LA PLUS BELLE BAIE DU SÉNÉGAL: UN ÉGOUT

L’effrayante pollution de la baie de Hann

Macky Sall: « la dégradation de l’environnement. Toutes les nations doivent comprendre que la lutte pour la protection de l’environnement est une exigence de justice & d’équité. »
Au lendemain de la Journée mondiale de l’Environnement, les nations veulent venir à bout des différents types de pollution qui les accablent.
L’absence de collecte et de recyclage des déchets en plastique fait qu’on retrouve des restes de sacs, de bouteilles et autres objets, plus ou moins dégradés, un peu partout sur terre comme dans l’eau. Mais le plastique n’est pas le seul polluant.
Sur les rives de la baie de Hann, à Dakar, au Sénégal. Le constat est tellement alarmant sur l’état de la baie qu’un ambitieux projet de dépollution vient d’être mis sur pieds par l’Agence française de développement.
La situation a atteint ce degré de pollution en raison, entre autres, du rejet direct d’effluents industriels et domestiques.
60% de l’industrie manufacturière sénégalaise sont situés le long de la baie de Hann et y déversent directement leurs eaux polluées.
Une même mentalité…
Par ailleurs, des villages se sont développés à proximité, sans système d’évacuation des eaux usées, qui se déversent également dans la baie.
j.Louis Verdier/Dakar-echo.com

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. stephane dit :

    Libanais pollueurs , la France qui finance les dégats.Pauvres Francais

    • Walid dit :

      Libanais pollueur ! Tête de bite que tu es setphane .. espèce d’imbécile. . Vient voir par toi même qui pollue l’environnement. .. Et vient voir ce que les libanais on mis en place pour aider et améliorer les choses.. ta race salle con

  2. René dit :

    La france nous taxe et surtaxe sur tout …et en plus nous payons pour les autres…De toute façon il ne vont pas entretenir comme d’habitude ,conclusion cela ne sert à rien..Mais les toubabs sont généreux….
    Il faut leur faire prendre leurs responsabilités ..

  3. Tiocan dit :

    La pollution de la baie de Hann à Dakar est effrayante, on nous annonce une catastrophe écologique à St Louis, Kaolak est de plus en plus crade ( d’où son surnom de Kradolack))
    Dans toutes les villes, les côtes, les campagnes du Sénégal les ordures et les immondices s’entassent.
    Les égouts sont à ciel ouvert, les cadavres d’animaux pourrissent et infestent les bords des routes.
    Le Sénégal est de plus en plus sale et dégueulasse et ressemble à un véritable cloaque. Le gouvernement ne fait rien ou pas grand chose, le peuple dans sa majorité n’en à rien à foutre.
    Tout cela va sans doute encore empirer et durer encore longtemps car ce beau pays n’est pas encore prêt à se prendre en charge et préserver le futur de ses concitoyens.

  4. issa gibb dit :

    Il faut surtout faire ouvrir les yeux, aux dirigeants français si généreux avec notre fric et aux autres institutions internationales que les aides au Sénégal sont, depuis l’Indépendance, à puits sans fonds, sans contrôles et sans suivis sérieux, sans résultats visibles parce qu’elles sont détournées par une poignée des élites politiques et religieuses, sans partage avec le peuple sénégalais laissé volontairement à 90 % dans la misère, dans un Sénégal qui se radicalise dangereusement, dont une partie de la population manipulée par des groupes panafricains ou intégristes prône la haine de la civilisation occidentale, détruit le tourisme occidental pourtant pourvoyeur d’emplois des familles sénégalaises précaires et la Honte d’être, encore au XXIème siècle, le premier pays esclavagiste d’enfants talibés en Afrique…
    La copie des occidentaux sur les aides au Sénégal est à revoir entièrement, s’il n’y a pas de résultats …

  5. Tiocan dit :

    Selon l’AFP la plage de Ngor a fait l’objet, aujourd’hui, d’un grand nettoyage à l’initiative du club de plongée local et d’une dizaine d’association.
    Environ 200 bénévoles, en majorité des toubabs, on procédé à ce nettoyage de la plage elle même mais aussi des fonds marins à proximité.
    Une action de sensibilisation a aussi été menée en wolof à l’intention des Dakarois présent.
    On ne peut qu’applaudir une telle initiative et espérer que la plage de Ngor va rester propre le plus longtemps possible avant de redevenir un dépotoir et que l’action de sensibilisation de la population ne reste pas lettre morte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :