Taxis barrage à Saly (Sénégal)

Saly : 14 chauffeurs de taxi arrêtés pour trouble à l’ordre public
g-toure-residenceduport1

La Brigade spéciale de gendarmerie de Saly (Mbour) a arrêté, vendredi matin, 14 chauffeurs de taxis ‘’clandos’’ qui protestaient contre les ‘’tracasseries’’ dont ils font l’objet de la part des forces de sécurité.
Ces chauffeurs ont barré la route qui mène à la station balnéaire de Saly, obligeant même leurs autres collègues à se séparer des passagers qu’ils avaient embarqués.
Ces conducteurs de taxis ‘’clandos’’, qui n’avaient pas d’autorisation de manifester, étaient interdits de stationnement dans certaines zones de la localité.
’’Depuis maintenant deux mois, nous ne pouvons plus exercer convenablement notre métier du fait des nombreuses tracasseries auxquelles nous faisons face tous les jours de la part des gendarmes et autres policiers qui n’hésitent pas à délivrer des contraventions de 3.000 voire 6.000 francs CFA’’, a confié à l’APS un chauffeur rencontré sur les lieux de la manifestation.
’’Nous nous acquittons régulièrement des taxes afférentes à l’exercice de notre profession mais on a l’impression qu’on ne nous considère pas comme faisant partie de ce pays’’, ont regretté d’autres conducteurs de taxis ‘’clandos’’.
De son côté, la gendarmerie précise que ‘’Saly, du fait de sa position stratégique, est une vitrine du tourisme sénégalais’’.
’’Nous leur (les chauffeurs) avons toujours expliqué que le stationnement est interdit à certains niveaux de ce tronçon mais ils n’ont jamais voulu obtempérer, allant même jusqu’à nous défier’’, affirme la même source, rappelant que ‘’force doit rester à la loi’’.

Vous aimerez aussi...