COVID: LES MILLIARDS PERDUS

Des milliards perdus dans la restauration, l’hôtellerie, le commerce

Le Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Fonds «Force Covid-19» lève un coin du voile sur le mystère qui entoure l’impact réel de la première phase de la pandémie du Covid-19 sur le tissu économique sénégalaise. Dans son rapport, remis au président de la République, Macky Sall le vendredi 16 juillet dernier, l’équipe du Général François Ndiaye a procédé à la présentation du tableau des pertes enregistrées par les secteurs de la restauration, du commerce, de l’hôtellerie, du transport aérien et terrestre et de l’enseignement durant cette période.

Le rapport du Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Fonds «Force Covid19», remis au président de la République, Macky Sall le vendredi 16 juillet dernier, est également revenu, outre les dépenses effectuées à hauteur de 740 milliards, sur certains détails concernant notamment l’impact réel de la première phase de la pandémie du Covid19 sur le tissu économique sénégalaise.

Selon ce document produit par l’équipe du Général François Ndiaye, président dudit Comité, l’analyse de l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur l’économie du Sénégal laisse entrevoir une baisse du taux de croissance actualisé à 1,9% en 2020 contre des prévisions initiales de 6,8%. Cette situation (baisse de la croissance) est consécutive à une conjugaison de plusieurs facteurs économiques négatifs.

Il s’agit, entre autres, de la baisse des exportations de l’ordre de 16% en 2020, contre une hausse de 9% en 2019, de la forte dégradation des importations estimée à 18% en 2020, contre une hausse de 6% en 2019 et de la chute à près à de 30% des envois de fonds représentant plus de 10% du PIB du Sénégal, soit 1.300 milliards de FCFA à la suite de la baisse de l’activité économique dans l’Union Européenne. Loin de s’en tenir-là, ce rapport du Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Fonds «Force Covid-19» a également présenté le tableau des secteurs affectés par la pandémie, avec à la clé des chiffres représentants les pertes de recettes.

Ainsi, en tête de ce tableau, le secteur de la restauration dont les pertes sont estimées à 56 milliards de FCFA. Ce domaine est suivi par celui du commerce qui affiche une perte de l’ordre 50 milliards de FCFA.

En troisième place, vient l’hôtellerie dont les déficits sont estimés à 40 milliards de FCFA par l’équipe du général de brigade François Ndiaye, ancien commandant des forces de la CEDEAO en Gambie ayant obligé le président Yahya Jammeh qui refusait de céder son fauteuil de président, au lendemain de sa défaite, lors de l’élection présidentielle du 1er décembre 2016 en Gambie.

Les autres secteurs impactés sont le transport aérien, 34,3 milliards de FCFA ; le transport terrestre, 24,3 milliards de FCFA ; et enfin l’enseignement, 1,3 milliards de FCFA.

Nando Cabral GOMIS/sudonline.sn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *