LE TRAIN EXPRESS EST FICELE

Les maîtres d’œuvre du train express de Dakar dévoilés

trainpose01102015b.jpg

Le démarrage des travaux de construction du Train express régional (TER), un des projets phares d’infrastructures du mandat de Macky Sall, est prévu à la rentrée prochaine. Après le bouclage de son financement, les candidats à l’exécution du marché de conception et de réalisation des installations de la ligne ferroviaire électrifiée sont connus.
Le projet de construction du Train express régional (TER) entre Dakar et le futur aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) vient de franchir une nouvelle étape.
Le marché de conception et de réalisation d’une ligne ferroviaire électrifiée à 2 voies à écartement standard et d’un système ferroviaire avec ripage et renouvellement de la voie métrique (un total de 3 lots) vient d’être attribué, selon l’avis d’attribution de rendu public par l’APIX dans le quotidien l’Observateur du 22 juillet.
488 milliards de FCFA de contrats octroyés
Le consortium international composé du français Eiffage, du sénégalais CSE et du géant turc du BTP Yapi Merkezi est ainsi l’adjudicataire d’un premier lot d’une valeur de 330 milliards de F CFA.
Deux autres groupements français, d’une part d’Engie Ineo, la filiale d’Engie spécialisée en génie électrique, et de Thalès, le groupe d’électronique et de défense français, et d’autre part de trois industriels français, NGE, TSO et Cim associés avec le Consortium sénégalais d’entreprise.
Ces deux groupements ont respectivement remporté les lots 2 (148 milliards de F CFA) et 3 (10 milliards de FCFA) du marché.
Début mai 2016, les partenaires financiers dans la construction de la première liaison ferroviaire rapide du Sénégal, en conclave à Dakar, avaient bouclé un tour de table dont le montant global s’élève à 451 milliards de F CFA (687 millions d’euros).
Au sortir du conseil des ministres mercredi 20 juillet dernier, le chef du gouvernement sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dionne a, quant à lui, évoqué une enveloppe globale de 415 milliards de FCFA.
Amadou Oury Diallo/Jeuneafrique

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. RENAUT dit :

    Le ferroviaire est la meilleure solution pour désenclaver le Sénégal… Il suffit de restaurer les lignes de la colonisation (ho pardon)! Un train tout neuf, des sous à picorer, un turc à plumer et des harretiers aux anges qui viendront voler les pierres du ballast. Ici c’est Sénégal! Il fau faire vite car la base nautique du nouvel aéroport est prète!

  2. Papoonet dit :

    Comme ont ils résolu l’équation délestage / continuité du service de train électrique ?

  3. Ndiaye dit :

    Petrole

  4. Papoonet dit :

    Cette ressource fossile n’a pas empêché les délestages jusqu’à présent. Non il s’agit de politique d’indépendance énergétique…

  5. eddy dit :

    Ne comptez plus sur les Turcs ils sont en faillite!!!!!et les Saoudiens ont laissés 23 MDS de dettes

%d blogueurs aiment cette page :