Sénégal: 10 millions de sacs plastique/jour

10 millions de sachets plastiques utilisés chaque jour au Sénégal
54272527.jpg
Quelque 10 millions de sachets plastiques sont utilisés chaque jour au Sénégal, contribuant à causer de réels problèmes environnementaux, a indiqué lundi à Dakar, le chargé des programmes de ONU-Habitat pour le Sénégal et le Cap-Vert, Serigne Mansour Tall.
‘’On n’en utiliserait 10 millions (de sachets plastiques) par jour’’, a-t-il indiqué au cours d’une cérémonie officielle tenue à l’hôtel de ville de Dakar, estimant que cette prolifération ‘’est énorme et contribue à des conséquences désastreuses à la fois pour l’hygiène mais aussi pour notre agriculture’’.
A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’habitat autour du thème principal : ‘’Meilleure ville, meilleure vie’’, le Sénégal a décidé de célébrer cette journée ‘’en mettant l’accent sur le phénomène de la prolifération des sachets plastiques à faible densité’’, a expliqué M. Tall.
‘’Nous avons pensé contextualiser ce thème au Sénégal pour mettre en exergue un phénomène qui nous touche et qui touche nos villes’’, a-t-il ajouté, en présence du premier adjoint au maire de la ville de Dakar, Cheikh Guèye.
Les déchets plastiques émis au Sénégal polluent l’environnement pendant une longue période, entraînant tous les risques pour les humains, les animaux et les végétaux.
‘’Aujourd’hui, a précisé M. Tall, 40% de nos déchets sont constitués essentiellement par des matières plastiques’’. Selon lui, cette prolifération pose non seulement un problème de ramassage mais aussi de ‘’valorisation de ces déchets qui contribuent également à rendre nos villes moins belles’’.
Pour lutter contre cette prolifération, a-t-il ajouté, ONU-Habitat a monté une coalition avec la société civile, à travers la ville de Dakar, pour prendre à bras le corps cette question lancinante qui est aussi une question d’environnement urbain.
Présidant la cérémonie commémorative de cette journée mondiale, le premier adjoint au maire de la Ville de Dakar a estimé que la question des sachets plastiques relève de ‘’la gestion quotidienne et de proximité qui ne peut pas se faire sans les collectivités’’.
‘’Les collectivités ont un rôle important à jouer d’autant que le thème de cette année nous interpellent’’, a-t-il ajouté. Selon lui, le thème de cette année recouvre l’essence de la fonction municipale qui est d’améliorer le cadre de vie des populations.
A ce sujet, M. Guèye a rappelé les nombreux projets entrepris par l’équipe municipale de Dakar, pour améliorer le cadre de vie des populations de Dakar. Entre autres, le désencombrement des artères, le projet des volontaires, le recasement des marchands ambulants, etc.
L’objectif de la journée mondiale est de réfléchir sur l’état des villes et des collectivités locales et sur le droit de toutes les populations à bénéficier d’un habitat décent, mais aussi à rappeler la responsabilité collective pour l’avenir de l’habitat humain.

Vous aimerez aussi...