Pénurie d’eau à Dakar: révélations!

Les révélations du DG de la SDE:

« La pièce unique en acier à changer coûte 130.000 cfa donc à la portée du secteur. Mais, la charge revient à la SONES!

5932650-8840617.jpg

Dans la dernière livraison de Jeune Afrique, à paraître ce jour, dégotée par Dakaractu, celui qui tient les manettes de la Sénégalaise des Eaux (SDE) y fait des révélations. En effet, le contesté Mamadou Dia (ses pourfendeurs, notamment les dakarois privés d’eau de manière inédite ont peut-être raison) a accordé une interview-bilan à notre confrère Mehdi Ba. A en croire Dia, le renouvellement de la pièce incombait à la Sones. « La pièce unique en acier à changer coûte 130.000 cfa donc à la portée du secteur. Mais, la charge revient à la SONES. Un contrat d’affermage a été conclu pour dix ans en Avril 1996 entre l’Etat (chargé principalement de la définition de la politique hydraulique, de la gestion des ressources et du système de tarification), la Sones (société de patrimoine chargée des investissements etc…) et patati, patata… Nous n’en dirons pas plus!

Dakaractu

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. n'diaga Diaw dit :

    J’ai rien compris!!!!!

  2. karfall dit :

    3 semaines sans eau pour une pièce de 130.000 cfa, c’est de la folie

  3. babacar dit :

    personne dans cette affaire n’as pris ses responsabilités , pas enore d’eau si vous habitez en étage , cela est une preuve de l’incompétence des ceux qui communiquent les infirmations .
    La presse vends des journaux avec de grands titre sans s’attaquer aux vrai problèmes !
    un immeuble de 5 étage à yoff apecsy 1 au n° 137 vit sans courant depuis 2 jours car un fil est défaillant mais le senelec ne se déplace pas .
    Honte mon pays , fainéant , bon a rien sauf à se remplir les poches !

  4. Ajax dit :

    Hélas Babacar!
    Sinon, vu sa taille, la pièce en question doit plutôt coûter 130.000 euros que 130.000 Fcfa. Mais le fond du problème est le même.

  5. EagleIV dit :

    Le DG ne manque pas d’air en « avouant » qu’une misérable pièce ne coutant que 130 000 cfa a pu priver d’eau la capitale d’un pays pendant des jours et des jours! Lamentable.
    Bientôt on risque d’apprendre qu’un margouillat a fait sauter une centrale électrique en faisant un court circuit.
    Je ne sais pas où va le Sénégal, mais il va à fond.

  6. karfall dit :

    trois semaines sans eau pour 130000 cfa c’est de la folie

  7. flopaty dit :

    imposssible à croire!!!!! ou bien c’est hallucinant!!!!! a mon humble avis , la somme est pas exacte….et le probleme est autre……pensez vous que le president senegalais aura appelé la France pour une simple depense…..

  8. flopaty dit :

    la senelec : de vrais voyous…..j’ai trois devis différents allant du simple au quadruple pour un compteur de 380 a installer, suivant l’antenne a qui je demande …c’est en Casamance…les prix ne sont pas les memes a Ziguinchor , à bignona et ailleurs….

  9. lacoste dit :

    Le problème de la « responsabilité » est un vrai problème qui a ses fondements sur le fonctionnement même de la société africaine dans son ensemble. Le débat serait intéressant à ouvrir mais on peux peut-être le résumer à ceci : « il ne peux pas y avoir de responsabilité s’il n’y a pas de conscience de l’acte » !

%d blogueurs aiment cette page :