LE « GRAND TURC » A DAKAR

Le président turc au Sénégal pour une visite très économique

2017-12-21t144107z_2016589399_rc1a1b68c800_rtrmadp_3_usa-trump-israel-turkey_0.jpg

Le président turc Recep Tayyip Erdogan devrait se rendre dans la soirée de ce mercredi au Sénégal avant-dernière étape d’une tournée africaine qui s’achèvera vendredi au Mali.
C’est l’offensive de la Turquie en Afrique : après le Tchad, le Soudan et la Tunisie en décembre, Recep Tayyip Erdogan effectue une seconde tournée africaine. Il était en Algérie et en Mauritanie ce mercredi pour signer des contrats de partenariats économiques et dans la soirée il devait se rendre au Sénégal voisin où les entreprises turques s’affirment notamment dans le secteur du BTP.
Ce n’est pas un hasard, Recep Tayyip Erdogan est le premier chef d’Etat à atterrir à l’aéroport Blaise Diagne. Un aéroport inauguré en décembre dernier, terminé et géré par des entreprises turques qui ont négocié une concession de 25 ans au grand regret d’entreprises sénégalaises qui voulaient leur part du gâteau.
Mais la diplomatie économique turque a désormais du poids et avance vite. Comme dans d’autres pays de la sous-région, Ankara a ainsi exigé et obtenu la fermeture des écoles d’excellence du prédicateur Fethullah Gülen, accusé par l’Etat turc d’être à l’origine de la tentative de coup d’Etat en juillet 2016.
L’aéroport terminé, les géants turcs du BTP ont gagné d’autres contrats : un immense marché du type de celui de Rungis en France, une salle omnisport. Des chantiers, et c’est l’un des points forts de ses entreprises, qui avancent vite.
« Chaque jour qui passe, nos relations avec l’Afrique se renforcent, sur les plans du tourisme, de la culture, du commerce et de l’enseignement », a déclaré le président Erdogan juste avant sa tournée africaine.
Mais c’est clairement le développement économique, les ressources et le dynamisme du continent, notamment du Sénégal, qui sont recherchés.
RFI

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Tiocan dit :

    Le poids économique de la Turquie augmente au Sénégal, mais aussi ce qui est plus préoccupant son rôle politique et religieux car les turcs et son dictateur erdogan s’éloignent de la démocratie et glissent doucement mais sûrement vers un islam plus radical. Le Sénégal sera t’il gagnant ou perdant?

  2. issa gibb dit :

    Le dictateur turc Erdogan fait glisser la Turquie dans une dictature islamique radicale, le Sénégal se radicalise aussi … Ils sont sur la même longueur d’ondes…
    A part que la Turquie pèse plus lourd économiquement, financièrement et militairement que le pauvre Sénégal…
    Un faux pas envers la Turquie pourrait lui coûter très cher…
    Parce ce que les Occidentaux face au dictateur turc Erdogan, ils ferment leurs gueules pour qu’il empêche les migrants de Syrie de venir en €urope, retenus dans des camps en Turquie…
    Erdogan ouvre les portes des camps de migrants et il nous aphyxie l’€urope de migrants… Il nous tient par les bourses ou les bonbons, comme on dit…
    Jusqu’à faire accepter sa dictature en Turquie par l’Occident dont le silence est affligeant !
    Et laisser impunément Erdogan écraser sous les bombes, les courageux combattants kurdes qu’il traite de terroristes.
    Alors que les Kurdes sont battus aux côtés des occidentaux contre Daech et des terroristes de l’Etat Islamique, créé et financé au départ par Erdogan et l’Arabie Saoudite.
    Bonjour le reconnaissance occidentale pour les Kurdes face à Erdogan ??? Misérable Monde Géopolitique
    « Que vous soyez puissant et misérable, etc »…. Ceux sont toujours les mêmes qui trinquent !
    .

  3. eddy dit :

    Je vous souhaite bien du plaisir avec vos nouveaux amis Turcs peuple Sénégalais,vous étiez dans la misère et bien vous y resterez!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :