BOOSTER L’AGRICULTURE

L’agriculture bénéficiera d’un budget de 201 milliards FCFA en 2019

Au Sénégal, les députés ont voté, le samedi dernier, un budget de 201,2 milliards FCFA en faveur du secteur agricole, soit 4% de plus qu’en 2017, indique l’Agence de presse sénégalaise (APS).
Cette hausse devrait permettre de renforcer la contribution de l’agriculture à l’économie sénégalaise et conforter les performances du secteur agricole, enregistrées en 2018.
La production céréalière a ainsi grimpé de 47 %, par rapport à la moyenne de ces cinq dernières années, à 2,73 millions de tonnes.
Pour le Sénégal, l’année 2019 pourrait être celle de la réalisation de l’objectif de l’autosuffisance rizicole, fixé depuis 2014. Le pays qui a récolté 1,13 million de tonnes de la céréale, cette année, espère en effet, produire 1,6 million de tonnes de riz paddy, un niveau record.
Espoir Olodo/agenceecofin.com

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. issa gibb dit :

    Ah ! Cet objectif d’autosuffisance alimentaire décidé en 2014 et proclamé, atteints plusieurs fois dans des enfumages gouvernementaux de masse comme en 2016… Puis découverts en réalité, toujours pas atteints comme la crise alimentaire annoncée en novembre 2017 pours 8 pays africains, dont dans 3 départements sénégalais autour de Matam et le long du fleuve Sénégal, cet été 2018 où le gouvernement averti n’a rien anticipé en achats de riz pour nourrir les populations et de fourrage pour sauver le bétail… Se reposant sur l’Association ACTION CONTRE LA FAIM qui a nourri avec les dons internationaux, les populations sénégalaises qui crevaient de faim, tandis que tous les potentats Sénégalais, accompagnés de 67 marabouts pour gagner le Mondial en Russie, faisaient les beaux en Russie pendant qu’une partie du peuple sénégalais, crevait de faim…
    Foutez dehors, tous ces pourris en 2019 ! Et voter Chinois, ils vont vous en faire bouffer du riz, en prenant toutes autres ressources au passage… Encore, un article d’enfumage gouvernemental, de statistiques à la con qui ne mènent à rien et surtout pas à l’autosuffisance alimentaire dans un pays à 95 % dans l’économie informelle, incontrôlable et incontrôlée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :