PETROLE DU SENEGAL…

Sénégal, futur eldorado de l’or noir, appelé à construire un véritable écosystème des hydrocarbures

boues_decantation_avant.jpg

Futur eldorado de l’or noir, le Sénégal doit encore continuer à construire un véritable écosystème des ressources minières du pays, en les considérant comme un appoint pour notre politique de développement a indiqué Mor Ndiaye Mbaye, directeur de cabinet du ministre de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables.
Il présidait, mercredi à Dakar, à l’ouverture d’un atelier multi acteurs de réflexion et d’apprentissage sur la gouvernance du pétrole et du Gaz au Sénégal, organisé par le réseau des parlementaires pour la gouvernance des ressources minières (RGM) et l’ONG Oxfam.
D’après lui, « les hydrocarbures sont des ressources stratégiques et plusieurs secteurs de la vie socio-économique en dépendent, notamment, le transport, la production de l’électricité, la pétrochimie, la médecine, l’agriculture, entre autres »Â.
C’est cette raison qui a poussé le Sénégal à mettre en place des mécanismes, pour promouvoir la recherche pétrolière et gazière, a-t-il souligné, rappelant la place stratégique du secteur dans la lettre de politique sectorielle de l’Energie.
Cependant, malgré ce dispositif, « très attrayant »Â, les résultats sont mitigés, si l’on considère les gisements mis en Âœuvre pour la période 1937-2013, a dit Mor Ndiaye Mbaye.
« Ce n’est qu’en 2014 que les découvertes de gisements de pétrole et de gaz naturel d’excellente qualité et de classe mondiale ont été réalisées au Sénégal »Â, a indiqué le directeur de cabinet selon qui, ces résultats sont dus à l’apport des compagnies pétrolières en collaboration avec Pétrosen.
« Elles ont investi près d’un milliard de dollars US, et ont faire preuve de professionnalisme en déplorant des moyens techniques pour forer, en eau profonde, jusqu’à 5000 mètres de profondeur »Â, a soutenu M.Mbaye.
« Ces compagnies ont misé sur le Sénégal au moment où, le baril du pétrole est au plus bas (- de 50 dollars) contre 100 à 140 dollars anciennement »Â, a relevé Mor Ndiaye Mbaye.
D’autre part, M.Mbayea soutenu que le bloc SangomarOffshor profond est doté d’un potentiel de 385 millions de barils de pétrole alors que celui de Saint-Louis offshore, en partage avec la Mauritanie, fait 500 milliards de m3 de gaz naturel. Le bloc de Cayar est, lui, estimé à 140 milliards de m3 de gaz naturel.
Concernant les choix de modèles, il a fait observer quele Sénégal a opté pour « le modèle de contrat de recherche et de partage de production, du fait de la simplicité du modèle économique, fiscal, juridique, technique qui gouverne sa gestion »Â.
Ainsi, « l’Etat va tirer profit de la rente de la production gazière et pétrolière, selon des tranches de production journalière, en sus des droits des impôts et taxes » a expliqué Mor Ndiaye Mbaye.
Senego

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. issa gibb dit :

    Ah ! Ce pétrole de classe  qui est attendu comme le sauveur du Sénégal ! D’ici là, qu’ils en oublient Allah ou qu’ils vendent leurs âmes au Dieu Pétrole comme l’Arabie Saoudite ?
    Mais pas avant 2019, c’est encore un peu loin pour voir changer le destin du peuple miséreux sénégalais. Sans oublier que les compagnies étrangères investisseuses et de forage se serviront en premier. Puis l’Etat devra rembourser tous les emprunts du PSE car il n’y aura pas de réduction ou d’effacement de dette. Les requins gouvernementaux n’oublieront pas de se remplir les poches au passage. Avec le risque de bandes armées qui voudront leur part du gâteau et qui déstabiliseront le pays comme ce qui se passe au Nigeria. Le peuple sénégalais n’en tirera pas une seule goutte !
    Il faut ajouter que l’industrie pétrolière est très polluante et que le Sénégal n’est pas un pays extrêmement regardant sur la pollution et avec une politique écologique inexistante. Ils sont même allés jusqu’à virer leur meilleur Ministre Haïdar El Aly, ex-ministre de l’écologie pour pouvoir saccager les forêts de Casamance et les eaux territoriales par la surpêche dévastatrice. La production de pétrole génère beaucoup de déchets appelés résidus. Soit, ils nettoieront leurs installations et leurs calles de bateaux-pétroliers dans l’océan, pour faire crever le reste des poissons et inonder de boulettes de pétrole, les dernières plages restantes. Soit, ils jetterons les résidus pétroliers à même la terre dans des décharges à ciel ouvert, ce qui contaminera les sols et les nappes phréatiques, rendant des régions entières impropres à toutes cultures. Enfin, il y a le risque de marée noir sur tout le long des côtes sénégalaises. C’est arrivé ailleurs !
    Voilà, bienvenue au pétrole de classe  au Sénégal. Restez vigilants, le pétrole ramène du fric, mais il pourrit très vite un pays, mentalement et géologiquement. Mais comme dirait l’autre, c’est moins pire que le Nucléaire !

  2. eddy dit :

    Moins pire que le nucléaire!!pas sur,pour l’instant il ne voit que l’argent que cela pourra rapporter, bien peu pour le Sénégal tout a été bradé,quand a la population elle n’en tirera aucun bénéfice,c’est la mort des agriculteurs, car comme d’habitude aucune précaution pour l’environnement ne sera prise,ça finira la chute du tourisme(les Sénégalais seront enfin heureux)les plages rien que pour eux, quand aux pecheurs,après les abus des russes et des chinois( de toutes façons ils n’y a plus rien a pecher) ils iront droit vers la mort de leur profession aussi … Plus de touristes ,plus de maçons , de fatous, de gardiens ect ect….et bien régalez vous avec votre pétrole ce sera la mort du Sénégal!!!!un jour vous regretterez ses Français que vous haissez aujourd’hui

  3. Ndiaye dit :

    lol, qu’est ce qu’il ne faut pas lire ici..

  4. X dit :

    La vérité fait mal parfois…

  5. Lola diolla dit :

    C’est la vérité Ndiaye. Par ici on ne pense qu’au fric.
    Jamais prendre des mesures pour les conséquences.
    Et pourtant certains pays devraient nous servir de leçons.
    Mais bon les sénégalais pensent qu’ils sont les meilleurs et rien ne peut leur tomber sur la tête. Ce sera la volonté de Dieu comme on dit.

  6. olivier dit :

    pffffffff un désastre écologiqiue en perspective en tout les cas …. Mr Aîdar revenez !!!!!!!!!

  7. flopaty dit :

    formidable des djihadistes vont etre là encore plus vite…..

  8. Malko Linge dit :

    Tout a fait d’accord, rendez nous Aidar et vive Djiffer!

  9. eddy dit :

    Quand un(e) ministre est bon on se dépeche de le mettre au placard ,car il fait de l’ombre aux autres qui ne savent que se regarder le nombril

  10. olivier dit :

    … et bien voilà … et ce n’est que le début des problèmes …

  11. rico dit :

    Et voila, avec une simple perceuse Black et Decker, passant inapercu…

%d blogueurs aiment cette page :