AIBD: 2 MILLIONS DE PASSAGERS EN 11 MOIS

AIBD : Plus de deux millions de passagers en onze mois d’exploitation

L’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) a reçu 2 109 611 passagers à la date du 31 octobre 2018, soit onze mois après sa mise en service, a indiqué jeudi la ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires, Maïmouna Ndoye Seck.
La plateforme aéroportuaire a enregistré près de 25 000 mouvement d’aéronefs et plus de 30 000 tonnes de frêt, a t-elle relevé lors de la cérémonie officielle de remise du certificat d’aérodrome de l’AIBD.
Elle a signalé l’arrivée de cinq nuvelles compagnies aériennes, dont Air Sénégal SA, qui viennent s’ajouter aux trente et une compagnies régulières, deux compagnies charters et cinq compagnies cargo.
’’Ces performances, dès le début de l’exploitation du nouvel aéroport, s’expliquent par les niveaux de sécurité, de sûreté, de qualité de service et de confort garantis par l’AIBD’’, a fait valoir Mme Seck.
Après l’AIBD, ajoute-t-elle, le programme de réhabilitation des aéroports régionaux du Sénégal, autre axe du projet ‘’hub aérien’’, devrait offrir d’autres occasions de remettre des certificats d’aérodromes.
Le travail de reconstruction des aéroports de Saint-Louis, Ourossogui/Matam, Ziguinchor, Tambacounda et Kédougou, permettra d’allonger et d’élargir les pistes, de reconstruire les aérogares et tours de contrôle, a expliqué la ministre.
Elle a annoncé la mise en place d’un balisage diurne et nocturne, des équipements d’aide à la navigation modernes, un système d’approvisionnement en carburant ainsi que des équipements de sécurité tels que les camions de lutte contre les incendies.
Ce programme va, d’ailleurs, être lancé officiellement en décembre prochain à Saint-Louis par le chef de l’Etat, a annoncé la ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires.
Le projet ’’hub aérien’’, relatif à la mise en place d’’’une compagnie aérienne nationale forte et viable’’ est ’’également effectif avec le démarrage de la desserte intérieure vers Ziguinchor, depuis le mois d’avril dernier et de la desserte régionale sur l’axe Dakar-Abidjan-Cotonou, au mois d’octobre’’, selon Maimouna Ndoye Seck.
D’ici la fin de l’année, une dizaine de villes seront desservies par Air Sénégal SA, a dit Mme Seck.
Et dès le mois de février 2019, le développement du réseau intercontinental sera lancé sur la ligne Dakar-Paris-Dakar avec l’un des deux Airbus A330-900 NEO en cours d’acquisition, a-t-elle révélé.
Elle a annoncé que d’autres destinations seront desservies à partir du second semestre 2019, à la réception du deuxième aéronef A330-900 NEO.
Elle a annoncé que d’autres destinations seront desservies à partir du second semestre 2019, à la réception du deuxième aéronef A330-900 NEO.
’’Tout ceci, pour rappeler que le Sénégal est en train de mettre en oeuvre une politique de développement du transport aérien cohérente, conçue comme support clé du développement économique de notre pays’’, a soutenu Maïmouna Ndoye Seck.
ADE/OID/APS

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. rico dit :

    Bizarre, nous sont donnés les chiffres bruts sans comparaison avec les années antérieures. ..

  2. Tiocan dit :

    Il faut toujours se méfier des chiffres publiés, surtout au Sénégal.

  3. le chaman dit :

    Quant la ministre parle de 2 millions de passagers en 11 mois elle à sans doute raison.
    Sachant qu’environ 1 million 300 000 arrivent et autant repartent , on arrive à 2 millions 600 000 passagers annuellement.
    Le côté « escroquerie de l’annonce, c’est de laisser supposer que les passagers sont uniquement des passagers ENTRANTS!!!
    Sur la période des 15 derniers jours, il n’y a eu que 1042 passagers à l’arrivée par rapport à la même période de 2017.
    La ministre à toujours des envolées lyriques des qu’il s’agit de présenter une réalité peu flatteuse.

  4. issa gibb dit :

    Le problème de Madame Seck et de ses chiffres est qu’elle n’est plus audible et plus du tout cru…
    Depuis qu’elle a annoncé qu’il y avait eu 1 million 600 000 touristes en 2016 au Sénégal, faisant éclater un tollé des représentants du secteur touristique sénégalais qui lui a couté son poste, alors que le nombre de touristes au Sénégal, a péniblement atteint les 300 000 âmes en 2016…
    Reine de l’enfumage de masses en tant que ministre-sinistre du tourisme, La Reine Seck du mensonge trop pour être vrai, continue, persiste et signe, à son poste de ministre des transports aériens, à inventer des chiffres faux, à transformer le nombre de touristes par le nombre des arrivants au Sénégal et à additionner les arrivées et les départs pour gonfler ses chiffres et faire plaisir à Macky Sall… Mais elle ne trompe que lui !
    Et si elle continue à mentir ainsi, elle n’ira pas au ciel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :