CHOIX ENTRE AUTOROUTE ET NATIONALE

Macky sur les tarifs du péage: “si vous ne voulez pas payer, il y a une route alternative à côté…”

“Si vous ne voulez pas payer le péage, il y a une route alternative à côté“. C’est la réponse du chef de l’Etat à tout ceux qui pensent que les tarifs du péage sont élevés. Le président Macky Sall estime que l’autoroute à péage n’est pas le seul endroit où on peut circuler. Il s’exprimait ce 1er mai, au Palais de la République, face aux syndicalistes.
Macky sans gants
“Si vous ne voulez pas payer, il y a une route alternative à côté. On fait toujours des routes alternatives pour ceux qui ne veulent pas prendre la route. Oui, c’est comme ça! Parce que tu ne peux pas! Mais si tu veux rouler en toute sécurité, sans trou, il y a un prix“, a répondu Macky Sall à une interpellation de Mademba Sock, SG du Sutsas, au cours de la cérémonie de remise des Cahiers de doléances, ce 1er Mai, au Palais de la République.
La veille
Aussi, le chef de l’Etat a fait savoir qu’il est en train de veiller sur la régulation. “On a renégocié le contrat de la concession de l’autoroute. Il y a des améliorations, pas sur les tarifs mais plutôt sur la qualité de l’ouvrage et sur le revenu que le Sénégal peut tirer de ça“, a-t-il déclaré.
Macky Sall s’est réjoui du fait que le Sénégal va entrer à hauteur de 25 % dans le capital de SECAA, la Société Eiffage de la Concession de l’Autoroute de l’Avenir (SECAA SA). Laquelle va désormais verser à l’Etat une redevance domaniale annuelle d’au moins 800 millions de francs CFA.
Thierno Malick Ndiaye/senego.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Stephane dit :

    « Mais si tu veux rouler en toute sécurité, sans trou, il y a un prix  » tout est dit sur la mentalité de ce type , il me semble qu’il gère le budget de la nation et recoil quantité d’aides internationales pour que chaque Sénégalais puisse en profiter, l’autoroute c’est bien mais ca n’exonère pas l’état d’entretenir le réseau secondaire et de mettre à forte amende les camions chargés raz la gueule qui bouzillent les routes . Enfin ! j’ai toujours connu le Senegal avec des chaussées pourries

  2. Le chaman dit :

    Euh Stephane, il faut reconnaître que depuis l, avènement de Sall, beaucoup de routes nouvelles ont étés réalisés, et des anciennes complètement refaites, la nationale No 1 dite la nationale Malienne, tant il y a de camions allant et venant du Mali, y circule chaque jour, c’est vrai que les stations de pesage sont des nids à corruption à grande échelle, mais ici la corruption est endémique, et la réalisation de la route qui mène de la sortie de l*autoroute à croisement de saly, c’est énorme et vite réalisé pour une fois, et toutes les nouvelles routes dans saly, c’est plus en un an de temps que les 20 dernières années, mais c’est vrai également que la ville de Mbour est toujours défoncé comme un terrain de manœuvre, on a les élus qu’on mérite…

  3. Ndiaye dit :

    « Macky sans gants
    Si vous ne voulez pas payer, il y a une route alternative à côté. On fait toujours des routes alternatives pour ceux qui ne veulent pas prendre la route. Oui, c’est comme ça! Parce que tu ne peux pas! Mais si tu veux rouler en toute sécurité, sans trou, il y a un prix, a répondu Macky Sall »

    En fevrier 2019 il n’aurait pas oser dire cela. Ce qui confirme qu’il en est à son 2e et dernier mandat. Il n’en a plus rien à cirer d’electeurs mécontents…

  4. georges trevidic dit :

    Bonjour,
    La route THIES/ST LOUIS est plus que praticable maintenant ,et, comme CHAMAN
    il y a une accélération réelle !…
    « c’est plus en un an de temps que les 20 dernière années »

  5. Xx dit :

    Je me souviens qu’à une époque -pas si lointaine- il fallait à peu près 4 h pour relier Mbour à Dakar en voiture… puisqu’il n’y avait pas d’autoroute ! Et oui, la sécurité se paie… même pour conduire une voiture, qui doit, par définition, être entretenue pour rester en parfait état…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :