MAUVAISE IMAGE DU SENEGAL

Commerce sexuel, mendicité… : ce rapport du département d’État américain qui ne plaira pas au Sénégal

Nouveau regard sur le Sénégal. Dans son rapport 2020 du “Trafficking in persons”, le département d’État américain a collé une note au Sénégal sur le trafic des personnes. Elle n’est pas enviable.
Dans ce document dénommé “Trafficking in persons”, le département d’État américain a classé le Sénégal sur la liste de surveillance de niveau 2.
« Le gouvernement du Sénégal ne respecte pas pleinement les normes minimales pour l’élimination de la traite. Mais, il déploie des efforts considérables pour y parvenir, » a indiqué le rapport précisant que “le gouvernement a rarement enquêté ou poursuivi de manière proactive les trafiquants qui exploitent des enfants dans la mendicité forcée et n’a pris aucune mesure contre les responsables qui ont refusé d’enquêter sur de tels cas”.
Selon le département d’État américain, le Sénégal ne fournit pas d’efforts répressifs suffisants contre le phénomène. Ce, malgré la loi 2005 sur la lutte contre la traite des personnes et les pratiques connexes qui prévoient des sanctions suffisamment sévères.
“Le gouvernement a indiqué avoir enquêté sur 12 cas de traite, poursuivi 17 suspects et condamné 5 trafiquants. L’un des 5 trafiquants condamnés s’était fait passer pour un maître coranique, pour obliger les enfants à mendier. Il a été reconnu coupable en vertu de la loi de 2005 et a été condamné à 2 ans avec sursis et une amende de 50 000 F Cfa. Ce qui n’était pas conforme aux sanctions prévues dans la loi de 2015”, relève-t-on encore dans ce rapport.
Le document-bombe déclare que les autorités ne se sont pas servies de la loi anti-traite de 2005, pour poursuivre les trafiquants présumés. Lorsque les responsables ont identifié un cas potentiel de mendicité forcée, ils ont souvent infligé des sanctions administratives aux auteurs présumés, au lieu d’enquêter et de poursuivre pénalement l’affaire.
Le département d’État ne donne pas non plus de satisfécit concernant la lutte contre le trafic sexuel au Sénégal. Il déclare à ce sujet que “le gouvernement n’a fait aucun effort pour réduire la demande de rapports sexuels commerciaux”. A l’en croire, les autorités sénégalaises n’ont identifié aucune victime de la traite des adultes et la compréhension limitée de la problématique de la traite reste limitée dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.
A l’en croire, les autorités sénégalaises n’ont identifié aucune victime de la traite des adultes et la compréhension limitée de la problématique de la traite reste limitée dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.
“Des femmes ouest-africaines sont soumises à la servitude domestique et au trafic sexuel au Sénégal, y compris pour le tourisme sexuel impliquant des enfants, par des touristes de France, de Belgique, d’Allemagne et d’autres pays”, d’après la même source.
KADY KONATE/leral.net

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Bernard dit :

    Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre !

  2. Stephane BOTREL dit :

    ceux qui viennent majoritairement au Sénégal sont des Africains les centaines de milliers de talibés ne doivent pas les choquer

  3. Stephane BOTREL dit :

    Bizarrement, et heureux pour une fois j’allais écrire les mots Français ,Italiens, Européens occidentaux n’étaient pas accolés à sexuel, j’ avais sauté la dernière phrase de ce raciste et pleurnichard de pigiste

  4. issa gibb dit :

    C’est un énième rapport du département américain du « Trafficking on persons = Trafics de personnes »…
    Le Sénégal ne fait rien d’important pour mettre fin à la traite des enfants Talibés, esclaves mendiants
    => Normal, il est complice dans cette traite avec les marabouts qui font du fric avec cette traite d’enfants !
    Le Sénégal condamne très rarement les exploiteurs d’enfants et les peines sont insignifiantes malgré les textes votés en 2005 sur l’interdiction de la mendicité et la traite de la mendicité forcée des enfants…
    => Normal, la Justice inféodée au pouvoir exécutif, complice des marabouts esclavagistes d’enfants, ne respectent pas elle -même les textes de lois et elle se couche devant les pressions de la mafia maraboutique…
    => Le Sénégal ne fait rien contre la prostitution, le trafic sexuel et le tourisme sexuel
    => Normal, Il faut rappeler ici, qu’au Sénégal, la prostitution est encore légale :
    Ce qui change tout sur l’approche de la situation de la prostitution au Sénégal puisqu’elle est libre et légale dans ce pays…
    Alors, il est fort du goulot, de lire encore, un enculé de journaliste qui vient foutre sur le dos des touristes de France, de la Belgique et d’Allemagne, etc… le monopole de la prostitution et de la pédophilie sur des enfants, sur le dos des seuls Occidentaux …Alors qu’on sait très bien :
    – Que les touristes Occidentaux sont devenus très rares au Sénégal et que les touristes Allemands et les peuples Nordiques en général, sont partis depuis bien longtemps du Sénégal parce qu’ils sont très peu friands des femmes à peaux noires et surtout que le Sénégal est un pays dégueulasse, incompatible avec leurs hygiènes de vie…
    Que les touristes Occidentaux connaissent très bien les peines encourues pour des violences sexuelles pédophiles sur des enfants au Sénégal, alors que les chroniques dans les journaux égrènent les nombreux abus et viols de fillettes par les tontons Saï-Saï dans les familles Sénégalaises ou par des professeurs ayant autorité dans les écoles Sénégalaises… Ainsi que les viols des enfants talibés dans les daaras sodomites ou livrés par des marabouts à la prostitution à des réseaux de pédophiles adultes au Sénégal…
    – Enfin, les derniers réseaux de souteneurs arrêtés par la police Sénagalaise pour traite et commerce sexuel de prostituées au Sénégal, sont originaires du Nigeria, de Gambie ou des 2 Guinées qui sont des pays Africains…
    – Que toute cette hypocrisie répétitive et sans réalité sur le terrain au Sénégal, s’arrête :
    Le Sénégal n’est plus la plaque tournante de la prostitution pour les €uropéens , depuis longtemps !
    Ceux sont bien des Africains qui pratiquent majoritairement les prostitués au Sénégal, avec quelques Occidentaux qui seront les seuls à se faire choper si ils s’écartent de la ligne blanche…
    Car rappelons-le encore, la prostitution entre adultes consentants est toujours « LEGALE » au Sénégal !
    La faute à qui ??? A votre avis ???
    Au gouvernement Sénégalais et pour cause
    Ou aux
    touristes Occidentaux comme veux le faire croire ce connard de journaleux !
    Y-a en marre de lire toujours les mêmes conneries qui n’a plus aucune réalité sur le terrain au Sénégal :
    Avec des clients des prostitués qui sont majoritairement Africains au Sénégal
    Le « C’est toujours la faute des autres » a fait long feu et le mensonge et le déni de la réalité dans beaucoup d’autres secteurs, pue de plus en plus dans un pays qui est économiquement, mais aussi moralement au bord du précipice, qui continue à se mentir et à y tomber pour longtemps … In chà Allah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :