ONCLE SAM AU SÉNÉGAL

Le Sénégal et les Etats-Unis renforcent leur coopération militaire

Les relations de coopération entre le Sénégal et les USA ne cessent de se raffermir davantage notamment, dans des secteurs aussi stratégiques que le domaine militaire. Les exemples de ce partenariat de plus en plus étroit en Washington et Dakar ne manquent guère. Des centaines de Marines US séjournent actuellement au Sénégal pour participer à une formation déclinée en plusieurs modules entre autres : en matière de secours en cas de catastrophes et d’aide humanitaire.
Les exercices sont prévus pour se tenir au Cooperative Security Location (CSL) situé à la base aérienne de Ouakam dans la capitale sénégalaise. Les Marines US basés essentiellement en Espagne, effectueront également un entrainement avec les Forces armées sénégalaises pour le renforcement de la coopération militaire de longue date entre les deux pays. Les illustres hôtes de la ville de Dakar seront aussi amenés à piloter des exercices sur la protection des missions diplomatiques américaines à l’étranger, sous la Direction du Commandement des Etats- Unis pour l’Afrique (AFRICOM).
Ces exercices militaires ont pour objectifs de renforcer les capacités de réaction des Marines en cas de catastrophes et d’aides humanitaires, et de renforcer les relations de partenariat avec les armées sénégalaises. La formation avec les partenaires devra aider les Marines à renforcer leur état de préparation en tant que force de réaction rapide aux crises, en s’exerçant dans un environnement inconnu et en intégrant des scénarios de formation complexes. La formation aux côtés des militaires sénégalais permet, d’autre part, d’apprendre les uns des autres et d’améliorer conjointement les capacités à agir ensemble. Toujours dans cet élan que Washington tente de donner à son partenariat militaire avec le Sénégal, le 19 juillet 2019, le navire militaire américain « USNS Carson City »’ de transport rapide expéditionnaire, a quitté la capitale sénégalaise après une visite pour le moindre qu’on puisse dire de « fructueuse ».
Le bâtiment de l’armée US a visité le port de Dakar dans le cadre de son appui au déploiement de l’exercice 2019 dit : « Africa Partnership Station » dans le Golf de Guinée. Les membres de l’équipage américain ont mené des missions de formation avec leurs partenaires de la marine sénégalaise, notamment sur la maintenance et la logistique des patrouilleurs, l’arraisonnement de navires et la planification des urgences médicales en mer.
Au cours de ce séjour de cinq jours dans les eaux sénégalaises, le personnel militaire US a fourni une assistance et a échangé autour des meilleures pratiques, avec les militaires sénégalais.
Des garde- côtes américains affectés au Détachement de la police tactique de la Garde côtière américaine, ainsi que des marins espagnols, portugais, italiens ont effectué divers exercices de visite, d’embarquement, de fouille et de saisie avec la marine sénégalaise.
Les membres du personnel médical déployés à bord du navire ont rencontré leurs homologues sénégalais pour échanger sur les bonnes pratiques et organiser des exercices conjoints de premiers secours.
Une équipe de maintenance de petits bateaux composée de marins américains et espagnols a travaillé avec des ingénieurs de la marine sénégalaise pour assurer la maintenance à bord des embarcations de patrouille sénégalaise.
L’équipe a également organisé une activité communautaire pour les enfants à l’Empire des Enfants de Dakar, où elle a participé à des jeux et offert fourniture scolaire, des jeux et du mobilier.
La Fanfare « Topside Band » des forces navales basée en Europe, a eu également à prendre part à la visite, donnant un concert public au Monument « la Renaissance Africaine » à Dakar. Une activité collaborée avec des étudiants de l’Ecole Nationale des Arts de Dakar, et joué par les enfants à l’Empire des Enfants. Pour l’ambassadeur US à Dakar, Tulinabo Mushingi qui se prononçait lors d’une réception offerte à l’intention du personnel militaire et d’autres invités, « Américains et Sénégalais partagent le même bateau » : « Nous devons travailler ensemble dans l’intérêt du peuple américain, dans l’intérêt du peuple sénégalais et dans celui du monde entier ». C’est sur cette note d’espoir que le diplomate américain a clos son discours.
Othmane Semlali/maroc-diplomatique.net

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Reyser dit :

    L’oncle SAM sent les ressources en pétrole

  2. issa gibb dit :

    Rien de nouveau au pays… Il y a un contingent de marines US américains depuis longtemps au Sénégal, envoyé sous le mandat du Président américain Obama… Les soldats américains entrainent l’armée sénégalaise à la lutte anti-terroriste et ils sécurisent la frontière du fleuve Sénégal, depuis l’invasion djihadiste du Mali… Ok donc, pour la notion de ce renforcement de coopération militaire américano-sénégalaise et tout de même curieux pour le nouveau président américain Trump qui s’est fait élire sur la notion de « non-interventionisme » par les populistes nationalistes américains et qui a traité le Sénégal de pays de merde ???Comme quoi, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis, devant les réalités du Monde…
    Tout comme, il y a un contingent de 350 soldats de l’armée française au Sénégal, qui est resté au Sénégal à la demande du Président sénégalais Macky Sall lors de sa visite en France en 2017, au nouveau Président français Emmanuel Macron qui voulait le retirer par soucis d’économies… Des économies qui ont été à la base de la démission du Général de Villiers, général en chef des armées françaises qui considérait que çà allait à l’encontre de la menace terroriste montante dans le Monde… Ces soldats français au Sénégal sont spécialisés dans les communications et les écoutes des réseaux terroristes et c’est ainsi qu’ils ont mis à jour, les relations du réseau de l’Iman intégriste Ndao au Sénégal avec le réseau des terroristes de Boko Haram au Niger et au Nigeria… L’iman Ndao, après un temps passé en prison, a été ensuite relâché par la Justice sénégalaise, faute de preuves => Elections présidentielles obligent…
    Pour dire, que l’indépendance militaire du Sénégal n’est toujours pas acquise et de même, dans de nombreux autres secteurs où le Sénégal est incapable de se prendre en mains… De sa volonté permanente de recevoir des aides internationales sans contreparties, devenue un sport national de corruption de les détourner à sa volonté de rester arrimé à l’€uro avec sa future monnaie Africaine que serait l’ECO que de nom…
    Un pays sous perfusion, à la merci des puissances internationales qui brade ses ressources naturelles aux plus offrants, au détriment de l’avenir de son peuple laissé sur le bas côté de la route, dans la misère… Tout en crachant à la gueule des valeurs occidentales pour faire plaisir à leurs marabouts rétrogrades qui gouvernent ce même peuple dans l’obscurantisme et la superstition à cent lieux du Vrai Islam de tolérance et de la réalisation de soi, jusqu’à laisser mettre des enfants en esclavage de la mendicité forcée…
    Rien de neuf au pays : C’est la toute l’Hypocrisie de la gouvernance sénégalaise, depuis des lustres….
    Jusqu’à quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :