La hausse du prix des cigarettes ne fait pas un tabac

Un couteau à double tranchant

dyn001_original_500_333_jpeg_2520752_f7c1654cdad3c4c240c1aa75a04de446.2.jpg

Le portefeuille des accros de la cigarette va prendre un sérieux coup. Le nouveau code des impôts prévoit une hausse du prix du paquet de cigarette qui passe à 150F Cfa, soit une augmentation de 10F Cfa de plus par unité. L’augmentation va-t-elle ainsi faire chuter la consommation ?  Ou est-ce seulement une mesure qui ne profitera qu’aux industriels ? En définitive, elle constitue un couteau à double tranchant.

L’Etat du Sénégal à travers le nouveau code des impôts a décidé d’augmenter le prix du paquet de cigarette qui passe 150F Cfa, soit une hausse de 10F Cfa pour l’unité. Une mesure qui relève de la volonté du gouvernement sénégalais de dissuader pour de bon les consommateurs de la cigarette, un produit qui fait un mort toutes les six secondes dans le monde.

 L’Afrique, faut-il le rappeler, est une cible majeure pour la promotion et la vente des produits de l’Industrie du tabac au moment où les pays développés prennent des mesures coercitives pour lutter contre le phénomène. D’aucuns se demandent si cette hausse pourra  bien faire chuter la consommation du produit qui est très néfaste pour la santé.

“La lutte contre le tabac et entravée au Sénégal et dans les pays en développement par le fait que les lois sont moins contraignantes et l’administration plus complaisante“, a indiqué le Président de la Ligue sénégalaise contre le tabac. Poursuivant son argumentaire, le Dr Abdoul Aziz Kassé martèle “on ne peut dire combien de personnes meurent du fait de maladies liées au tabac. La seule chose qu’on peut dire, c’est qu’on assiste à une augmentation exponentielle, rapide, gravissime du nombre de cancers et, surtout, du nombre de décès par cancer“.

Si cette mesure peut être applaudie des deux mains parce que constituant une préoccupation de santé publique, il relève que sa mise en œuvre pourrait profiter évidemment aux industriels. D’ailleurs ce qui a toujours soulevé l’ire des associations engagées dans la lutte contre la consommation et la vente du tabac.

Cette hausse pourrait rapporter de l’argent supplémentaire aux finances publiques notamment dans les taxes sur les importations du tabac mais aussi sur les industries locales.

 “La situation est extrêmement grave au Sénégal où des jeunes âgés entre 13 et 15 ans, soit  20% des garçons et 10% des filles consomment le tabac. Nous voulons une couverture médicale universelle et il convient de prendre l’argent là où il est, c’est-à-dire au niveau des industries du tabac“ a dit Awa Marie Colle Seck, ministre de la santé, lors du lancement de la 4ème édition de l’Atlas du Tabac.

Ibrahima Baldé

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. samba dit :

    cher monieur
    je suis importateur de cigarettes depuis 5 annees , toutes les tracasseries autour de la cigarettes pour empecher et decourager les fumeurs , les points less plus essentiels non pas été toucher et
    nous meme nous sommes rendu compte quil faut changer de metier et cela est possible pour cela nous vous faisons savoir que nous avons et savons ou il toucher pour avoir de vrais resultat
    c est pourquoi nous vous demandons a l occasion de faire part de vos prochaines rencontres pour qu on puisse vous dire exactement ce qu il faut pour arriver a avoir de vrais resultat .
    ce nest pas seulement ces professeurs qui ne savent que traiter des malades et ne peuvent pas trouver des solutions.
    nous vous demandons de prendre contact avec nous pour vos rencontre nous vous assurons que nous pouvons vous apportes.
    mr samba
    tel 00221 77 7344851

  2. oyster dit :

    Bonjour,
    Avec respect, nous ne comprenons pas le sens de l’intervention?

  3. BABACAR reviens dit :

    Des personnes de ton accabit désonhore le Sénégal adjudant Sambar !
    le dcemande justice et non vocifération et incompétance .
    La gendarmeris de Saly est un piège à touriste bien rodé avec comme principal ignoble l’adjudant Sambafr , honte de la gendarmeris de Saly réputé pour son incompétance

  4. Vapohealth dit :

    Je penses bien que les cigarettes électroniques sont moins dévastatrices que les cigarettes traditionnelles à tabac,en plus elles sont plus économiques,mais l’abus est toujours nocif pour la santé

%d blogueurs aiment cette page :