89 VICTIMES DE LA MER…

89 pêcheurs morts ou portés disparus en 2014
07e12473c55921fd7931de2f8039a776_L.jpg
Le bilan des accidents en mer a été particulièrement lourd pour les acteurs de la pêche artisanale en 2014. En effet, selon le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, il y a eu 89 pêcheurs morts ou portés disparus, 37 cas d’accidents en mer et des dégâts matériels estimés à plus de 30 millions de francs Cfa. Oumar Gueye, qui procédait samedi, au quai de pêche de Mbour, au lancement officiel de la campagne nationale de sensibilisation sur la sécurité en mer, a invité à des ruptures pour éviter de tels drames.
Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye, a procédé samedi, à Mbour, au lancement officiel de la campagne nationale de sensibilisation sur la sécurité en mer qui s’étalera jusqu’au mois d’avril 2015. A cette occasion, le ministre est revenu sur le lourd bilan occasionné par les accidents en mer. «Il convient de souligner pour le regretter que le bilan macabre est alarmant avec en moyenne 95 pertes en vies humaines enregistrées annuellement ces quatre dernières années. De manière plus spécifique, le premier semestre de l’année 2014 a été particulièrement douloureux avec 89 pêcheurs morts ou portés disparus, 37 cas d’accidents en mer et des dégâts matériels estimés à plus de 30 millions de francs Cfa», a détaillé Oumar Guèye. Pour le ministre de la Pêche, ces statistiques doivent faire prendre conscience de la complexité de plus en plus accentuée des espaces maritimes où les usagers sont confrontés à des menaces et risques de tout genre, notamment en période de mauvais temps. «C’est la raison pour laquelle, je voudrais du haut de cette tribune, exhorter encore une fois de plus, l’ensemble des acteurs de la pêche au respect scrupuleux du port du gilet de sauvetage en mer, à l’observation des règles élémentaires de sécurité à bord des embarcations et à la prise en compte effective des prévisions météorologiques dans l’exercice de leurs activités», a souligné M. Guèye.
Le ministre a offert un important lot de gilets de sauvetage aux acteurs de la pêche artisanale. En outre, Oumar Guèye a annoncé l’octroi, par le président de la République, Macky Sall, d’une subvention de cinq (05) milliards de francs Cfa à partir de 2015, destinée à aider les pêcheurs à acquérir des moteurs hors bord à raison d’un million de francs Cfa par unité.
Dans la foulée, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime a précisé que la campagne de cette année s’inscrit dans une démarche de rupture, et s’étalera jusqu’au mois d’avril 2015 pour optimiser l’atteinte des objectifs escomptés.
Durant cette période de sensibilisation, les activités classiques seront déroulées en même temps que la mise en œuvre d’initiatives novatrices comme l’organisation de classes de sensibilisation sur l’ensemble des sites de débarquement, la mise en œuvre d’un important programme de constitution d’un stock de vingt mille (20 000) gilets de sauvetage. Il y aura aussi des politiques de modernisation des équipements et matériels de pêche pour renforcer la sécurité des acteurs.
De leurs côtés, les pêcheurs ont incité leurs collègues à l’observation des règles élémentaires de sécurité à bord des embarcations. Pour sa part, l’adjoint au maire de Mbour, Bayati Babou, a interpellé le ministre sur l’impérieuse nécessité de réserver exclusivement la pêche des petits pélagiques notamment les sardinelles à la pêche artisanale.
diallo/Mbourinfos

Vous aimerez aussi...