RÉPARTITION DES AIDES TOURISTIQUES

Impact du Covid-19 sur le tourisme : Alioune Sarr dévoile les résultats des statistiques de l’Ansd

Dans le cadre de l’exécution du Plan de résilience économique et social contre les effets du Covid-19, le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, a présidé, ce mardi 28 avril, une réunion par visioconférence avec l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur touristique ainsi que les services régionaux du tourisme dans les six pôles qui polarisent les 14 régions du Sénégal autour des Gouverneurs de région. Il s’agit, d’une rencontre de partage et d’échange interactif sur la mise en œuvre «immédiate» du Crédit Hôtelier Touristique à travers lequel l’État a mis en place une dotation renforcée de 15 milliards de francs Cfa. Ce, pour subvenir aux besoins de fonds de roulement et d’investissement des acteurs du secteur qui sont impactés par la pandémie.
L’impact du Covid-19 sur toute la chaîne de valeur et l’offre touristique
Au cours de cette visioconférence à laquelle tous les professionnels du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration ont pris part, la tutelle a parcouru ce Plan de résilience en insistant sur deux éléments essentiels : à savoir : l’analyse de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) sur l’impact du Covid-19 sur toute la chaîne de valeur (services hébergement, la restauration, service de transport touristique, services sportifs, culturels et autres services récréatifs et les biens et services caractéristiques du tourisme propre au pays), et l’offre touristique.
Ainsi, pour l’analyse de l’Ansd, Alioune Sarr a souligné que les résultats ont montré, que sur les trois prochains mois, sur la chaîne de valeur touristique, les services hébergement auront une baisse de chiffre d’affaires de 72,9 milliards de francs Cfa, la restauration aura une baisse de 34,1 milliards de francs Cfa, le transport touristique routier 4,8 milliards de francs Cfa, les services culturels 5,2 milliards de francs Cfa, et les biens et services caractéristiques du tourisme propre au pays 2,3 milliards de francs Cfa.
Selon lui, ces statistiques de l’Ansd sur les emplois, l’offre et la demande touristique faites en 2014-2016 auprès des professionnels du secteur, indiquent qu’au niveau de la répartition des emplois, il y a 10 998 emplois directs à Dakar, 8 642 au niveau de Thiès et Diourbel, 3 233 pour la Casamance (Ziguinchor, Sédhiou et Kolda), 2 414 pour la région du Sine-Saloum (Fatick, Kaolack et Kaffrine), 1 438 pour les régions de Saint-Louis et Matam, et enfin, 1 310 emplois directs pour la région du Sénégal Orientale (Tambacounda et Kédougou).
Ce sont ces deux éléments que le ministère du Tourisme a combiné pour faire la répartition sur la base de la chaîne de valeur et par région ces 15 milliards de francs Cfa qui ont été bonifiés jusqu’à 46 milliards pour la riposte au Covid-19. Ainsi, la tutelle a noté que pour la région de Dakar, selon toujours ces statistiques de l’Ansd, les services hébergement auront un montant de 11 milliards de francs Cfa, la restauration 5 milliards 169 millions, le transport routier 712 millions, les services sportifs, culturels et autres services récréatifs 787 millions, et enfin, les biens et services caractéristiques du tourisme propre au pays auront 348 millions de francs Cfa. Soit un total de 18 milliards de francs Cfa.
Pour les régions de Thiès et Diourbel, les services hébergement auront une enveloppe de 8 milliards 667 millions de francs Cfa, la restauration 4 milliards, le transport routier 559 millions, les services sportifs, culturels et autres services récréatifs 619 millions, et enfin pour les biens et services caractéristiques du tourisme propre au pays 274 millions. Ce qui fait un montant global de 14 milliards 180 millions de francs Cfa.
La région de Casamance, quant à elle, 3 milliards 242 millions de francs Cfa iront aux services hébergement, 1 milliards 519 millions à la restauration, 209 millions au transport routier, 231 millions aux services sportifs, culturels et autres services récréatifs et 102 millions de francs Cfa aux biens et services caractéristiques du tourisme propre au pays. Soit un total de 5 milliards 305 millions de francs Cfa.
Pour le Sine-Saloum, les services hébergement auront 2 milliards 421 millions de francs Cfa, la restauration 1 milliard 135 millions de francs Cfa, le transport routier 156 millions de francs Cfa, les services sportifs, culturels et autres services récréatifs 173 millions de francs Cfa, et les biens et services caractéristiques du tourisme propre au pays 76 millions de francs Cfa. Ce qui fait un total de 3 milliards 961 millions de francs Cfa.
Pour Saint-Louis et Matam, les services hébergement obtiendront 1 milliard 442 millions de francs Cfa, la restauration 676 millions, le transport routier 93 millions, les services sportifs, culturels et autres services récréatifs 103 millions, et enfin, 46 millions de francs Cfa pour les biens et services caractéristiques du tourisme propre au pays. Soit un total de 2 milliards 359 millions de francs Cfa.
Enfin pour le Sénégal Oriental, les services hébergement auront 1 milliard 314 millions de francs Cfa, la restauration 616 millions, le transport routier 85 millions, les services sportifs, culturels et autres services récréatifs 94 millions, et les biens et services caractéristiques du tourisme propre au pays 41 millions de francs Cfa. Ce qui fait un total de 2 milliards 149 millions de francs Cfa.
Selon Alioune Sarr, cette répartition des 46 milliards est faite en terme des projets qui sont portés par des acteurs du secteur pour avoir un financement et non de l’argent liquide qu’on distribue entre eux.
Le tourisme religieux, culturel et intérieur pour booster le secteur
Par rapport à l’offre touristique, le ministre a signalé qu’il a beaucoup discuté avec les acteurs de Diourbel sur le tourisme religieux et ceux de Dakar sur le tourisme culturel. Le tourisme intérieur, c’est-à-dire le tourisme qui se fait à l’intérieur du Sénégal, était également au menu. Et selon les acteurs, la pandémie de Covid-19, qui secoue le monde, peut être un moment propice également pour lancer la promotion de ce tourisme intérieur afin de booster les chiffres d’affaires.
Cheikhou AÏDARA – Seneweb.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Bernard dit :

    Des milliards, toujours des milliards !
    Parmi les hôteliers de ce forum qui a déjà reçu un franc du Gouvernement ?

  2. Stéphane dit :

    Des chiffres qui n’ont aucun sens :10 998 emplois directs à Dakar et 3 233 pour la Casamance et Ziguinchor je ne sais pas d’ou sortent ces chiffres
    Suffit d’aller sur le premier site d’hôtelerie et de restauration pour se rendre compte de l’incohérence.
    Pays dirigé par des maboules

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :