MBOUR: COURROUX DES FEMMES DE MÉNAGE

Mbour / Cri du cœur des femmes de ménage : Elles exigent l’application de la convention 189

Les femmes domestiques du département de Mbour ne peuvent plus faire face à la situation à laquelle elles sont confrontées. C’est du moins ce que l’on peut retenir des propos de leur présidente, Mme Alima Sané.

Cette dernière, par ailleurs secrétaire générale du syndicat national des travailleurs et travailleuses domestiques (Syntrad) n’y va va par quatre chemins : L’application de la convention 189 est devenue plus que nécessaire. « Nous voulons l’application de la convention 189 car celle-ci nous protège. Aujourd’hui, les femmes domestiques souffrent dans les maisons. Parfois on nous assimile à des esclaves, parfois nous sommes soumises au chantage, viol ou autre écart de comportement.

D’autre part, nous dénonçons la précarité des salaires qui ne nous nourrissent pas. Raison pour laquelle nous interpellons le président Macky Sall pour qu’il sauve les familles en appliquant la convention 189 qui est un document qui parle des droits des travailleurs domestiques. Aujourd’hui cette convention 189 nous dit que, nous sommes considérées comme tous les autres travailleurs », peste Alima Sané…

dakaractu.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *