NE VOYAGEZ PAS POUR LA TABASKI

Abdoulaye Diouf Sarr : “Que chaque sénégalais fête la tabaski là où il est”

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale Abdoulaye Diouf Sarr a recommandé vendredi aux Sénégalais de passer là où ils résident la fête de Tabaski prévue le 31 juillet, pour limiter au strict minimum les déplacements, afin d’éviter une « dispersion » de la pandémie, concentrée à 90% sur l’axe Dakar-Thiès-Diourbel.
« Nous allons vers la fête de la Tabaski et (elle) ne doit pas être une occasion de propagation et de dispersion de la pandémie dans le pays », a dit Abdoulaye Diouf Sarr. Il réceptionnait un don de l’OMS constitué de 15.000 tests et 22.000 kits de prélèvements et d’équipements de réanimation de l’OMS, au Laboratoire national de santé publique basé à Thiès.
Dans un contexte où la maladie à nouveau coronavirus évolue « en yoyo » à travers le monde, le Sénégal n’étant pas épargné, la vigilance doit être de mise, a-t-il dit, faisant remarquer que les Sénégalais ont l’habitude d’aller passer la Tabaski dans leur localité d’origine.
« C’est pourquoi, a poursuivi le ministre de la Santé, la recommandation forte que nous faisons, c’est que chaque Sénégalais et chaque Sénégalaise fête la Tabaski là où il est et qu’il y ait le moins de déplacements possible ».
Le fait d’inviter chacun à fêter la Tabaski là où il réside « va nous éviter une dispersion très importante de la maladie, qui peut créer des problèmes après », selon Abdoulaye Diouf Sarr. Pour le ministre de la Santé, chaque Sénégalais doit faire de la lutte contre cette pandémie « un combat personnel », par le port systématique de masque, le lavage des mains et le respect de la distanciation physique.
« Chaque Sénégalais est porteur de notre victoire contre la Covid-19 », a-t-il affirmé. Il a réitéré ses félicitations à l’endroit du personnel de santé, pour les résultats « fort encourageants » enregistrés par le Sénégal dans la riposte à la pandémie, tout en leur demandant de « redoubler d’efforts » pour maintenir la même dynamique.
Cheikh Tidiane Kandé/senego.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. issa gibb dit :

    Très bon avertissement de Monsieur Sarr, ministre de la Santé au Sénégal…
    Comme il a été intelligent de prier chez soi en pleine Crise du Coronavirus avec les mosquées fermées, qui ont malheureusement ré-ouvertes sous la pression des marabouts confrériques qui gouvernent en réalité le pays, malgré l’accélération des contaminations du Covid19 au Sénégal…
    Le simple conseil du ministre Sarr au peuple Sénégalais, de rester chez eux pour fêter la Tabaski, éviter les déplacements et les grands rassemblements familiaux pour cette Tabaski dans cette année épidémique particulière, pourrait être salutaire et éviter la multiplication des cas communautaires au Covid19 dans tout le pays, si ce conseil ministériel est suivi et respecté ???
    Mais de là, à ce que le peuple Sénégalais opiumisé de superstition religieuse, de fatalisme ou de résilience jusqu’à l’irresponsabilité et la bêtise humaine, suivent le conseil du ministre Sarr : Ce n’est pas gagné ???
    Les Sénégalais préfèrent suivre les enfumages religieux de leurs imams et de leurs marabouts irresponsables, esclavagistes d’enfants et sataniques qui ont dévoyé la Foi Musulmane à leurs seuls profits, même à faire crever du Coronavirus, le peuple Sénégalais qu’ils tiennent déjà dans la misère, l’ignorance et la soumission… Dans un pays où Allah, le Tout-Puissant a abandonné à son sort le pays et son peuple, depuis longtemps, même si ils continuent à égorger connement des milliers de moutons pour essayer de retrouver sa protection…
    En vain, car Dieu est mort au Sénégal ! A cause de ses marabouts qui ont détruit les valeurs du Vrai Islam au Sénégal et qui sont devenues que des sectes pseudo-religieuses corrompues et esclavagistes d’enfants, accusées pour leurs sales dérives superstitieuses et sataniques et même rejetées par l’Orthodoxie Musulmane Mondiale, en vérité…
    Pas de quoi, faire les beaux avec des moutons égorgés à la Tabaski, fête hypocrite et païenne par excellence au Sénégal, depuis des années… In chà Allah !
    Ecoutez le ministre Sarr, ne voyagez pas pour la Tabaski, pour passer une bonne Tabaski…
    Les marabouts en ont rien à foutre si vous crevez : Ils diront encore que c’est la « Volonté de Dieu » comme quand un d’entre eux, assassine un élève esclave Talibé battu à mort dans une daara…
    La « Volonté de Dieu », excuse sempiternelle de ces escrocs religieux pour opiumiser le peuple et ne pas appeler ce peuple à se protéger sérieusement contre le Coronavirus :
    Pour vendre leur sale « Came » Islamique et sauvegarder leurs pouvoirs et leurs privilèges de Merde !

  2. Bob dit :

    Je suis toubab, grandit au Sénégal, et j’y vit, pourtant c’est la seule fête religieuse que je trouve immorale et déplacée de nos jours.
    Quelle que soit la couleur de la peau et religions, chacun à le droit de s’exprimer tant que le respect est de mise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :