Energie renouvelable enfin…

Energies renouvelables: vers un taux de pénétration de 20% d’ici 2017
enero.jpg
Le Sénégal ambitionne d’atteindre à l’horizon 2017 un taux de pénétration de 20% dans les installations d’énergies renouvelables, notamment celles destinées à intégrer le réseau de la Société nationale d’électricité (SENELEC), a annoncé lundi Ibrahima Niane, directeur de l’électricité au ministère de l’Energie.
‘’L’option du gouvernement du Sénégal c’est de développer la production d’électricité renouvelables. Pour cela, il faut qu’un contrat soit signé entre l’acheteur unique qui, en vertu de la réglementation, est la SENELEC et le porteur de projet. Avec le portefeuille de projets que nous avons, il n’y aura pas de souci pour pouvoir atteindre un taux de pénétration de 20%’’, a-t-il estimé.
M. Niane présidait, au nom du ministre de l’Energie, Maïmouna Ndoye Seck, empêchée, au séminaire de formation sur la planification et l’élaboration de politique énergétique.
‘’En termes d’efficacité énergétique, il y a un important projet qui a été élaboré et qui va être mis en œuvre bientôt. En termes d’électrification rurale, l’objectif c’est d’atteindre un taux d’électrification de 60% en 2017 contre 24% actuellement’’, a-t-il précisé.
En vue de l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), le Sénégal veut assurer un accès universel à des services énergétiques modernes, doubler la part des énergies renouvelables dans le mix-énergétique et le taux d’amélioration de l’efficacité énergétique.
Aussi compte-t-il réaliser une économie d’énergie de l’ordre de 40% sur la demande électrique en 2020, a ajouté le directeur de l’électricité au ministère de l’Energie.
‘’En définitive, a-t-il poursuivi, la nouvelle politique devrait nous permettre de renverser la tendance notée dans le profil de production et de consommation d’électricité caractérisée respectivement par une prédominance des produits pétroliers et une efficacité des modes d’utilisation.’’
En relation avec le distributeur, beaucoup de projets d’énergies renouvelables ont été agréés par le ministère de l’Energie et les discussions ont commencé avec les promoteurs desdits projets et la SENELEC pour signer éventuellement un contrat d’achat d’énergie.
ADE/SAB/APS

Vous aimerez aussi...