SCANDALE DU JOUR (1)

Scandale aux États-Unis : Le Sénégal se tape des appartements nébuleux à près de 15 milliards

Après l’affaire du consulat du Sénégal à Milan portant sur l’achat d’un immeuble à 850 millions Fcfa pour abriter la représentation diplomatique, un autre scandale financier risque de faire grand bruit au Sénégal. En effet, selon EnQuête, qui reprend un média américain, l’État du Sénégal vient d’acquérir, dans un accord de copropriété en vrac, un immeuble pour ses résidences présidentielles et autres bureaux d’une valeur de 25 millions de dollars soit 14978240000 Fcfa. L’immeuble en question se trouve près du siège des Nations Unies à Midtown East.
En réalité, le Sénégal avait récupéré, en 2009, un site vacant au 227-235 East 44th Street pour 23,9 millions de dollars. Il prévoyait de s’associer à Glacier Global Partners pour construire un bureau à usage mixte et une tour de condos sur le site. Mais, en 2013, les choses ont mal tourné. Lors d’un procès cette année-là, Glacier avait accusé l’État du Sénégal de faire le tour du dos pour obtenir de meilleures conditions financières avec un autre partenaire, GSR Concrete, contrôlé par Ron Yeffet.
En 2014, le Sénégal a transféré une participation de 50% dans le lot à une société à responsabilité limitée (East 44th Developers LLC) qui était liée à un autre développeur pour 25 millions de dollars. Un plan a été élaboré pour construire une tour de 22 étages sur le site. L’accord prévoyait également que le Sénégal rachèterait deux des condos une fois la construction terminée. La propriété de la LLC reste trouble, mais les dossiers montrent que Pride Builders était responsable de la construction du projet, qui a fini par dépasser 19 étages.
Selon les dossiers du procureur général de l’État, les sponsors de la copropriété sont Adam Gordon, le propriétaire de Pride; Isaac Yeffet, un ancien chef de la sécurité du ministère israélien des Affaires étrangères qui dirige désormais une société de conseil dans le New Jersey; et Fodé Seck, ancien représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies. Le gouvernement a acheté l’unité commerciale, qui s’étend sur plus de 10 000 pieds carrés de la cave au deuxième étage, pour 13 millions de dollars.
L’État du Sénégal a également acheté l’une des deux grandes composantes résidentielles de l’immeuble, qui contient chacune plusieurs unités individuelles, pour 11,6 millions de dollars. Le condo résidentiel du Sénégal comprend 15 unités locatives sur cinq étages, selon les plans d’offre du condominium. Le deuxième bloc de condos résidentiels contient 62 appartements en location sur 14 étages de l’immeuble de 19 étages, selon le plan d’offre. Les dossiers publics montrent que le développeur, East 44th Developers LLC, conserve tout son intérêt dans cette partie du bâtiment.
Selon toujours les informations du journal EnQuête, Cheikh Niang, le représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies, est le signataire des documents pour les condos. Les actes ont été signés le 17 mars et les ventes ont été enregistrées fin avril. La Mission permanente de la République du Sénégal auprès des Nations Unies n’a pas répondu à une demande de commentaires, ni Pride Builders, Isaac Yeffet ou GSR Concrete.
senedirect.tv

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Stephane dit :

    la France n’est guerre mieux avec son maillage diplomatique dont la seule utilité est de placer les amis,des centaines d’immeubles et de terrains à travers le monde ,tout ca pour le prestige, vu que les Francais n’ont pour seuls interlocuteurs de misérables consuls honoraire qui t’expliquent comment appeler un répondeur téléphonique

    • jean dit :

      Comment peut on comparer la France au Sénégal Stéphane ? comparer la France à d’autres pays Européens et le Sénégal à d’autres pays Africains je comprendrai, sinon la comparaison n’est pas possible, c’est comme comparer une bicyclette à une auto !

      • Ndiaye dit :

        Je ne sais pas qui est la bicyclette et qui est l’auto.
        Mais en ces temps de déconfinement, l’un est mieux bienvenu que l’autre à Paris.
        Donc on va prendre cela comme un compliment, soyons positif..

  2. ivan dit :

    Ne pas tout mélanger. Un consul honoraire, comme son nom l’indique, est un titre honorifique pour des personnes acceptant de servir de relais avec le consulat. Un consul honoraire est bénévole et n’a aucun pouvoir si ce n’est de conseil ou de relais. Ce poste est occupé en général par des personnes voulant rendre service à leurs compatriotes et/ou à la recherche d’un titre honorifique.
    Le maillage diplomatique (Ambassade rôle politique, consulat rôle administratif) s’accompagne souvent d’instituts français et d’Alliances françaises dont le rôle est de promouvoir la culture et la langue française .Il est évident que ce dispositif coûte cher, mais c’est peut-être un peu raccourcir que de résumer leur utilité au placement d’amis et au prestige. A titre d’exemple, certains instituts français (Etats unis, Israel …) ont une grosse activité d’enseignement de la langue française et sont bénéficiaires. Bien sur, il doit y avoir des abus, notamment sur certaines indemnités, mais c’est un peu le lot de toutes les représentations diplomatiques.

    • Stephane dit :

      Au Sénégal les consuls honoraires touchent des enveloppes régulièrement au centre de paiement du plateau,ont accès aux hors taxe et bénéficient d’un tas d’avantages ,rien d’honorifique et c’est normal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :