LES DECES DES TROP JEUNES MERES…

​Mariage précoces au Sénégal : 629 mères adolescentes meurent en donnant la vie

9834303-15898484.jpg

Les mariages précoces ont atteint un seuil inquiétant. Les statistiques parlent d’elles-mêmes. En Afrique de l’Ouest et du Centre, c’est huit (8) millions de femmes qui ont déclaré avoir été mariées avant l’âge de 18 ans. Pis, c’est environ 16 millions de filles âgées de 15 à 19 ans qui donnent naissance chaque année, selon le Fonds des Nations Unies pour la Population (Unfpa).
Au Sénégal, c’est près d’une fille sur trois qui est mariée avant l’âge de 18 ans. Ce qui fait des adolescentes une des cibles parmi les couches les plus vulnérables dont la santé a souvent été compromise par des comportements à risque. Entres autres, 19% des adolescentes de 15 à 19 ans ont déjà commencé leur vie féconde. 16% sont dans les liens du mariage. Ces données posent, avec acuité, la question des mariages précoces.
Pour le ministère chargé du Budget, les adolescentes portent en elles-mêmes les germes du futur et les potentialités pour le développement du Sénégal. C’est pourquoi, l’Etat a adopté le programme conjoint pour l’éradication des violences basées sur le genre et la promotion des droits humains des femmes et des filles, la stratégie nationale de la santé de la reproduction des adolescentes ou jeunes et la Loi d’orientation 2004 prônant l’obligation scolaire jusqu’à dix ans et mettant l’accent sur la formation qualifiante, etc.
Ibrahima Mansaly/Pressafrik

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Candide dit :

    Ne serait-ce pas plus simples d’interdire purement et simplement le mariage des enfants mineurs (filles et garçons) ? et d’interdire le mariage forcé.
    « La loi d’orientation 2004 prônant l’obligation scolaire jusqu’à 10 ans » : c’est bien jeune 10 ans pour arrêter la scolarité… et que font ces enfants à 11 ans s’ils ne vont plus à l’école ?
    « … et mettant l’accent sur la formation qualifiante, etc. » : ????

  2. issa gibb dit :

    Toute l’hypocrisie d’un pays musulman où les hommes considèrent les femmes comme inférieures. Toute l’hypocrisie d’un pays arriéré où les adultes sont des pédophiles. Toute l’hypocrisie de la loi d’orientation 2004 pour scolariser les filles jusqu’à 10 ans et après ? On peut commencer à les violer à partir de 11 ans…???
    Voici le visage du Sénégal au XXIème siècle avec son hypocrite Protection de l’Enfance : les enfants talibés en esclavage et les fillettes, simples objets sexuels, abusées, violées et mariés de force. Un pays qui ne se complait que dans l’hypocrisie du mal fait aux enfants et le déni des leurs droits fondamentaux… Avec toute l’ironie des hommes politiques incapables de voter des lois avec sanctions fermes contre ses agressions faites aux enfants. Scolariser les enfants jusqu’à 16 ans. Interdire les mariage des mineurs avant 18 ans. (La majorité est à 21 ans). Interdire les mariages forcés avec dénonciations obligatoires par l’administration concernée. Ils sont incapables à y réfléchir, à agir, à combattre, seul le poste et le fric compte. Les enfants, êtres humains et citoyens, ils s’en foutent. çà ne vote pas un enfant !
    L’enfumage de centres de formation qualifiante qui sont inexistants pour les adolescentes. çà ressemble à l’enfumage des 2 seuls centres d’acceuil pour le retrait des 200 000 enfants de la rue. Aucune politique, aucune campagne, aucune mesure n’est conduite pour protéger les jeunes filles des assauts adultes pédophiles, mêmes dans les écoles. On arrive toujours après, quand les faits sont connus et dénoncés . Ces actes pédophiles sont malheureusement et majoritairement tenus sous silence.
    Toutes ces soumissions et toutes ces souffrances des filles et des femmes se pratiquent sous couvert la perfide religion musulmane sénégalaise qui effectivement accepte et prône ces actes et ces modèles de vie, d’un autre temps. L’excision des fillettes, la soumission et le rang inférieur de la femme, les mariages des mineures, les mariages forcés, la polygamie, l’interdiction des avortements même dans les cas de viols sur mineures, encourager l’autorité des maris par la brutalité sur les femmes … Avec les fillettes voilées à partir de 3 ans, le port de la burqua compatible avec l’Islam et le Grand Moufti de la Mecque qui annonce qu’un homme peut manger sa femme si il est en position de famine. C’est un joyeux programme pour les femmes et les enfants, digne de la république islamique du Sénégal (RIS) tant attendue que même nos dirigeants lobotomisés à faire du fric, laisse faire dans une totale inconscience politique.
    Que des sanctions internationales viennent vite et frappent cruellement, moralement, diplomatiquement, onusiennement et financièrement ce pays hypocrite à toutes les valeurs humaines, esclavagistes, pédophiles et incestueuses d’enfants, ce Sénégal qui ne combat pas les malheurs de ses propres enfants. Pour sauver les enfants du Sénégal !

  3. BARBAIX dit :

    La Honte de nos jours envers les filles triste mentalité des Hommes dans ce pays…

  4. rico dit :

    Quand on pense que l’illuminé de Banjul vient tout récemment, lui, d’interdire et les mariages forcés et le mariage avec des mineures. Pour une fois, un exemple à suivre.

  5. BARBAIX dit :

    La Honte de nos jours envers les filles triste mentalité des Hommes dans ce pays…

  6. eddy dit :

    Les Sénégalais se complaisent dans leur système de vie et ne veulent surtout pas en changer!!!les hommes ont tout pouvoir sur les femmes et les enfants,ils trouvent normal leur façon de fonctionner,nous les dérangeons avec notre moral et nos lois,ce qu’ils veulent c’est notre argent sans contre partie,payez et taisez vous, vous n’etes plus les bienvenus dans ce pays ici c’est Sénégal et on fait comme on veut!!!!!!

  7. X dit :

    Difficile d’émerger dans ces conditions… à tous points de vue… (« seuls les imbéciles ne changent pas »).

%d blogueurs aiment cette page :