L’HORREUR DES DAARAS

Violences affectant les élèves et apprenants des « daaras »: 191 cas déplorés au Sénégal en 2021

Selon une étude intitulée « Sécurité et bien-être des élèves au Sénégal », 191 cas de violences affectant les élèves et apprenants de « daaras » ont été perpétrés en 2021. Le travail a fait l’objet d’un partage le vendredi 28 janvier 2022, lors d’un atelier organisé par l’Unicef à Saly.

La problématique des violences affectant les élèves et apprenants de « daaras », c’est-à-dire toutes les formes de violences effectuées aussi bien en milieu scolaire qu’à la maison, au Sénégal demeure une préoccupation. Du moins si l’on se réfère aux résultats d’une étude rendue publique lors d’un atelier tenu le vendredi 28 janvier 2022 à Saly, sous l’égide de la Cellule genre et équité du ministère de l’Éducation nationale et de l’Unicef.

Intitulée « Sécurité et bien-être des élèves au Sénégal », celle-ci indique que 191 cas de violences ont été perpétrés en 2021 sur des élèves et autres apprenants d’écoles coraniques « daaras » aussi bien en milieu scolaire qu’à la maison. L’étude a été réalisée par l’Institut de formation et de recherche démographiques (Iford) dans les 14 régions du pays du 10 mars au 10 avril 2021.

Comme l’a souligné la coordonnatrice de la Cellule genre et équité du ministère de l’Éducation nationale, Mary Siby Faye, ce travail effectué sous forme d’enquête porte sur un échantillon de 8.476 apprenants des écoles et « daaras ». L’étude précise que les violences déplorées sont d’ordres physique, psychologique et moral mais également sexuel et émotionnel.

Elle note aussi que la plupart des cas déplorés ont été commis en dehors de l’espace scolaire. Mme Faye de noter que malgré les efforts en cours, des apprenants souffrent encore de diverses formes de violence.

Miser sur la dénonciation
Elle a saisi l’occasion pour inviter la communauté scolaire, tout comme les cellules familiales, à une meilleure implication dans la prévention pour plus de sécurité et bien-être chez les élèves.

« Le ministère de l’Éducation nationale est dans des dispositions d’éradiquer la violence sous toutes ses formes », a-t-elle soutenu. Pour illustrer son propos, Mary Siby Faye a souligné la mise en œuvre de stratégies déclinées par la tutelle et qui concernent essentiellement l’apaisement du climat social et l’éducation aux valeurs. Mais, selon elle, il faut aller aussi vers l’implication des familles et de la communauté toute entière.

« Le travail ne sera pas seulement un travail de formation et de sensibilisation à l’endroit des acteurs de l’éducation. Il faudrait aussi renforcer la mobilisation sociale », a déclaré la coordonnatrice de la Cellule genre et équité du ministère de l’Éducation nationale.

Pour Laëtitia Bassi, chef secteur protection des enfants à l’Unicef, l’enjeu est de faire comprendre que le système éducatif peut prévenir ces cas de violences. Elle a préconisé, à ce propos, le renforcement des systèmes de détection et de référencement. Mme Bassi a également exhorté les victimes à recourir à la dénonciation et à communiquer le maximum possible afin que des mesures idoines puissent être prises.

Les ministères des Forces armées, de l’Intérieur, de la Santé, de la Femme et de l’Éducation ont tous renouvelé leur volonté de continuer à travailler aux côtés des autorités académiques dans un élan de solidarité pour mettre fin aux violences affectant les apprenants au Sénégal.
Lesoleil.sn

Fara Michel Dièye/leral.net

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. issa gibb dit :

    Encore un article de Merde sur la situation de milliers d’enfants esclaves et maltraités dans les daaras au Sénégal à longueur de journée, tous les jours et toute l’année… Avec une nouvelle minable enquête sur 8.476 élèves sur 14 régions => Alors que les Talibés maltraités au Sénégal sont plus de 200.000 pauvres enfants exploités, maltraités et abusés dans tout le pays…
    Avec seulement 191 cas de violences enregistrés en 2021 ??? On se fout de nous !
    Tous ces pourris réunis à Saly sont dans un déni total de la situation des Talibés du Sénégal , d’années en années, de colloques en colloques, à dépenser du fric pour rien, à bien parader, à bien bouffer et à bien baiser dans les hôtels ou avec des putes si affinités à Saly, comme d’habitude…
    Mais surtout, à nous prouver, une fois de plus qu’ils en ont rien à foutre des violences faites aux Talibés dans les daaras et qu’ils ont aucune intention que çà cesse… => C’est à cela qu’on voit que le Sénégal est un Pays de Merde où ses dirigeants sont des incapables et des hypocrites à venir en aide des enfants innocents qui subissent les pires maux et abus dans les daaras et qui sont traités pires que des animaux dans un pays qui se dit et se croit civilisé ???
    Des guignols qui ne cessent de palabrer alors que des pauvres gosses innocents, privés de tous leurs droits, souffrent dans les griffes de la mafia maraboutique sénégalaise, depuis des années, sans aucun espoir que çà s’arrête….
    La Peine de Mort pour les marabouts esclavagistes et maltraitants des enfants Talibés au Sénégal est la seule solution pour venir à bout de ce Crime contre l’Humanité perpétré en toute impunité au Sénégal… A mort, les marabouts !

  2. Stéphane dit :

    Loick Tréguy , le Breton qui se bat depuis des années pour eclaircir l’avenir de ces pauvres Sénégalais n’est jamais consulté, POURQUOI ????????????

  3. Marc Rond dit :

    Macky Sall devrait être jugé par la Cour Internationale de Lahaye pour avoir laissé des enfants mourir sous le joug de ces saloperies de marabouts. C’est un crime contre l’humanité.

  4. Eddy dit :

    Tt le monde sait et tt le monde se tait !!! A commencer par la France (je ss français) qui inondé le Sénégal d’aide en ts genres et qui ne fait rien sinon des khalis pr se donner bonne conscience…

  5. Tiocan dit :

    Même la diaspora sénégalaise en France se tait, Omar Sy en tête…..

  6. issa gibb dit :

    Car ceux sont tous, des lâches hypocrites et complices de ce Crime contre l’Humanité… Toujours tous planqués derrière leur religion Islamique totalement dévoyée, opiumisés d’obscurantisme d’un autre âge et dans l’acceptation d’un système éducatif Coranique totalement déviant et arriéré, basé sur la violence faite à des enfants innocents et la cupidité avec les trafics d’enfants dans la mendicité forcée…
    Tous complices, à l’intérieur de ce pays de Merde, esclavagiste et maltraitant les enfants, mais aussi en dehors, de la diaspora jusqu’aux Institutions Internationales qu’ils ont gangréné dans un silence HONTEUX de déni, de lâcheté, d’hypocrisie et d’inhumanité…
    A mort, les marabouts de ce pays de Merde et tous leurs complices de ce Crime contre l’Humanité qui perdure au 21 ° siècle…

    Quand à Loïc Tréguy qui fait un boulot remarquable auprès des enfants des rues depuis plus de 20 ans, auprès des enfants livrés à eux-mêmes à Dakar, des gosses en fuite de parents maltraitants ou des ex-Talibés en fuite de marabouts maltraitants dans leurs daaras… Avec des tournées nocturnes à la rencontre de ces enfants perdus qui survivent dans des gangs à Dakar où ils ramassent les enfants les plus jeunes ou les plus « cabossés de la vie » comme il dit, pour les mettre sous protection dans son centre de Dakar ou dans son Village-Pilote au Lac-Rose pour les éloigner de Dakar…
    Simple Héros dans la Protection des Enfants au Sénégal et Juste parmi les Justes, Loïc Tréguy ne peut rien faire pour les milliers d’enfants Talibés Esclaves mendiants, battus et maltraités, abusés ou violés et parfois assassinés dans les daaras… Il ne ramasse avec son équipe que les gosses en fuite, les gosses de rues en subissant une pression monstre et des menaces de la mafia esclavagiste maraboutique et aucun soutien du gouvernement et de la police sénégalaise complices…
    Son Association est entièrement financée par des généreux donateurs, comme l’Ambassade des Pays-Bas et quelques autres organismes humanitaires étrangers… Mais il ne peut sauver que 300 à 400 enfants perdus par an… Ce qui est déjà pas mal quand les autres ne foutent rien pour venir en aide à ces pauvres gosses… Ce qui est tout à son honneur et à son équipe…
    Et la HONTE pour le Sénégal, Pays de Merde Esclavagiste d’enfants au 21° siècle !

  7. Alexandre Vanbraekel dit :

    oh espoir ou désespoir , de voir que rien ne bouge , mais le fric s’entasse ailleurs !!!!

  8. francia dit :

    191 cas de voilence ?????? ? on pourrai en rire si ce n’étais si grave !!!!!
    et dire qu’ils sont payer pour faire de tels rapports !
    c’est vraiment désespérant !
    merci Issa pour tes coups de gueules !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :