L’HOMOSEXUALITÉ AU SENEGAL

« Au Sénégal, les homosexuels sont considérés comme des animaux », témoigne un défenseur des droits LGBT

Une manifestation est organisée dimanche à Dakar pour demander à ce que l’homosexualité, déjà considérée comme un délit dans le pays, devienne un crime.
C’est une manifestation d’un autre âge qui se tient dimanche 23 mai à Dakar. Un collectif soutenu par le rassemblement islamique du Sénégal entend demander que l’homosexualité soit criminalisée dans le pays. Défilés, signature de pétitions, pression sur les politiques… Les organisateurs souhaitent que les relations entre personnes de même sexe ne soit plus seulement un délit, mais deviennent un crime, avec une peine de prison qui passerait de cinq à dix ans. Au Sénégal, l’homosexualité est considérée comme un acte contre-nature et les personnes LGBT, victimes d’agressions, doivent se cacher.
« Ce sont des personnes à abattre »
Pour rencontrer Djamil Bangoura, président de l’association Prudence, qui défend les droits et la santé des personnes LGBT, il faut quitter Dakar pour une petite ville du pays. Au Sénégal, dit-il, »les homosexuels sont considérés comme des animaux qui n’ont pas le droit de vivre, qui n’ont pas le droit d’être dans la société sénégalaise. Ce sont des personnes à abattre. »
Djamil sait de quoi il parle, sa vie est faite d’insultes. On le traite de « goorjigéen », un « homme femme » en wolof, mais il est surtout une cible. Le militant homosexuel a été victime de pas moins de sept agressions, dont la dernière lui a laissé une cicatrice sur le ventre : « Selon le médecin, j’ai eu de la chance mais, vous voyez, c’était profond. » Djamil évite de prendre les transports en commun, de se rendre dans des lieux publics, « pour être à l’abri de certaines problématiques », résume-t-il avec pudeur.
Un appel à la communauté internationale
Être gay au Sénégal, c’est prendre le risque d’être dénoncé à tout moment, mais c’est surtout servir de bouc émissaire. Le président de l’association Prudence résume ainsi les arguments de ses opposants : « Dieu va se fâcher contre nous, Dieu va maudir le Sénégal, Dieu va détruire les gens et la pauvreté, les maladies, tout cela, c’est parce qu’on pratique l’homosexualité. »
Malgré les menaces et les attaques, Djamil Bangoura se tient droit debout et témoigne, car il croit encore que tout n’est pas perdu. Il en appelle pour cela à la communauté internationale qui doit, selon lui, conditionner les aides accordées au Sénégal à la défense des personnes LGBT : « Elle doit prendre une position très claire pour dire qu’il faut abroger l’article 319 alinéa 3 ». Un article qui pénalise l’homosexualité et qui date de l’époque où le Sénégal était français.
Nathanaël Charbonnier – franceinfo
podcast: https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/senegal/au-senegal-les-homosexuels-sont-consideres-comme-des-animaux-temoigne-un-defenseur-des-droits-lgbt_4634005.html

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Le chaman dit :

    La charia pointe son nez depuis longtemps au Sénégal, et ces analphabète islamiste passent leurs temps à hurler leurs haine contre les Francs_Macons et justement les les personnes LGTB. et Le président va lécher les babouches du marabout de Toubab, qui devient le vrai patron du Sénégal. L’émergence c’est pour un autre siècle.

  2. issa gibb dit :

    Tout à fait d’accord, encore une manœuvre Islamiste des autorités religieuses Sénégalaises en s’en prenant à nouveau aux Homosexuels comme boucs émissaires pour se faire entendre et reprendre la main après la pandémie du ConnoVirus Chinois qu’ils ont si mal géré face à leurs fidèles… Et ce n’est pas la 1° fois :
    – En 2013, lors de la visite du président américain Barack Obama qui demandait à son homologue sénégalais Macky Sall d’assouplir la discrimination envers les Homosexuels au Sénégal : La branche Omarienne la plus rigoriste de la Tidjanie Sénégalaise en la personne du khalife de son père par décision de la Mou Baya, Madani Tall Mountaga et son frère-imam de la grande mosquée omarienne de Dakar, Seydou Nourou Tall, en profitaient pour accuser le Président Macky Sall de vouloir légaliser l’Homosexualité au Sénégal ???
    – Suivi en 2014, par la déclaration du khalife de Pire, Moustapha Cissé (décédé en 2017) qui demandait tout simplement le rétablissement de la Peine de Mort au Sénégal pour les Homosexuels…
    – En 2016, Macky Sall durcissait sa position envers les Homosexuels en déclarant que durant sa mandature, jamais l’Homosexualité se serait légalisée au Sénégal…
    – En 2017, à la tribune des Nations-Unies à New-York, le ministre de la Justice Sénégalaise, Ismaïla Madior Fall déclarait que le Sénégal ne tolèrerait jamais l’Homosexualité sur son sol…
    – En 2019, le khalife général des Tidjanes, Babacar Sy interpellait l’Etat en affirmant qu’il y avait une forte recrudescence de l’Homosexualité au Sénégal (Le mec voyait des Homosexuels partout) ????
    – Suivi en 2020, par la déclaration d’un des fils du khalife génégal tidjane à une radio Italienne, que les Homosexuels et les Francs-Maçons devaient être pendus, puis découpés en morceaux pour qu’ils ne se reproduisent pas ??? çà ne s’invente pas !
    Déclaration qui en plus, de te laisser sur le cul tellement elle est conne, te rappelle aussi le mode d’exécution des Homosexuels en Iran où les hommes accusés d’Homosexualité sont condamnés à être pendus, puis brûlés dans cet exemple de grande démocratie tolérante et bienfaitrice de son peuple qu’est l’Iran…
    Quoiqu’il en soit, ces déclarations successives nous ramènent aux idées homophobes rétrogrades des religieux Sénégalais, aux théories anti-homosexuelles Islamistes dans lesquelles persistent et signent les autorités religieuses Sénégalaises : Ce qui prouvent leurs piètres charités humaines et leurs piètres religiosités…
    Le plus curieux pourtant, c’est que ces mecs en robe enculent ou laissent se faire enculer des élèves-enfants Talibés dans les daaras quand ils ne les livrent pas à des réseaux pédophiles adultes pour faire encore plus de fric qu’avec la mendicité forcée dans les rues ??? Mais si abuser d’un enfant ou d’une enfant : c’est de la Pédophilie => Quand tu encules un petit garçon, c’est aussi de l’Homosexualité… Chercher l’erreur ???
    C’est la que réside toute l’hypocrisie de ces pseudos-religieux homophobes qu’en surface ! Y-a pas photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :