LES CRÉDITS HÔTELIERS SONT LÀ

Covid-19 / Tourisme : Mme Ndèye Awa Badji décline les objectifs du Crédit hôtelier pour les acteurs

C’est un sentiment de satisfaction que Mme Ndèye Awa Badji, chef du Service régional du tourisme de Dakar, a exprimé suite au décaissement de la première phase de financement du Crédit hôtelier et touristique (Cht) par le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, ce mardi 19 mai. Ce, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de résilience économique et sociale (Pres) aux acteurs de la chaîne de valeurs touristiques du Sénégal. Selon elle, c’est l’aboutissement d’un travail qui a été mené pendant des semaines depuis que le secteur a été touché par la pandémie du nouveau coronavirus mais et surtout l’engagement de la tutelle. Laquelle, pour elle, a instruit ses services dès les premières heures pour une célérité dans les opérations de décaissement.
«Sauvegarder l’outil de travail, préserver les emplois et relancer le secteur»
Ndèye Awa Badji signale que ce Crédit hôtelier et touristique, d’un montant global de plus de 3,7 milliards de francs Cfa, vise à «faire sortir les entreprises hôtelières et touristiques de la crise de Covid-19 en sauvegardant l’outil de travail et en préservant les emplois». Autrement dit, permettre aux entreprises touristiques et hôtelières de payer les salaires et faire face aux charges fixes incompressibles.
Il vise également à «préparer la relance» du secteur touristique post-Covid-19. Et sous ce rapport, la chef du Service régional du tourisme de Dakar a renseigné que la tutelle, à travers le ministre Alioune Sarr, a déjà commencé à y réfléchir. Il s’agit, pour elle, d’une relance basée sur la stratégie touristique du ministère mais aussi basée sur tout ce qui est projet adossé au Plan Sénégal émergent (Pse) mais également arrimé au niveau des territoires touristiques. Ce, afin d’aider et accompagner les acteurs à créer des produits innovants pour appuyer la promotion de la destination Sénégal auprès des Sénégalais. Mme Ndèye Awa Badji s’est dit consciente qu’après la crise du coronavirus, il faut faire un travail de dur labeur pour «regagner leurs marchés émetteurs».
De 3, il est passé à 15 milliards de francs Cfa
Ce Crédit hôtelier et touristique, rappelle la chef du Service régional du tourisme de Dakar, était un instrument de financement de la tutelle et existait bien avant cette crise sanitaire. Avec une enveloppe de 3 milliards de francs Cfa au début, il est passé aujourd’hui à 15 milliards du fait de la crise de Covid-19 qui n’a pas encore fini de frapper le secteur.
Cheikhou AÏDARA – Seneweb.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *