L’AIDE ALIMENTAIRE A DÉMARRÉ

Aide alimentaire : Les premiers camions quittent le Port de Dakar pour les régions

Les premiers camions qui déploient l’aide alimentaire dans les régions, ont quitté le Port autonome de Dakar (Pad) ce samedi. Le Président de la République a lancé l’opération.
Plus de 100.000 tonnes de riz vont être distribuées à 1 million de ménages. Aussi, 10.000 tonnes de sucres et 10.000 tonnes de pâtes alimentaires.
Encadrement de la distribution
La distribution sera encadrée par la police, la gendarmerie et l’armée. Le Président de la République n’exclut pas un confinement si toutefois les règles d’hygiène ne sont pas respectées par les populations.
« Lorsqu’on voit l’évolution de la maladie, on se rend compte que des efforts ont été faits. Mais nous avons encore un gros risque. Ce sont les cas communautaires pour lesquels nous n’avons pas de maîtrise. Le danger, c’est justement de cohabiter avec ces cas qui pourront contaminer à une échelle exponentielle les autres dans les différentes localités », a déclaré Macky Sall lançant un appel pour que les consignes de pouvoir rester dans les domiciles soient respecter « avant de nous emmener encore à prendre des mesures plus draconiennes ».
Couvre-feu
Le locataire du Palais de Roume a prévenu également sur la mise en oeuvre de mesures au cas où la situation l’exige. Pour ne pas en arriver là prévient-il, il faut que nous respections ces recommandations : reste cher soi quand on n’a pas une action urgente ou un travail essentiel à faire. « C’est une forte recommandation à suivre. Il faut respecter le couvre-feu et je demande aux autorités administratives d’être extrêmement rigoureuses sur les conditions de déplacement dans des zones ou dans des localités où la maladie se développe », a-t-il expliqué.
Distribution de vivres
Selon le chef de l’Etat, « pour la première fois« , le Sénégal va devoir organiser « une grande opération logistique » portant sur la distribution de plus de 100.000 tonnes de riz pour un million de ménage. « Pour le sucre, c’est 10.000 tonnes, les pâtes alimentaires, c’est 10.000 tonnes, pour l’huile, c’est idem et plus de 1 millions de pâtes de savon qui vont être distribués jusque dans les villages les plus reculés », a déclaré Macky Sall.
Birama THIOR/senego.com

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Stephane dit :

    A Thiès les sacs de riz vont être confiés à l’un des amis de l’employé de préfecture qui revendait les autorisations de circuler sur le territoire au prix de 30000 cfa

  2. JPC dit :

    Au Sénégal, c’est la « désorganisation organisée ».
    La seule chose qui va être organisée sera le « marché noir » ( comprendre
    marché illicite, expression usitée en Europe).

  3. JPC dit :

    Un million de pâtes de savon.
    Prévu pour utiliser sans eau dans la plupart des régions « jusque dans les villages les plus reculés » ?

    • Stephane dit :

      A Thies dans mon quartier pas une coupure d’eau depuis 10 ans. De l’autre coté de la ville à grand standing , qui porte bien son nom , jamais d’eau

  4. Bernard dit :

    Les maires, chefs de village et gouverneurs vont se faire des c… en or en revendant ces provisions !
    Je connais deux familles très pauvres (une dans une ville, une dans un village éloigné). Elles m’informeront de ce qu’elles ont reçu gratuitement.

  5. jack le tiof dit :

    ils vont s’en mettre plein les poches et après ils vont demander l’aide internationale !!!!! politique de la main tendue

  6. Regis Costet dit :

    ça va faire des sous!…Surtout que c’est certainement du Bio…La foldingue aux emoticones est sur place pour veiller sur tous ces produits!

  7. issa gibb dit :

    Pour une première fois, que ceux ne sont pas les organisations internationales comme Action Contre La Faim qui interviennent pour faire bouffer le peuple sénégalais comme dans la crise de sécheresse en 2018… Et que c’est l’Etat Sénégalais qui s’y colle, avec cette distribution alimentaire aux plus démunis pendant cette pandémie Covid19 qui devrait être gérée par l’armée sénégalaise : On ne va pas brimer notre plaisir, de voir les autorités sénégalaises, se prendre en mains et assurer cette aide à sa population pour une fois qui n’est pas coutume…
    Quand aux risques scandales futurs, détournements et reventes de nourritures, il sera bien temps à la sortie de cette saloperie de pandémie Covid19, de les découvrir avec les cas des morts du Coronavirus non-déclarés et celui des crevés de Faim et les dénoncer au moment voulu…
    La priorité, c’est de donner à bouffer aux plus pauvres, de protéger les enfants Talibés coûte que coûte, pour ne pas ajouter une crise alimentaire à la crise pandémique du Coronavirus… In chà Allah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :