OÙ EN EST LE VIRUS ?

Flambée des décès et contaminations, quand le chaos se dessine

09 Décès en 48 heures ! Les chiffres égrenés chaque matin ont perdu de leur sens au vu du comportement des populations. Ils ne reflètent que l’ampleur de l’évolution de la pandémie dans notre pays. Près de 200 Sénégalais, soit 191 ont perdu la bataille face à ce virus. Le bilan du samedi25juillet et d’hier, dimanche, illustre à quel point la situation est insoutenable et hors de contrôle. 50 cas graves sont internés dans nos services de réanimation qui sont très limités. 259 nouveaux cas symptomatiques sont déclarés en l’espace de 02 jours par le ministère de la Santé et plus de 3000 patients sont sous traitement
Quelle tactique efficace du ministère de la Santé a déjà coûté la vie à près de 200 sénégalais ? Quelle riposte sérieuse et engagée a conduit à la montée en flèche des cas de contamination induisant la saturation des hôpitaux ? L’État a-t-il vraiment tourné le dos au peuple face à un virus qui continue de tout dévaster sur son chemin ?
Si plusieurs spécialistes en concert dénoncent « une fuite de responsabilité du gouvernement », le comportement de certains citoyens face aux mesures barrières risque d’engendrer un chaos irréversible. Comme en témoigne la lente dérive consécutive à des données statistiques sans cesse évolutives.
Pour le compte de la journée du samedi 25 juillet, le directeur de la prévention, Dr El Hadj Mamadou Ndiaye lisant le communiqué n°146 a fait savoir que « sur 1315 tests réalisés, 130 échantillons sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 09,89% ». Pour cette journée, 105 échantillons de cas contacts suivis par les services sanitaires sont en effet revenus positifs et près d’une trentaine de cas (25) est déclarée comme issue de la transmission communautaire.
Au sujet de ces cas communautaires, le directeur de la prévention a précisé les différents lieux de provenance : « 03 à Kaolack, 03 à Keur Massar, 03 à Mbao, 03 à Mbour, 02 à Kédougou, 02 à Saint Louis, 01 à Bounkiling, 01 à Dakar Plateau, 01 à Guédiawaye, 01 à Kolda, 01 à Médina, 01 à Pikine, 01 à Rufisque, 01 à Sédhiou et 01 à Touba ».
Les services de réanimations très limités en capacité se retrouve dans une situation anxiogène avec « 53 cas graves » renseigne Dr El Hadj Mamadou Ndiaye. Poursuivant, il déclarera que « 05 nouveaux cas de décès ont été enregistrés », non sans ajouter que « 73 patients hospitalisés sont déclarés guéris ».
Pas d’accalmie ! Hier, dimanche, sur « 1367 tests réalisés, 129 sont revenus positifs, dont 116 cas contacts suivis et 13 cas communautaires ». Indiquant les origines de provenance des cas communautaires, ledit communiqué fait savoir qu’il y a eu « 04 à Saint Louis, 02 à Keur Massar, 02 à Mbour, 01 à Fann Hock, 01 à Guédiawaye, 01 à Khombole, 01 à Mbao et 01 à Médina ». « 50 cas graves sont prises en charge dans les services de réanimation » renseigne Dr Ndiaye et 04 nouveaux cas de décès liés à la Covid 19 ont été enregistrés. 45 patients sont déclarés guéris.
Au total, le pays décompte 9681 cas à la date d’hier, dimanche, dont 6409 guéris contre 3080 cas sous traitement. La région de Dakar reste le plus géant foyer de contamination avec plus de 7000 cas de contaminations. Comme le mois précédent ou même pis, le mois de juillet est tout aussi funeste. 191 cas de décès sont enregistrés depuis le début de cette pandémie dans le pays à la date d’hier.
Situation en permanence détérioration, le ministère de la Santé et de l’action sociale exhorte les populations à se mobiliser davantage au sein de nos communautés, pour un respect strict des mesures de prévention individuelle et collective
Mardochée PRÉCIEUX/sudonline.sn

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Bernard dit :

    Des chiffres et encore des chiffres mais quelle est la vérité. Toutes les personnes qui meurent à domicile faute de soins ne sont pas comptabilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :