SAISIE EN 4 MOIS DE 2486 KG DE COCAÏNE D’UNE VALEUR DE PLUS DE 1000 MILLIARDS

Le Sénégal est-il devenu une plaque tournante de la drogue ?

La question ne se pose plus, tellement les grosses saisies se sont multipliées ces derniers quatre mois. Une interrogation, plus que légitime, soulevée, dans sa livraison de ce samedi, par le quotidien Libération.
Jeudi dernier, la Marine nationale, à bord du patrouilleur «Fouladou», a intercepté 1260 kilogrammes de cocaïne sur deux embarcations, à 120 kilomètres au large de Dakar. L’opération, menée en intelligence avec la Guardia Civil espagnole- la drogue qui provenait d’Amérique latine était destinée au marché espagnol-a permis l’arrestation de cinq personnes.
Quarante-huit heures avant cette nouvelle saisie record, la Douane avait mis la main sur 43 kilogrammes de cocaïne planqués dans un véhicule de marque Kia sorento au parc de Dakar terminal appelé «Parc Maguèye». Le véhicule, en provenance d’Anvers (Belgique), était manifesté en transit à destination de la Gambie.
Le 14 août dernier, quatre autres kilos de cocaïne avaient été retrouvés dans un sac au niveau du Môle I. Trois individus étaient, par la suite, arrêtés après une souricière. Un mois auparavant, en juin, 1107 kilogrammes de la même drogue étaient saisis, en deux temps, par la Douane, au Port de Dakar.
Quelques semaines auparavant, la Douane de Gouloumbou (Tambacounda) interceptait 72 kilo- grammes de cocaïne. La valeur marchande de toute cette cocaïne saisie dépasse de très loin la rondelette somme de 1000 milliards de Fcfa.
Pape Seck/senedirect.tv

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    Je suis toujours étonné par l’inventivité des cartels sud-américaines pour écouler leurs stocks de drogue dure : la cocaïne ! … Ils ont toujours un coup d’avance et ils changent leurs filières d’acheminements très souvent…
    Il est facile de comprendre que leur nouvelle filière passe par le Sénégal qui avec son Hub qui se veut devenir une plaque tournante de l’aéronautique en Afrique, les mafieux des cartels de drogue s’en inspirent pour faire aussi du Sénégal, une plaque tournante de la drogue, pour y faire transiter la cocaïne en destination de l’€urope, par air, par mer et par les terres, avec ses frontières poreuses comme du gruyère…
    La cocaïne à destination de l’€urope ! Car c’est une drogue chère et peu de sénégalais ont les moyens de se payer des rails de coke, à part quelques politiciens et quelques fils dépravés de religieux Cadillac au Sénégal…
    Mais, pour dealer une drogue chère comme la cocaïne, il faut des consommateurs friqués et ces consommateurs friqués, ils les trouvent en €urope… Sans oublier les Etats-Unis, avec le triste mur de Trump qui parait bien dérisoire : Les cartels, toujours en avance d’un coup, passeront la coke, par-dessus le mur avec des mini montgolfières ou par dessous le mur, dans des tunnels comme dans la bande de Gaza en Palestine ou au Vienam pendant le guerre…
    Qu’Allah préserve la Jeunesse Sénégalaise de la Coke… Déjà, que l’herbe (Ganja) des Baye Fall et le Hachich (Chit) marocain et mauritanien, tournent très bien au Sénégal… Sans oublier, les drogues synthétiques importées par les mafias chinoises pour intoxiquer cette Jeunesse sénégalaise, à des prix abordables, loin de ceux de la cocaïne, qui sont très en vogue à Dakar et petit à petit, dans toutes les grandes villes et les stations balnéaires du pays… Pour une Jeunesse Sénégalaise qui n’a pas besoin de çà, elle est assez pétée comme çà !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :