CHERE AMENDE DE PÊCHE ILLEGALE

Pêche illégale : Le Sénégal réclame 1,030 milliard d’amende au Gotland

peche-illegale-le-senegal-reclame-1-030-milliard-d-039-amende-au-gotland-541020.jpg

1,030 milliard de francs Cfa, c’est l’amende que le Sénégal a infligé au navire « Gootland Imo 8325353 » battant pavillon Saint Vincent et Grenadines. Selon Le Populaire, le navire, détenteur d’une licence de pêche pélagique en Mauritanie, a été surpris, le 25 février 2016, à 21h 07 mn GMT, en activité de pêche illégale dans les eaux sénégalaises, par un patrouilleur de la marine nationale, à quinze (15) nautiques au sud de la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie. Selon le ministère de la Pêche, à la suite du constat de l’infraction, le navire a refusé d’obtempérer aux ordres du patrouilleur de stopper pour une éventuelle visite d’inspection.
Seulement, rappelle le journal, conformément à la Loi 2015-18, portant Code de la pêche maritime au Sénégal, le navire a été arraisonné par les autorités du ministère de la Pêche pour refus d’obtempérer à un ordre de stopper, donné par un patrouilleur de surveillance et pour pêche sans autorisation dans les eaux sous juridiction sénégalaise avant qu’il ne lui soit infligé, en application des dispositions des articles 123 et 125 de la Loi précitée, une amende de 1,030 milliard notifiée à l’armateur du navire basé en Belgique.
Mieux, sur demande du Sénégal, le navire Gotland est actuellement retenu au port de Las Palmas par les autorités espagnoles, afin de permettre aux autorités sénégalaises de réagir par rapport aux infractions commises. D’ailleurs, informe le journal, le ministère de la Pêche, en relation avec la marine nationale, a envoyé une délégation en Espagne, du 21 au 23 juillet 2016, pour que ces derniers participent à l’analyse des preuves des infractions retenues et discuter des modalités d’application de la sanction retenue contre le navire Gotland et de toute autre mesure envisageable. Le ministère de l’Economie maritime renseigne qu’actuellement, l’Etat du Sénégal, l’Union européenne et le Secrétariat général d’Interpol sont à pied d’oeuvre sur l’affaire, pour permettre aux autorités sénégalaises de recouvrer l’amende infligée à ce navire délinquant.
Leral.net

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. oyster dit :

    Voila qui est positif pour ce pays de préserver ses ressources………….

  2. flopaty dit :

    c’est pas les amandes qui ramèneront les poissons, il faut confisquer les bateaux…….et il faut le faire pour TOUS les bateaux etrangers en situation illégales…..

  3. issa gibb dit :

    Les bateaux de pêche, une sacrée mafia là aussi. Un bateau appelé « Gootland » battant pavillon de Saint Vincent et Grenadine, avec une licence pélagique de Mauritanie, appartenant à un armateur de Belgique ???

  4. Lola diolla dit :

    Heureusement qu’il y’a les autoritést espagnoles pour stopper ce navire.
    Et pour les autres je suis entièrement d’accord avec flopaty.

  5. eddy dit :

    En effet confisquons ses bateaux en plus de l’amende pour sauver le gagne pain des petits pecheurs!!!!!Mais il faut aussi que le gouvernement Sénégalais arrete de vendre les droits de peche comme il a fait avec les Russes et les Chinois,qui sont entrain de tout ratiboiser!!!! L’Argent ne fait pas tout,il faut en priorité penser au peuple Sénégalais,qui a déjà très peu de perspectives

  6. olivier dit :

    Oui il faut encourager les contrôles et appliquer les sanctions au profit de l’état et non en dessous de table, sans oublier de contrôler la flotte locale qui par paresse, opportunisme et insouciante irresponsabilité détruit inexorablement et de façon durable la ressource juvénile avec prêt de 25 000 pirogues immatriculées en activité ( on imagine le nombre de pirogues qui ne le sont pas à l’image des dérives du pays ) la pêche avec filets interdits depuis des décennies qui perdure et s’amplifie d’années en années et qui sont lamentablement abandonnés perdus au fond des eaux, la destruction des fraillères, la vente d’alevins pour produire des farines, la surpêche entrainant la disparition totale de certaines espèces ( mérous, yets, murex, marlins, langoustes pour ne citer que les plus emblématiques)

  7. eddy dit :

    Le problème au Sénégal,c’est que les Sénégalais se fichent de demain!!! ils vivent au jour le jour,si ils se réveillent un jour ,il sera trop tard

  8. alpha diouf dit :

    bien dit , faut le faire pour tous les navires , confiquer les navires et les poissons , peut être même infliger des peines de prisons dissuasives

  9. alpha diouf dit :

    je suis d’accord avec toi eddy , finit la nonchalance

%d blogueurs aiment cette page :