l’attaque Israélienne déclenche l’intervention de l’armée du dictateur Syrien Assad au Liban…
    Avant que le « Pacte National » éclate dans la guerre civile entre les sunnites, les milices druzes, les chiites modérés du mouvement Amal, puis les chiites radicaux pro-Iraniens du Hezbollah face aux Phalanges de la majorité maronite et aux groupes chrétiens grecs catholiques ou orthodoxes…
    Une guerre civile qui fut un bordel sans nom, avec des alliances qui se forment et se détruisent aussi vite, des attentats à répétition dans chaque communauté, des enlèvements d’otages occidentaux, la création de la Force FINUL par les Nations Unies, des assassinats politiques (Gemayel, Hariri,…), etc…
    Le tout pour voir cette « Perle de la Méditerranée » que fut le Liban, n’être plus qu’un pays de misère, détruit et ravagé par une guerre dirigée par d’autres puissances étrangères avec désormais, un puissant parti Hezbollah Islamiste pro-Iranien et des politiciens de tout bord, plus corrompus, les uns que les autres qui ont enterré le « Pacte National » dans la corruption extrême…
    En 2020, un silo de plus de 2.000 tonnes de nitrate d’ammonium qui explose dans le port de Beyrouth, faisant 170 morts et 6.300 morts et une population Libanaise à bout, qui attaque les ministères en criant : « Pendons-les, pendez-les »… Un gouvernement Libanais lâche et corrompu qui démissionne dans son intégralité pour partir voir ailleurs, avec l’argent détourné et volé au peuple, pour laisser un pays exsangue de tout, aux mains du Hezbollah Islamiste radical chiite pro-Iranien qui veut toujours la destruction d’Israël : Ce qui ne prévaut rien de bon pour l’avenir du Liban, ni pour le futur au Proche-Orient…
    Un général a dit : « Quelle connerie, la guerre ! ».
    Les Libanais jetés dans les bras du Hezbollah sont aptes à reprendre les armes à chaque problème dans leur pays, ils ne savent faire plus que cela… Comme quoi, un certain dirigisme politique Islamique a façonné les cerveaux en une génération entière au Liban, qui a totalement oublié que le Liban était un pays multiracial et multiconfessionnel où il faisait bon vivre, un pays économiquement fort et moderne où des milliers de touristes venaient sur ses plages et qu’on l’appelait la « Perle de la Méditerranée »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :