St LOUIS SERA JUGÉ SUR SON DÉLABREMENT PATRIMONIAL

GESTION DU PATRIMOINE : Saint-Louis reconnaît ses « handicaps ». La délibération de l’UNESCO attendue en juin 2O19

Le débat sur le déclassement de Saint-Louis sur la liste du patrimoine mondiale va bientôt connaître son épilogue. L’UNESCO recevra en décembre, un rapport des autorités locales sur l’état de conservation des sites du patrimoine mondial de Saint-Louis. Ce document permettra à l’organisation internationale d’apprécier mesures prises par le gouvernement sénégalais en vue de préserver les richesses historiques de la ville, a renseigné mardi, le chef de l’Unité Afrique de l’UNESCO.
Edmond MOUKALA qui s’exprimait en marge de l’ouverture de l’atelier « Patrimoine mondial et institutions de l’enseignement supérieur en Afrique » qu’accueille l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, annonce que « le comité se penchera sur ce dossier en juin 2019 ».
Aida Mbaye DIENG, adjointe au maire de la ville, reconnaît que la municipalité a des « handicaps » et des « ressources humaines en manque de qualification pour sauvegarder notre patrimoine ». Elle a indiqué que le conclave de Saint-Louis permettra de renforcer les compétences des acteurs évoluant dans ce domaine.
« Nous avons eu des problèmes de conservation », a confié Mme DIENG qui déplore notamment des « constructions hors normes » sur l’île. « Presque tous les bâtiments sont en péril et les réhabilitations coûtent cher », a-t-elle expliqué.
L’Université de Saint-Louis a réitéré son ambition de servir la communauté et le recteur Ousmane THIARE a exprimé sa joie d’accueillir ce creuset d’échanges « autour de la problématique de la gestion du patrimoine mondial ».
« Cet atelier marque une étape importante pour nous et nos institutions – en particulier le Centre de Recherche et de Documentation du Sénégal (CRDS – ex-IFAN), l’UFR des Civilisations, Religions, Arts et Communication (CRAC) et l’UFR des Lettres et Sciences Humaines (LSH) qui s’intéressent de plus près, en matière de formation et de recherche, aux questions de patrimoine », a soutenu le président de l’Assemblée de cette institution universitaire.
“ Dans le cadre d’une coopération de proximité, l’UNESCO a toujours encouragé et soutenu nos activités scientifiques relatives au développement de la ville de Saint-Louis, connue pour ses monuments historiques, ses ressources naturelles, la diversité de son patrimoine fluvial et son patrimoine architectural et culturel parmi les plus remarquables d’Afrique”, a-t-il par ailleurs ajouté M. THIARE.
La vidéo: https://youtu.be/alOfr0YPd7k
ndarinfo.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. issa gibb dit :

    çà sent le gaz pour Saint Louis ! Maintenant qu’ils risquent d’être déclassé et perdre les subventions de l’UNESCO de la Sauvegarde du Patrimoine Mondial qu’ils ont dépensé à construire des mosquées et à propager leur propagande anticolonialiste jusqu’à s’en prendre à des bâtiments liés à l’Histoire du pays…
    Même, la défense d’ Aida Mbaye Dieng, l’adjointe au maire de Saint Louis, Mansour Faye (qui est le beau-frère du président Macky Sall et sinistre-ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, chasse gardée du clan Sallien), est inaudible, puant l’incompétence et l’hypocrisie qui a laissé se délabrer le centre historique de Saint Louis avec la volonté de laisser se délabrer ce centre historique de Saint Louis…
    Entre nous, si l’UNESCO déclasse Saint Louis, ce sera bien mérité et bien fait pour leurs gueules…
    Ils ont assez pris les Institutions Internationales pour des connes :
    Un pays qui ne respecte pas son passé, n’a pas d’avenir !

  2. le chaman dit :

    J’ajouterai à la conclusion de Issa qu’un poisson pourrit toujours par la tête!!!

  3. Ndiaye dit :

    pendant combien de siecles va t-on encore trainer ces vieilles epaves appeles monument historiques…faudrait les entretenir en plus a nos frais

  4. Ndiaye dit :

    « deux immeubles vétustes d’un quartier populaire du centre de Marseille se sont effondrés ce lundi matin, faisant au moins deux blessés légers parmi des passants. Un troisième bâtiment s’est écroulé en fin d’après-midi, après que les pompiers ont fait tomber une partie d’un immeuble mitoyen fragilisé. »

    Voilà ce que Saint louis risque à force de collectionner des immeubles d’antiquité. N’attendons pas ce drame et débarrassons nous en, vite!!!

    • D. Bâ dit :

      Ces deux immeubles vétustes d’un quartier de Marseille n’ont jamais fait partie et ne font pas partie du patrimoine de l’Unesco… c’est là toute la différence ! Ils sont devenus vétustes par défaut d’entretien : çà vous dit quelque chose ? c’est monnaie courante au Sénégal !

  5. Xx dit :

    Si « Saint-Louis sera jugé sur son délabrement patrimonial » [« Saint-Louis, connue pour ses monuments historiques, ses ressources naturelles, la diversité de son patrimoine fluvial et son patrimoine architectural et culturel parmi les plus remarquables d’Afrique »], certains autres peut-être (comme Ndiaye ?) seront jugés sur leur délabrement intellectuel, sans sauvetage possible de l’Unesco…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :