SEN EAU: PERTURBATIONS CE SAMEDI

Sen’eau annonce des perturbations dans la distribution du liquide précieux ce samedi 28 mars, en raison des travaux à Pout.

La situation reviendra dès la fin des travaux prévue le même jour.
En raison des travaux sur deux fuites sur une conduite à Pout, SEN’EAU annonce des perturbations à Dakar-ville, Dakar-banlieue, Rufisque et environs. Toutefois, un dispositif de camions citernes sera mis en place pour soulager les populations dans les zones impactées. La situation reviendra dès la fin des travaux prévue le même jour.
senedirect.tv

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. issa gibb dit :

    Pour se laver les mains en pleine pandémie du Coronavirus… çà va être pratique ???
    Ou encore, c’est une astuce de l’Etat pour vendre de 6 à 10 fois plus cher, les litres d’eau avec des camions citernes à la population de Dakar, pour du faire du fric…
    En prenant exemple, sur la Société Exploitante des Eaux dans les régions de Fimela-Fatick et du Saloum qu’ils laissent sans eau aux robinets, depuis plus de 2 ans, en les volant en toute impunité, en leur vendant l’eau dans des camions-citernes, 10 fois plus chère…
    Pourtant, on connait très bien, tous les responsables de cette lamentable et scandaleuse situation ???

  2. le Chaman dit :

    Merci Issa de rappeler une fois de plus cet énorme scandale de l’eau un peu partout au Sénégal, et plus particulièrement dans la zone du Salom. Je connais très bien Mar lothie, et le village de Mar Lodj ou je séjourne plusieurs jours par mois, effectivement depuis plus de 2 ans, l’eau sort du robinet au goutte à goutte, il faut remplir les barigots vers 3 ou 4 heures du matin, pour avoir de l’eau. Et le compteur d’eau lui tourne à la vitesse grand V. L’air contenu dans les tuyaux fait grimper les factures. On pourrait également parler de l’électricité, vaste problème avec des promesses depuis 10 ans, et bien sûr, toujours rien en vue.

    • issa gibb dit :

      J’ai séjourné par 3 fois à Ndangane et j’ai découvert en pirogue, le village de Mar Lodj où je suis retourné avec quelques élèves pour leur faire découvrir avec des jumelles, les oiseaux de la mangrove et nous déjeunions au restaurant du ponton, après avoir visité le village derrière et sa petite église octogonale…
      Je comprend les souffrances de tous ces habitants sans eau avec une haine pour ces politicards prometteurs-menteurs et ces entrepreneurs-distributeurs d’eau plus pourris, véreux et corrompus, les uns que les autres… Ils sont tous, à gerber !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :