MACKY À PARIS

Le président sénégalais Macky Sall attendu en France fin août

Le président de la République sénégalaise, Macky Sall, est annoncé en France le 26 et 27 août par l’université d’été du Medef, rebaptisée la Renaissance des Entreprises de France, qui se tiendra à l’Hippodrome Paris Longchamps. Une première visite en France depuis le début de la crise du coronavirus pour le chef d’Etat sénégalais.
Si rien n’est encore officiel du côté de la présidence du Sénégal, la venue du président Macky Sall est bien confirmée par le Medef, l’organisation patronale française.
Lors d’une intervention prévue le jeudi 27 août au matin, le président sénégalais sera notamment interrogé par des chefs d’entreprise sur l’impact du Covid-19 en Afrique et sur l’attractivité du territoire, selon une source au Medef.
Cette rencontre regroupe environ 2 000 chefs d’entreprises et donc ce sont autant d’opportunités pour présenter les possibilités d’investissements au Sénégal pour Macky Sall.
La venue en France pourrait aussi être l’occasion pour le président sénégalais de rencontrer son homologue français, Emmanuel Macron.
Ce dernier aurait dû venir fin juin au Sénégal mais la rencontre bilatérale a été annulée au dernier moment alors que Macky Sall avait dû se mettre en quarantaine pour quinze jours, après avoir été en contact avec une personne infectée au Covid-19.
L’annulation des dettes des pays d’Afrique pourrait être l’un des sujets évoqués entre les deux hommes d’Etat, alors qu’Emmanuel Macron est un soutien de Macky Sall dans ce combat.
Théa Ollivier/RFI

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. trevidic dit :

    Bonjour,
    On peut ne pas se demander ce le pdt AFRICAIN vient chercher en FRANCE ?

  2. Kosso dit :

    Le risque à force de tendre la main c’est d’avoir une tendinite.

  3. Stephane dit :

    Il y va avec sa boite vide de concentré de tomates ?

  4. Reginald GROUX dit :

    Ce n’est pas tant qu’il aille tendre la main qui est choquant, la politique du Talibé est profondément ancrée jusqu’au coeur du pouvoir, ce qui est choquant, c’est que la France continue à donner de l’argent sachant qu’une grande partie va être gaspillée ou détournée. Les aides devraient se faire soit directement, soit à la condition de savoir ce qui a réellement été fait des fonds. Aider l’Afrique, nous n’avons pas le choix si on ne veut pas la voir tomber dans l’escarcelle des islamistes, qui visent l’Europe, n’en doutez pas (il n’y a que nos hommes politiques qui n’ont pas encore compris que l’Islam avait déclenché une offensive et que la guerre était déclarée). donc pas le choix, mais en distribuant à tort et à travers on finit par obtenir l’effet inverse de ce qui est recherché. Je prends un exemple : sur le livre scolaire de CM1 de ma fille au Sénégal on apprend que les missionnaires (créés en 1898) ont favorisé l’esclavage (aboli quarante ans plus tôt). Donc, aider oui, mais exiger que de telles inepties, qu’une telle réécriture de l’histoire qui ne fait qu’attiser la haine contre le Blanc soit corrigée. Mais ça, ça me paraît trop compliqué pour les hommes politiques en France qui n’y verront aucun gain économique ou électoral, les deux grandes causes qui les préoccupent… On est mal barrés…

  5. jack le tiof dit :

    toujours pour demander de l’argent bien sur !! il devrait le demander a erdogan le turc

  6. issa gibb dit :

    Cet article a été écrit par un journaliste, avant l’annonce du coup d’état militaire intervenu au Mali qui vient de pousser le pdt malien Boubacar Keïta, arrêté et prisonnier avec son 1° ministre Cissé par les militaires du Colonel Wagué, à la démission immédiate et sans aucun doute, forcée… Ce qui change la donne au Sahel !
    Macky Sall va commencer à se chier au froc et demander la protection de la France pour le maintenir au pouvoir, si par hasard, ce putsch au Mali, donner des idées aux militaires Sénégalais pas mieux lotis…
    Même si le contexte est paisible au Sénégal, alors que le pdt Malien Keïta subissait des manifestations à répétition contre sa gouvernance, menées par une coalition d’opposants au régime et d’Islamistes convaincus dirigés par l’iman intégriste Diko, le plus dangereux à prendre le pouvoir au Mali…
    Jusqu’à prétexter que les attentats terroristes sont de la faute du pdt Keïta et que la Force Française Barkhane n’est qu’une Force Coloniale d’Occupation pour maintenir au pouvoir, Boubacar Keïta et les autres dirigeants Africains du Sahel, appelés « Dictateurs à la solde de la France » ???
    Nul n’ignore que cette propagande Islamique est soutenue et propagée par les Groupes Armés Terroristes (GAT) pour élargir leur hégémonie Wahhabite Djihadiste et prendre le pouvoir au Sahel… Ce que ce coup d’Etat militaire au Mali a peut être retardé car les soldats Maliens comme les soldats de la Force G5-Sahel payent un lourd tribu mortel avec les civils, dans les attentats des GAT au Sahel…
    Tandis que, le chef du putsch, le Colonel Malien Wagué vient de dire qu’il gardait toute sa confiance et son alliance avec la Force Française Barkhane… Pas de quoi, satisfaire les opposants Islamiques au Mali ???
    Pour le Sahel : On y va doucement, mais surement, comme j’ai l’habitude de le dire…

    Pour la France : Le premier jour, face à un parterre de 2.000 patrons Français, le pdt Sénégalais Macky Sall devrait éviter le fameux « Donnant-Donnant » du ministre Youssou Ndour en 2013 qui a tant fait sourire les patrons du Medef… Car leurs lois pour des investissements à l’étranger, c’est : « Business is Business » et ils ne font pas dans la dentelle ou dans le cacahuète… Je rappelle que la société de forage Total au Sénégal, a revendu ses parts de concession à la Malaisie, trop chères à forer et peu rentables à exploiter au prix du baril de pétrole actuel, par exemple…
    Il y a aussi, les poussées Terroristes Islamiques au Sahel et la poussée Islamique tout court au Sénégal et les pressions sénégalaises de re-discussion d’un contrat avec Eiffage pour l’Autoroute Dakar-Sindia qui est contraire au Droit Commercial International…
    Le pdt Macky Sall n’est donc pas en position pour faire les yeux doux aux patrons du Medef… Plutôt à baisser son froc, pour être audible et convaincant à attirer de nouveaux investisseurs Français au Sénégal, tous conscients qu’ils sont concurrencés directement par les Chinois, les nouveaux amis commerciaux du Sénégal…
    De gros concurrents qui embarquent 95 % de la production arachidière Sénégalaise en Chine, qui dévastent les bois rares en Casamance et qui ratissent les réserves halieutiques Sénégalaises avec des usines de transformation du poisson au Sénégal qui n’embauchent aucun ouvrier Sénégalais, mais qui polluent irréversiblement des régions entières au Sénégal, avec un ConnoVirus mortel en dernier petit cadeau…
    Tout comme, le Medef ne peut ignorer le retour du Sénégal de « Pays Emergent » à celui de « Pays Sous-Développé » à cause de la Crise pandémique Covid19 et son surendettement dans une faible économie à 95%informelle qui rapporte rien à l’Etat pour payer ou rembourser quoique ce soit… Plus la corruption, les pots de vin et les dessous de table, les détournements et les critiques inappropriées envers la France, de plus en plus fréquentes au Sénégal…

    Maintenant, le 2° jour, en mendiant professionnel, Macky Sall va encore tendre la main vers Macron, comme d’habitude et essayer de remettre sur la table, l’annulation de la dette Africaine à cause du Coronavirus…
    Même, que l’annulation de la dette Africaine que par la France, que ce con de Macron pourrait suivre, bien caressé dans le bon sens du poil par le gros patapouf, ignorant toutes les critiques Sénégalaises envers la France… Tandis que les Chinois ne sont toujours pas d’accord sur l’annulation de la dette Africaine et regarde ailleurs pour se faire payer…
    C’est aussi la venue d’un président d’un pays Esclavagiste d’Enfants Mendiants Talibés qui vient dans le pays fondateur des Droits de l’Homme et du Citoyen, on pourrait simplement lui dire :
    Dehors ! Tant qu’il y a des enfants Esclaves au Sénégal… Là, le pdt Macron ferait vraiment fort ! In chà Allah

  7. Ndiaye dit :

    Surtout fait gaffe à la petite bestiole… ces pays sont complétement infestés!
    Bonne chance et reviens nous « sain et sauf » comme disait flamby!

  8. le chaman dit :

    Mais comme Macron, chantre du grand capital, est là pour servir les grands groupes industriels, il va donner à ce mendiant professionnel de Maky Sall, les moyens de continuer les affaires pour le plus grand bien de la bourse. Dire que le capitalisme tresse la corde qui va le pende n’est pas une boutade. Et les communistes Chinois qui ont tout compris depuis longtemps le fonctionnement des sociétés soit disantes libérales, pose leurs pions partout dans le monde, et plus particulièrement en Afrique. Moralité: la France va se faire une nouvelle fois baisé par Maky Sall, qui à son tour va se faire baiser par la Chine. Et pendant ce temps là, les droits de l’homme, on s’en tamponne qu’es que 200 000 petits esclaves représentent en regard des affaires. Et sur le tas de fumier de la misère humaine, prospère l’islamisme de plus en plus agressif ce continant.
    Tiens justement, le Mali, une poignée de militaires prennent le pouvoir  » ça ressemble au roman du Sergent Dida  » donc ces militaires appréhendent IBN et ses ministres, et oblige ceux-ci à démissionner, alors que le peuple malien réclamait depuis longtemps leurs démissions. Et voilà que la CDAO , l’ONU, les Chancelleries, enfin tout ce beau monde, lorsque les villageois se font tuer, les femmes violées? Ils viennent parler de droits tout ces enculés, alors que le peuple cris désespérément sa souffrance à la face du monde. L’histoire est toujours en marche depuis le début de l’humanité, et lorsqu’un peuple n’en peux plus, tout les moyens sont bons pour changer le cours de l’histoire à un instant T.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :