SEXE ET MENDICITÉ: LE SENEGAL RÉTROGRADÉ

Rapport mendicité/exploitation sexuelle : Le département d’Etat américain rétrograde le Sénégal

Malgré les efforts consentis, le département d’Etat américain constate au regret que le Sénégal ne respecte pas d’une manière générale les normes minimales sur la traite des personnes. Ces informations sont contenues dans “ce Rapport 2020 sur la traite des personnes”
Mendicité, toujours présente
Le service dirigé par Mike Pompéo reconnait les efforts consentis par l’Etat dans le cadre du retrait des enfants de la rue, surtout dans ce contexte de la pandémie du coronavirus. Mais, regrette le défaut d’application de la loi n° 2005-06 du 10 mai 2005 relative à la lutte contre la traite des personnes et pratiques assimilées et à la protection des victimes.
En effet, il fait état de cinq (5) individus reconnus coupables d’exploitation en mendicité. L’un d’eux a été condamné à 2 ans avec sursis et une amende de 50 000 f Cfa. Ce qui n’était pas conforme aux sanctions prévues dans la loi de 2005, regrette l’institution américaine. Dans cette loi parcourue par Senego, ce délit est puni d’un emprisonnement de 2 à 5 ans et d’une amende de 500 000 francs à 2 000 000 francs.
Lois et décrets au tiroir
Le département d’Etat américain constate aussi que le projet de loi et ses décrets d’application destinés à moderniser les Daaras sont toujours en gestion. Sur le fond, il regrette le taux d’interdiction par le Sénégal, de la mendicité forcée, dans cette loi.
Tourisme et exploitation sexuelle
Le tourisme et l’exploitation sont toujours une réalité au Sénégal, sans effort considérable du gouvernement en place de régler ces fléaux.“Le gouvernement n’a fait aucun effort pour réduire la demande de rapports sexuels commerciaux. En particulier dans la région aurifère du sud-est de Kédougou où ils soumettent également nigérianes, guinéennes, maliennes et les Burkinabés au travail forcé et au trafic sexuel”, selon le rapport 2020 sur la traite des personnes.
“Des femmes ouest-africaines sont soumises à la servitude domestique et au trafic sexuel au Sénégal, y compris pour le tourisme sexuel impliquant des enfants, par des touristes de France, de Belgique, d’Allemagne et d’autres pays”, rajoute ce rapport.
Amath DIOUF/senego.com

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Michel dit :

    Mais qu’est-ce qu’on attends pour couper tous les robinets avec ce pays corrompu jusqu’à la moelle
    Comment peut on aider encore des pourritures pareilles ???

  2. Alvarez dit :

    tu parles de ce que tu ne connais pas

  3. Tiocan dit :

    Rien que l’attitude du gouvernerment vis à vis des talibés justifierait une rétrogradation plus importante.

  4. DNR dit :

    Tiens!! Des Africains traiteraient d’autres Africains comme des esclaves!!! Ils n’ont pas procédé de à l’abolition??? Faudrait informer tous ces cons qui manifestent aujourd’hui !!

  5. Ndiaye dit :

    « Comment peut on aider des pourritures pareilles.???. »

    “Des femmes ouest-africaines sont soumises à la servitude domestique et au trafic sexuel au Sénégal, y compris pour le tourisme sexuel impliquant des enfants, par des touristes de France, de Belgique, d’Allemagne et d’autres pays”,
    A se demander c’est qui les plus pourris les victimes ou les nantis obsédés venus se recycler en fin de vie!

  6. Cela voudrait dire que les sénégalais ne fréquentent jamais les prostituées ? Il y a des Dakarois qui ne viennent passer leurs week-end à Saly que pour ça ! Et à Kédougou, dans les mines d’or, on ne doit pas trouver beaucoup de touristes français, belges et allemands… On accuse facilement les touristes, mais on ne remet jamais en cause les conditions socio-économiques des populations, le manque d’instruction qui conduit à l’impasse sur le travail correctement rémunéré, le viol des oncles sur leurs nièces de 12 ans, tous ces fléaux que les états ont la charge d’éradiquer et qui ne cessent de croître et de se multiplier dans bien des pays d’Afrique.
    Cette dégradation me semble largement justifiée, il faudra bien un jour mettre de l’ordre dans tout cela, mais rien ne se fera sans commencer par l’instruction laïque, je dis bien LAÏQUE, des populations. A force de se soumettre à la volonté de Dieu (Islam signifie « soumission »), voilà où on en arrive…

  7. Tak dit :

    Cher Ndiaye, dès qu’un pédophile européen est découvert, tous les journaux s’empressent de publier cette info avec délice.

    Mais le problème que tu ne veux pas voir (bcp de Sénégalais sont dans le déni), c’est que pour 1 article sur un touriste pédophile, il y en a 50 sur des viols pédophiles par des Sénégalais. Y compris des viols homosexuels par des religieux.

    Sans compter les tontons qui violent en famille dans qu’on ne l’apprenne, grâce aux petits arrangements discrets.

    C’est qui les plus hypocrites ?

  8. PHILIPPE dit :

    Si la prostitution au Sénégal n’était que le fait des « touristes » (sexuels ou non) européens ou plus largement occidentaux, vu le petit nombre de touristes (tous tourismes confondus, affaire, de loisir, sexuel, etc) qui fréquentent ce pays, il n’y aurait pas autant de prostitués y compris dans de multiples endroits ou ne mettent les pieds aucun touriste au Sénégal.

    Pour en revenir à l’article, et à ce qu’il dénonce, je crois qu’en France et ailleurs, personne ou presque ne connait l’existence des enfants talibés ,et surtout de la manière dont sont traités ces pauvres enfants!
    Mais aucun de celles et ceux qui crient au scandale sur le (pseudo) racisme anti-noir en France, ne dénoncent cette pratique honteuse et criminelle !
    Rien d’étonnant d’ailleurs, puisque ce sont tous des ignares …

  9. PHILIPPE dit :

    Je rajouterai que la France, que ce soit les autorités, les médias et autre « peoples, ne dénoncent quoique ce soit!!!???

  10. Beatrice BRUN dit :

    Ndiaye :
    Exact.

    • Xx dit :

      Il n’y a presque plus de touristes au Sénégal… qu’ils viennent « de France, de Belgique, d’Allemagne, ou autre pays » ! Soyez réaliste !
      Les viols « en famille » par contre sont légion au Sénégal, vous ne pouvez l’ignorer… ou alors vous êtes de mauvaise foi ?

  11. Mouss dit :

    C’est effarant le nombre de commentaires ethnocentriques sur ce site. Toujours à voir les différences et comparer . La traite des humains est inconcevable et existe dans toutes les sociétés et à condamner fermement. Au Sénégal il y a beaucoup de sujets tabous sur cette misere et l’exploitation des êtres , à dénoncer. Aux États unis aussi ! Mais de grâce restons sur les faits et arrêtons de voir les choses de nos regards ethnocentrés !

  12. issa gibb dit :

    Cet article ne peut être un compte-rendu du rapport 2020 du département d’Etat Américain sur la traite des personnes : Ce journaliste Amath Diouf de Senego.com est un vrai connard et un menteur qui invente…
    D’un côté, il minimise l’écoeurant laxisme du gouvernement Sénégalais depuis des années , complice de l’abject traite négrière et esclavage des enfants Talibés au Sénégal, en se référant à la loi 2005 hors d’âge de l’interdiction de la mendicité qui n’a jamais été appliquée et du projet de loi de 2013 pour la modernisation des daaras qui a été enterré par l’Association des Maîtres Coraniques Sénégalais à leur Congrès de Thiès au mois de juillet de cette même année en 2013… Quand on est journaliste et aussi peu au courant, de la situation de l’exploitation des enfants Talibés en croissance exponentielle au Sénégal, il vaut mieux fermer sa gueule !
    Quand à cette condamnation à la rétrogradation par le Département d’Etat Américain de la traite des personnes dans le Monde ??? Rétrogradation à quoi ??? Le Sénégal, il s’en fout d’être rétrograder, comme il s’en fout que les lois ne soient pas appliquées, comme il s’en fout que les enfants Talibés soient des esclaves mendiants dans les griffes de leurs complices marabouts…
    Sans une condamnation internationale ferme et unanime pour mettre le Sénégal au banc des pays non-civilisés pour Esclavage d’enfants avec un boycott par des sanctions, morales, économiques et financières et un rejet de ce pays dans les Institutions Internationales, pour stopper cette Hypocrisie qui existe depuis plus de 3 décennies désormais, depuis la crise de 1998 : Le trafic et l’esclavage des Enfants Talibés a encore de beaux jours devant lui, au Sénégal…

    Quand à la prostitution et le tourisme sexuel au Sénégal
    Cela ressemble encore à un vulgaire « Copier-Coller » d’un article des années 90, où effectivement le Sénégal été un fleuron du Tourisme Africain avec toutes les dérives que cela comportait, car la prostitution est un phénomène mondial qui n’épargne aucun pays et encore moins, les pays pauvres et/ou exotiques avec leurs stations balnéaires qui deviennent, la nuit, des lieux de plaisir qui attirent les prostituées comme des mouches pour travailler…
    Mais, être aussi con pour aller mettre tout sur le dos des seuls touristes étrangers, pour la pratique des prostitués au Sénégal est un peu fort du goulot ! Les Sénégalais et les autres Africains ne s’en privent pas non plus… C’est une totale hypocrisie ! Ce connard de journaliste n’a pas visité les bordels sordides de Dakar ou les bordels mourides à Mbacké dans l’état dans l’Etat à Touba et encore moins la région aurifère de Kédougou où il doit y avoir peu de touristes étrangers , mais des ouvriers Africains exploités au travail et qui laissent toutes leurs payes aux mafieux qui leur proposent des pauvres filles esclaves exploitées elles-aussi , pour dire la vérité…
    Ce connard de journaliste a aussi oublié d’écrire, qu’entretemps Mme Viviane Wade a mis le « Holà » à ses dérives du tourisme sexuel au Sénégal, en créant une police du Tourisme et les quelques pédophiles occidentaux qui se sont fait chopés, se souviennent encore du mal au cul qu’ils ont subi dans les prisons sénégalaises…
    Ce connard de journaliste a oublié de mentionner, que d’un million de touristes dans les années 80-90, le tourisme au Sénégal est tombé à 300 000 touristes par an dans les années 2010, avec les allemands et les scandinaves qui se sont barrés parce que le pays était trop dégueulasse pour eux… Les espagnols, les italiens et les autres à cause d’une détérioration des prestations hôtelières flagrantes pour une destination chère et une montée Islamique raciste et haineuse anti-toubabs qui continuent à faire fuir les touristes, aujourd’hui…
    Situation qui a fait qu’il reste qu’une poignée d’Irréductibles « Sénégaulois » comme ils disent, français et quelques belges qui ont investi dans une résidence et qui savent pertinemment que tous écarts sexuels interdits par la loi, leur seraient fatals, en rappelant ici, que la prostitution entre adultes consentants n’est pas interdite au Sénégal, au contraire de la France ou de la Suède, pour dire encore la vérité…
    De plus, les cas de pédophilie par des étrangers occidentaux, vus les risques encourus, sont désormais rares au Sénégal et souvent faux, mais malheureusement inventés et alimentés par les journaux Sénégalais pour faire le buzz, au détriment de la présomption d’innocence comme l’affaire Leclerc à Mbour en 2016, avec un toubab arrêté et accusé d’avoir violé 4 enfants Talibés à la fois ??? Et qui a été innocenté après 3 semaines de prison par le Juge du tribunal de Thiès, sans aucune excuse et repenti des journaux Sénégalais qui l’avaient trainé dans la boue et accusé des pires perversions à tort…
    Ici, c’est Sénégal et c’est être vraiment un con pour venir au Sénégal pour abuser des enfants, çà ne pardonne pas, si tu es Toubab ! Il faut prévoir 4 à 8 ans de prison…
    C’est article est caduque, tout comme les connards de journalistes qui veulent encore et toujours faire passer Saly comme le centre de la prostitution au Sénégal : Ce n’est pas plus, pas moins qu’ailleurs dans le Monde !

    Ces journalistes feraient mieux de dénoncer les viols que subissent les enfants Talibés dans leurs daaras ou quand ils sont livrés par leurs marabouts à des réseaux pédophiles adultes pour faire plus d’argent qu’avec la mendicité des plus petits Talibés, dans les rues… Dénoncer les excisions des fillettes qui perdurent encore au Sénégal… Dénoncer les mariages forcés de mineures à partir de 12 ans à des adultes ou des marabouts de plus de 50-60 ans… Ou encore cette propagande Islamiste de la polygamie comme celle de l’outaz Alioune Sarr qui jusque sur les chaines de télévision publiques, incite des adultes à prendre comme épouses, des fillettes à partir de l’âge 9 ans pour les former à être des épouses soumises comme ils le désirent et en faire leurs esclaves sexuelles, violées dès l’enfance pour rester jeunes et beaux, mais surtout pour se vider les couilles dans une enfant jeune et fraîche pour toujours dire la vérité…
    Silence sur les abus sexuels sur des enfants mineurs, d’un côté… Apologie Islamique de la polygamie, des mariages forcés, de la pédophilie et du viol de mineures, de l’autre… Avec des lâches connards de journalistes qui ferment étrangement leurs gueules sur tous ces crimes sexuels faits à des enfants, filles et garçons, dans leur pays esclavagiste, violeur, prostituant et assassin d’enfants… Pour tout mettre sur le dos des rares Touristes occidentaux qui fréquentent encore ce pays de Merde ! Chercher l’erreur

    • Regis Costet dit :

      Encore une fois,je suis entièrement d’accord avec cette analyse…perso,je n’aime pas les journalistes,dans aucuns pays du monde.Ils ne cherchent qu’à vendre leur papier,mais je les comprends…Je comprends aussi la réaction de « Sicon »,avec sa haine des toubabs,mais la réaction de la foldingue,là,je ne comprends plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :