TOURISME ET RÉCIPROCITÉ: DÉCÈS DU SECTEUR

Pour une relance effective de l’activité touristique: des acteurs du tourisme dénoncent la réciprocité


Le président du Syndicat d’initiative et de tourisme de Thiès/Diourbel, Boubacar Sabaly, estime que la seule solution qui s’impose pour la relance du tourisme, c’est la réouverture des frontières, notamment aériennes. En effet, même si un fonds a été alloué au secteur privé, il considère que ces montants reçus sous forme de prêts ne servent qu’à payer les charges fixes du secteur, en cette période de pandémie où les clients se font désirer.
Les fonds destinés à appuyer le secteur privé dans le cadre du Plan de résilience économique et social sont une goutte d’eau dans la mare des besoins des acteurs du tourisme et de l’hôtellerie. En effet, ces fonds sous forme de prêts, de l’avis du président du syndicat d’initiative et de tourisme de Thiès/Diourbel, Boubacar Sabaly, ne permettent pas de relancer l’activité du secteur. C’est pourquoi, dit-il, les acteurs du tourisme et de l’hôtellerie ont peur de souscrire pour de gros montants qui seront remboursés suivant des modalités et une échéance qu’ils ignorent encore ; alors que le secteur n’a enregistré aucune activité productive pouvant favoriser des rentrées d’argent depuis près de cinq mois.
Même si certains d’entre eux ont postulé à ce fonds de relance, il révèle que c’est pour de petits montants, étant donné que cet argent, se désole-t-il, est injecté dans des charges fixes comme le paiement des factures d’eau et d’électricité, des salaires et de location. Ainsi, même si certains acteurs du secteur ont timidement repris, d’autres ont préféré attendre, dit-il, car il serait risqué de reprendre les activités en cette période où les cas communautaires ne cessent de prendre l’ascenseur.
Outre la menace du Covid-19, il fait remarquer également que la clientèle se fait désirer. Par conséquent, la seule solution qui s’impose, indique-t-il, c’est l’ouverture des frontières aériennes, pour espérer une relance de l’activité touristique. A l’en croire, dans pareille situation, chaque espace peut prendre des décisions de sauvegarde après une analyse froide de la situation pour préserver les intérêts de son espace. Toutefois, il ne cautionne pas la réciprocité qui, à l’en croire, n’obéit pas à la logique économique.
Dans tous les cas, les prévisions des acteurs du secteur du tourisme qui avaient circonscrit la pandémie dans une durée de six à dix mois, risquent d’être dépassées. Il est d’autant plus convaincu de la présence de la pandémie au-delà de cette prévision qu’il révèle que la saison touristique 2021 est déjà compromise.
Moussa CISS/LES ECHOS/dakarsoir.com

Vous aimerez aussi...

20 réponses

  1. Kosso dit :

    Il faut en finir avec ce roman sur le tourisme.
    Non seulement le Sénégal n’en a pas besoin, mais compte tenu de la propreté dans ce pays, du civisme de ses citoyens à en faire pâlir la Suisse il doit se protéger de l’afflux de ces touristes toubabs qui viennent le polluer.

  2. Bernard dit :

    Bonjour Kosso ! J’aime ton humour second degré !

  3. Bernard dit :

    Bonjour Kosso ! J’aime ton humour second degrés !

  4. jack le tiof dit :

    et on dit que les toubabs sont raciste !!! qui est ce Kosso avec cet humour au second degré

  5. stephane dit :

    Le tourisme est mort bien avant l’arrivé de covid 19 ,c’est dur de ne pas se mentir pour un Sénégalais

  6. Barbara dit :

    Nous comme campement touristique, qu’est-ce qu’on peut faire avec un prêt de 1 Million que le Ministère de Tourisme nous voulait donner? Depuis que nous avons fermé fin mars on a déjà dépensé toute cette chiffre, les caisses sont vides. C’est trop peu pour travailler et trop pour mourir… Une goutte d’eau dans l’ocean, et nous avons renoncé!

  7. Hopopop dit :

    Si les français foncent dans le mur en bloquant leurs frontières, en décourageant leurs propres ressortissants à recommencer a consommer, je vois pas l’intérêt de les suivre dans ce suicide. Le Sénégal serai plus malin de laisser le tourisme recommencer tout en exigeant certaines conditions sanitaires aux aspirant touristes. Mais imiter bêtement la france c’est stupide. Pourquoi pas creer une taxe exceptionnelle a l’entrée sur le territoire par exemple. Un peu de réflexion et stop a l’imitation

    • Galips dit :

      Ce ne sont pas les « français » mais l’UE qui établi la liste des pays dont les voyageurs sont autorisés à franchir les frontières de l’espace Schengen.
      Cette liste est actualisée toutes les 2 semaines.

    • Bill dit :

      Pas sûr que l’idée d’une taxe à l’entrée du Sénégal soit une bonne idée, il me semble d’ailleurs qu’une taxe « sanitaire » de 40000 xof a été mise en place. Une fois de plus, ce qui importe c’est la lutte contre le virus. Le mieux est de s’abstenir de voyager pour tant qu’un vaccin efficace n’est pas trouvé.

    • VAVAT dit :

      mais oui vous avez entierement raison !!!! remettez le « VISA » exiger un « TEST « COVID a 40000 cfa ….ah j ai oublié votre « TAXE » pour chaque envahisseur (touristes) et la,je pense que le tourisme va se dépecher de venir vous voir,mais je pense que d ici la vous allez surement trouver d autres choses non??? j espere que les sommes récoltées pourront trouver ENFIN une solution pour ravitailler en eau potable les pauvres Sénégalais qui sont privés de FLOTTE depuis tant de mois !!!! quelle honte de ce manque de civisme et d humanité vis a vis du Peuple, que faites vous de tous ces milliards de CFA que vous recevez???? pour qui? pourquoi??? sachez mon cher Monsieur que tous les Pays vivent du tourisme ne vous déplaise !!! et ce n est pas avec les escroqueries,que vous allez avancer ….si encore elles servaient au développement des canalisations de votre Capitale Dakar ,ou AMELIORER LE RESEAU en eau potable …mais malheureusement ….mais soyez rassuré tous ces dons financiers ne sont pas perdus pour tout le monde !!!!! dormez tranquille en vous posant toutes ces questions….. et la, j imite personne !

  8. Hopopop dit :

    La liste des pays etablie par le conseil européen n’est pas contraignante, c’est juste une recommandation. Libre a chaque état de decider.

  9. Hopopop dit :

    S’abstenir de voyager jusqu’à l’arrivée d’un vaccin ??? Mais un vaccin c’est minimum 2 ans pour le mettre en place, sans compter qu’il est peu probable qu’on le trouve ce vaccin.

    • Ecolo dit :

      Si elle est contraignante dans la mesure où il n’y a pas d’accord entre Europe et Sénégal qui refuse tout passager pas en conformité .

    • Ecolo dit :

      Si elle est contraignante dans la mesure où il n’y a pas d’accord entre Europe et Sénégal qui refuse tout passager pas en conformité .

  10. Beatrice BRUN dit :

    Hopopop
    👉a entièrement raison sur tout. (n’imitons pas la France).
    👉Puisse Monsieue SABALY être écouté et entendu ❗

  11. Leona Virginia dit :

    Personnellement je ne suis ni sénégalaise ni européen, jsuis simplement une étudiante en tourisme au Sénégal cette réciprocité n’est qu’une tombe ouverte pour le Sénégal pour ceux qui sont pour certainement ils ne réalisent pas que la 2ème source économique du Sénégal repose sur le tourisme avec plus 1000 emplois, c’est le Sénégal qui perd déjà que le secteur du tourisme avec des difficultés actuellement c’est vraiment retour à la case départ au lieu d’appliquer une réciprocité par orgueil qui n’avantage pas votre économie ouvrez les frontières pour les citoyens de l’ EU tout en sachant que votre clientèle touristique est majoritairement européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :