TRAIN EXPRESS REGIONAL (TER) MORT-NÉ

Des centaines de milliards à terre

Depuis l’accession à la magistrature suprême du président Macky Sall, plusieurs dossiers relatifs à la gestion des affaires publiques font débat. Et le Train Express Régional (Ter) n’a pas échappé à cette polémique. Pour un coût initial de 568 milliards de F Cfa, le Ter est passé à 800 milliards ou même plus, selon certaines informations. Pis, depuis son inauguration en veille de campagne électorale par le Président Macky Sall, le Ter ne roule toujours pas.
C’est d’abord son coût, jugé excessif, qui a soulevé une vive controverse. Estimé à 568 milliards de F Cfa, un tel investissement pour un Train Express Régional (Ter) n’était pas une priorité pour beaucoup de Sénégalais. Selon eux, le montant aurait dû servir à réhabiliter la portion sénégalaise Dakar-Thiès-Kidira de la voie ferroviaire allant jusqu’à Bamako. Mais surtout que le Sénégal est un pays en manque criard d’infrastructures de base.
Après quelques mois de travaux, la polémique enfle avec l’augmentation du coût du Ter qui est passé à près de 800 milliards. D’aucuns parlent même de plus de 1000 milliards. « Le montant de 800 milliards ne couvre que les 38 km de la première phase portant sur la distance Dakar-Diamniadio et n’intègre pas la seconde phase allant de Diamniado à Diass sur une distance de 17km », avait déclaré le président du parti Pastef, Ousmane Sonko. Sur ce, l’actuel directeur général de la société nationale du Ter, Abdou Ndéné Sall à l’époque ministre délégué en charge du réseau ferroviaire, avait expliqué : « le lot 1, c’est Dakar-Diamniadio et le lot 2, Diamniadio AIBD. C’est le lot 1 qui coûte en hors taxe 568 milliards de F Cfa. Si on ajoute les taxes, c’est-à-dire 134 milliards de F Cfa, nous sommes en TTC sur le lot 1 à 702 milliards ». Revenant à la charge, Ousmane Sonko ira même plus loin. Il indiquera que « le projet du Ter va coûter en réalité 1300 milliards au lieu de 568 milliards annoncés au Sénégalais ».
A ce lot de griefs sur le Ter, s’ajoute le report des dates de démarrage de ses activités. Lancé en 2016 et inauguré en grande pompe par le Président Macky Sall en janvier 2019, veille de campagne électorale, le Train Express Régional ne roule toujours pas. La première date de fin de travaux échue, le ministre des Infrastructures et des Transports Terrestres, Me Oumar Youm, annonçait avoir retenu la date contractuelle du 14 juin 2019 pour la fin des travaux. Il fixait encore l’entrée en fonction du Ter pour avril 2020. Que nenni ! Cette fois-ci même, c’est l’ambassadeur de France au Sénégal qui le contredit. « En avril, je ne pense pas qu’il puisse y avoir une mise en service commerciale du Ter.
C’est en tout cas ce que me disent les entreprises françaises », avait déclaré Phillipe Lalliot sur les ondes de la Rfm en février dernier. De quoi irriter les autorités sénégalaises ! Me Oumar Youm dénoncera des « sorties maladroites et graves » dans une note diplomatique adressée à son homologue français Jean Baptiste Djebbari.
Par rapport aux impactés du train en question, «plus de 12.000 personnes ont été touchées par l’exécution des travaux du TER et plus de 50 milliards F Cfa ont été distribués aux impactés », avait annoncé le ministre des Infrastructures Terrestres et du Désenclavement, Me Oumar Youm lors du vote du projet de loi autorisant la création de la SEN-TER SA.
Toutefois, des impactés ont fait plusieurs manifestations dans la banlieue de Dakar pour réclamer leur indemnisation. En effet, beaucoup de riverains également ont subi les effets des travaux à cause de la fermeture de routes et de passerelles causant des inondations dans certains quartiers. Aujourd’hui, avec le Ter qui est toujours à quai, la pandémie de la Covid-19 n’a-t-elle pas donné raison aux détracteurs du projet ?
Mariame Djigo/sudonline.sn

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. a dit :

    Les rames ont été livrées et, non protégées, elles prennent la poussière. Il faudra tout réviser.

    Ce qui n’est pas prêt, ce sont les gares, la signalisation et plein de trucs que les Sénégalais devaient prendre en charge. Fini à 75% affirme le ministre. TER = AIBD ?

    Ce TER sera utile pour décongestionner Dakar quand il fonctionnera. Le problème, c’est qu’il coupe l’urbanisation et que chacun peu traverser la voie sans clôture: zébus, taxis, enfants… Vu la hauteur des caténaires, des passerelles sont impossibles. Le TER pourra-t-il vraiment rouler à 160 km/h?

  2. Galips dit :

    Consternant de voir ce matériel coûteux et sophistiqué sous cette couche de poussière.

  3. Ndiaye dit :

    Que l’ambassadeur de France ne se mêle pas de la politique du Sénégal, chacun son rôle et sa place !

    • Kosso dit :

      Il s’est contenté de rappeler la vérité à des journalistes qui l’interrogeaient à savoir l’impossibilité de mettre en service en avril 2020.

    • Xx dit :

      On vous renvoie ce très bon conseil Ndiaye… appliquez-le à vous-même désormais, ce sera un bienfait pour beaucoup…

    • Bernard dit :

      L’ambassadeur de France au Sénégal n’est pas interdit de parole comme les ministres. Il s’exprime comme il le souhaite sur l’affectation des millions que la France a versé pour ces réalisations de pur prestige électoral. De plus, l’ambassadeur a raison puisque tout le chantier est à l’abandon, même les rails ont été volés dans le port de Dakar.

    • Yvesbzh dit :

      Comme des imbeciles on vous à encore prêté de l’argent (Que l’on reverra pas)
      C’est normal que l’on s’en préoccupe un petit peu quand même…

    • PAULO dit :

      Ndiaye n’aime pas que l’on dise la vérité…..

    • Gégé dit :

      Ferme ta gueule connard ! raciste de mes deux ! ton rôle et ta place ils sont où ducon ?

  4. Stephane dit :

    J’ ai souvent pris le train Thiès Dakar,pas rapide mais nickel et vraiment abordable

  5. Galips dit :

    Un vrai journaliste aurait enquêté et dévoilé les raisons de ce retard de mise en service (inauguration en janvier 2019)

  6. Galips dit :

    De plus ce type de transport n’est pas compétitif lorsqu’il est en concurrence avec la route aussi il faut subventionner les tarifs.
    Reste l’avantage rapidité et sécurité.

  7. Pape dit :

    Bjr le ter as une longueur de pas plus de 300 metres (je parle di train) pour le preserver il suffit une couverture de qualité..et il sera preserver di soleil poussiere et eau …
    Reveillez vous nos autorités..
    Chaque jour que passe l’incompetence des autorités depassent ma pensée.C honteux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :