AIR SENEGAL EN DIFFICULTÉ

Air Sénégal vole-t-elle aux instruments ?
La compagnie serait en difficultés financières

La jeune compagnie sénégalaise Air Sénégal connaitrait des problèmes d’endettement et de paiements de ses fournisseurs. Elle continue pourtant son plan d’expansion et augmente même ses fréquences sur l’axe Dakar-Lyon-Marseille pour l’été à venir.

Air Sénégal, la compagnie nationale sénégalaise, lancée quelques mois avant la crise sanitaire mondiale, connaîtrait d’importantes difficultés financières et opérationnelles.

Plusieurs sources, citées par la presse sénégalaise, font état de lourdes dettes de l’ordre de 22 milliards de francs CFA au total (environ 33,6 millions d’euros).

La moitié de ce montant est directement dû à Aibd Sa, la société gérant l’aéroport international Blaise Diagne de Dakar.

« Si c’était une autre compagnie, on assisterait à un recouvrement forcé…

Pierre Georges/tourmag.com

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. oyster dit :

    On ne peut vouloir prendre la première place du transport aérien en AFRIQUE en
    bombant le torse et en accumulant les dettes .

  2. Le chaman dit :

    C’est l’histoire de la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf !! Ça n’en finira jamais.

  3. Yvesbzh dit :

    C’est triste encore une fois .
    Mais d’un autre côté, il y à la satisfaction de constater que les Toubabs n’y sont
    pour rien dans l’affaire ,puisqu’il d’une gestion 100% SÉNÉGALAISE
    Bis repetitas

  4. Bernard dit :

    Une fuite en avant en ouvrant de nouvelles destinations ne permet pas de rembourser les dettes pour la location des avions et surtout les tarifs exorbitants de l’AIBD.

  5. Stephane dit :

    Sauvée, Macron est réélu !!

  6. aly dit :

    la gestion de la compagnie au niveau de l’aéroport est nul tu vois des agents qui n’ont jamais fait l’aviation chaqu un amene sont fils neveu ou kharite c catastrophique

  7. Mbonglougou dit :

    Expension douteuse,les USA devaient commencer avec au moins trois A330, l’A321 en Afrique de l’ouest,une autre erreur(avion surdimensionné) l’expansion régionale doit débuter avec des modules de 75 à 100 places;enfin l’A220 est trop cher même en location

  8. stéphane dit :

    Air AFRIQUE avait une autre allure , la nonchalance des Africains sous l’œil bienveillant de nos cranes d’œufs , hauts fonctionnaires, énarques arrogants a échouée après avoir engloutie des milliards appartenant aux Français

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :