LA FRANCE DOIT RENDRE TOUT L’ART SÉNÉGALAIS

Le Sénégal souhaite la restitution de « toutes » ses oeuvres

Le ministre sénégalais de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, a affirmé mardi que le Sénégal souhaitait la restitution par la France de « toutes les œuvres identifiées comme étant celles du Sénégal », quelques jours après la publication d’un rapport sur le patrimoine africain commandé par le président Emmanuel Macron.
« Nous sommes disposés à trouver des solutions avec la France. Si nous avons 10.000 (pièces identifiées comme étant originaires du Sénégal, ndlr), nous souhaitons avoir les 10.000 », a déclaré Abdou Latif Coulibaly lors de la présentation à la presse du Musée des civilisations noires, qui sera inauguré à Dakar le 6 décembre. Emmanuel Macron doit prendre une décision après le dépôt le 23 novembre, à sa demande, du rapport de deux universitaires, Bénédicte Savoy du Collège de France. Ce rapport suggère notamment un changement radical de la loi française sur le patrimoine pour redonner à l’Afrique une partie de son patrimoine.
Un musée qui sera inauguré le 6 décembre. Les travaux du nouveau musée « avancent bien ». « Nous serons prêts le 6 décembre pour l’inauguration » par le président Macky Sall, a déclaré le directeur du Musée des civilisations noires (MCN), Hamady Bocoum, lors de la conférence de presse. « On dispose de tout ce qu’on veut » pour le lancement du MCN, des vestiges sur les premiers hominidés, apparus en Afrique il y a plusieurs millions d’années, aux créations artistiques actuelles, a dit Hamady Bocoum, citant notamment « l’outillage lithique » (en pierre) de ces hominidés, des collections de peintures et de sculptures. Des ministres et des professionnels de la Culture de plusieurs pays à travers le monde sont attendus pour l’occasion dans la capitale sénégalaise. « Le gouvernement du Sénégal est fier d’avoir réussi à mettre en place ce joyau », s’est félicité Abdou Latif Coulibaly.
Un projet initié par Léopold Sédar Senghor. Le gigantesque bâtiment, situé dans le centre-ville de Dakar, est un don de 20 milliards de francs CFA (près de 30,5 millions d’euros) de la Chine, « qui l’a également équipé pour deux à trois milliards de Francs CFA » (3 à 4,5 millions d’euros), a-t-il ajouté. L’idée d’un MCN au Sénégal avait été lancée par le président-poète Léopold Sédar Senghor, premier chef d’État du Sénégal (1960-1980), lors du premier festival mondial des arts nègres organisé en 1966 au Sénégal, mais les travaux n’ont été lancés que sous la présidence d’Abdoulaye Wade (2000-2012).
« Une facette de chaque partie de l’Afrique ». L’architecture du nouveau musée, en face du Grand Théâtre National, est inspirée des cases rondes africaines, en particulier celles de Casamance, la région du sud du Sénégal, selon Hamady Bocoum. « C’est un projet panafricain. Il y aura une facette de chaque partie de l’Afrique », a dit son directeur, Hamady Bocoum, chercheur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et archéologue de formation. Pouvant accueillir 18.000 pièces sur une surface de 14.000 m2, il prévoit de mettre en exergue « la contribution de l’Afrique au patrimoine culturel et scientifique. La métallurgie du fer qui a été découverte en Afrique 2.500 ans avant Jésus Christ », a souligné Hamady Bocoum, en regrettant toutefois que « d’initiateur, nous sommes devenus un désert » industriel. « Nous n’allons pas rester dans la contemplation. L’objectif de ce musée c’est surtout de se projeter » sur l’avenir », a t-il ajouté.
europe1.fr

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. trevidic dit :

    Bonjour,
    Bien d’accord pour un retour ,en espérant une rigueur sur le devenir ?

  2. Le Sénégal est l’un des rares pays d’Afrique Subsaharienne où il n’y a pratiquement pas de sculpture traditionnelle ancienne, au sens de masques et statues, hormis quelques masques bédick et bassari en fibres végétales et les fameux cimiers en vannerie surmontés de cornes de bovidés des diolas. L’on n’a jamais vu de sculpture sénégalaise dans les collections ou les musées pour la bonne raison qu’il n’y en a pas. Naturellement, il y a de l’archéologie, comme la grande pierre en forme de lyre qui se trouve au Quai Branly et pour laquelle il faudra démolir une paroi pour la faire sortir, étant donné qu’il a fallu en faire autant pour l’y faire entrer, à peu de choses près. Parler de 10 000 objets, même si c’est une figure de style, est pour le moins osé. Le Sénégal est sans doute le pays le moins représenté au MQB et dans les autres collecttions publiques du monde entier, faute d’y avoir trouvé des œuvres d’art au sens strict du terme. J’espère qu’ils ne comptent pas sur cette moisson tombée du ciel pour remplir le musée des civilisations…

    • Issa gibb dit :

      10 000 objets sénégalais à « restituer » par la France au Sénégal ??? C’est tout !
      Et tu ne veux pas le slip de Macron aussi pour avoir fait un stage diplomatique au Nigéria, Coulibaly ???
      10 000 objets à « Restituer » : Une Figure de style osée d’après Réginald qui nous explique très bien que les oeuvres d’Art sénégalaises sont inexistantes ou mimines dans le Patrimoine culturel Africain… Donc, à conclure que c’est encore une connerie hypocrite et mensongère de plus, de la part des représentants de l’Etat Sénégalais envers la France, au moment de leur prochaine ouverture de leur Musée Chinois des Civilisations Africaines, parce qu’ils n’ont vraiment rien à y foutre dedans ou quoi ???

      Une provocation de plus envers la France, de très bas niveau et sans preuves historiques véritables, à part leur sempiternelle fausse accusation que les colonialistes ont pillé le pays, si bien entretenue et enseignée par leurs religieux intégristes anti-toubabs pour expliquer et faire supporter la misère dans laquelle ils tiennent le peuple sénégalais, en complicité avec les politiciens sénégalais pour bouffer toutes les parts du gâteau et ne laisser aucune miette au peuple sénégalais depuis leur Indépendance en 1962… A en devenir chiants et insupportables d’hypocrisie et de haine raciste !
      Car il doit bien y avoir d’autres oeuvres d’Art Africaines dans tous les Musées des autres pays €uropéens ou dans les Musées Américains ou Asiatiques avec tous les trafics d’oeuvres d’Art à travers le Monde ??? Pourquoi que la France et toujours la France ??? Pourquoi, le Ministre de la Justice Sénégalaise, au lieu de prôner l’interdiction de l’Homosexualité au Sénégal devant les représentants des Nations Unies, n’a pas demandé la « Restitution » des œuvres d’Art Sénégalaises (rares ou inexistantes) à tous les pays présents à l’ONU ??? Toujours qu’à la France??? Merde !
      Ainsi que pour l’oubli total que les Ottomans et les Arabes qui se sont bien servis en Afrique du 11ème siècle au 20ème siècle, pendant leurs razzias d’esclaves et de filles africaines pour leurs bordels à soldats dans les villages africains où ils ont surement pris aussi beaucoup de richesses, l’or, pierres précieuses, victuailles, armes et des morceaux de bois sculptés, masques, boucliers, etc… pour orner leurs palais, ces trucs qu’on appelle œuvres d’Art Africaines, aujourd’hui…. Cela, dans un oubli et un déni total au nom de la nouvelle Amitié Arabo-Africaine et de la Ouma Islamique… Plus hypocrite dans les 2 parties en cause ??? Tu meurs !

      Tandis que l’Amitié Franco-Sénégalaise, on lui chie dessus en permanence en l’accusant de tous les maux du pays, mais en courant en pleurnichant dès qu’un robinet d’eau est cassé dans une hypocrisie devenue des plus insupportables… On ne peut « restituer » des objets qui ne leur appartiennent pas à des menteurs et hypocrites… On peut « Offrir » ou « Donner  » des objets d’Art pour une ouverture d’un nouveau Musée avec l’assurance du devenir de ces objets d’Art dans un pays où la corruption est devenu le sport favori et national des élites politiques et religieuses, aux risques de voir disparaître les œuvres d’Art « prêtées », revendues aux mafias des collectionneurs d’Art…
      Et pour faire arrêter les attaques incessantes contre la France et Coulibay de dire des conneries, la fermeture des robinets français au Sénégal et une petite bombe atomique sur le coin de la gueule, comme çà, juste pour le fun diplomatique, à la place de 4 masques en bois sans aucune valeur que l’on trouve en multiples copies dans tous les marchés artisanaux africains…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :